Que faire en classe pour répondre au besoin de mémorisation à long terme?

1)La courbe de l’oubli (Ebbinghaus)

Tout de suite après l’apprentissage : on possède 75% de l’information

10 min après l ’apprentissage : 80 % de l’information  (les neurones s’organisent en réseaux, trient et installent l’information).

Passer 24 h, on perd rapidement l’information pour se retrouver à 20% de l’information une semaine plus tard!

2) Que faire?

a)  Importance des répétitions

réactiver dans les 24h (mémorisation en classe)

espacer  les répétitions (reprises espacées dans le temps, court au début puis de plus en plus long)

b) La remémoration doit demander un effort (évaluer, pas d’affichages)

c) Favoriser encodage multimodal (visuel, verbal, kinesthésique)

d) Mettre en lien les connaissances nouvelles avec celles déjà vues.

3) Des idées de dispositifs pour réactiver:

le cahier mémoire : en différé d’un apprentissage, noter les mots clés d’une notion abordée.

Permet une réactivation, un effort de mémoire.

ex : 20/09/20 Sciences : Mercure/Vénus/Terre/Mars/Jupiter/Saturne….

objectif « tableau blanc » : 

Le matin sur le tableau, inscrire les notions que l’on veut réactiver.

Les enfants énumèrent les connaissances ou savoir faire qu’ils ont sur les notions inscrites.

L’enseignant les efface quand il juge que suffisamment d’informations ont été données jusqu’à retrouver le tableau blanc.

l’arbre des connaissances et compétences:

Inscrire au fil de l’année sur les feuilles de l’arbre, les notions abordées.

Sous forme de rituel, cueillir une ou plusieurs feuilles de l’arbre et se remémorer tout ce que l’on sait sur cette notion.

des stratégies pour mémoriser :

https://www.learningscientists.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *