L’apprentissage des leçons à la maison

Comment aider mon enfant à mémoriser ses leçons à long terme?

Quelques pistes méthodologiques!

  1. A quel moment je travaille les leçons de mon enfant?

Le soir même! La première implantation en mémoire doit se faire dans les 24h après la découverte en classe.

Ex: Si votre enfant a  histoire le mardi, le soir même reprenez avec lui ce qui a été fait.

2.  Et ensuite, j’attends la veille pour revoir la leçon?

Après la 1ère implantation le soir même, on essaie de laisser quelques jours avant de reprendre la leçon.

L’espacement progressif va forcer votre enfant à produire un effort pour récupérer les notions en mémoire à long terme.

C’est cet effort qui va ancrer les notions durablement.

Ex: Pour la leçon d’histoire, on la revoit le we puis la veille.

3. Une fois l’évaluation passée, je peux considérer que la leçon est sue ?

Non… si on ne met pas des « piqûres de rappel », petit à petit le chemin pour accéder aux informations en mémoire à long terme va s’effacer.

Il faut régulièrement revenir sur ce qui a été vu antérieurement.

Petit à petit votre enfant maîtrisera la notion ou automatisera les procédures et vous pourrez espacer les rappels.

Ces retours réguliers sur ce qui a été vu vont permettre aussi de faire du lien entre les différents sujets abordés.

Un réseau va ainsi se créer en mémoire à long terme, multipliant les chemins d’accès à l’information.

Plus ce réseau est développé, plus l’ancrage en mémoire à long terme est solide.

4. Pour apprendre une leçon, il suffit de la lire plusieurs fois?

Non, lire ne permet en aucun cas de mémoriser à long terme… votre enfant va juste stocker momentanément les informations en mémoire de travail (ce qui nous trompe!)

Il faut « tester » son enfant. Le principe à retenir est de lui faire fournir un effort, le mettre en difficulté en quelque sorte.

a- On teste le lexique de la leçon,on s’assure qu’il arrive à donner une définition, expliquer le mot, l’utiliser dans une phrase.

b- On questionne (on imagine les questions de l’évaluation).

c-Si malgré un temps de recherche les réponses ne viennent pas, votre enfant ira chercher dans la leçon la réponse pour vous la donner.

d- Mettre les connaissances en actes, en paroles: faire expliciter les stratégies, « comment tu fais? » . Mettre un haut parleur sur sa pensée.

e- Schématiser, organiser : créer avec lui sa propre carte mentale, compléter les informations manquantes avec la leçon.

5. Des mises en pratique à la maison?

a- Tenir un petit « carnet mémoire« : chaque soir votre enfant peut y inscrire de mémoire les mots clés d’une notion ou plusieurs notions qu’il a abordé dans la journée.

b- L’arbre des connaissances et compétences : coller sur le dessin d’un arbre,  au fur et à mesure de l’année, les feuilles sur lesquels vous inscrirez le nom des leçons abordées.

Ex: Le système solaire, le verbe …

Sous forme de jeu, vous pouvez tirer au hasard une feuille de l’arbre et demander à votre enfant de vous dire tout ce dont il se souvient sur le sujet!

Une excellent moyen pour réactiver !

c-Faire créer l’évaluation

A votre enfant à l’aide de la leçon de créer l’évaluation !

d – Jeu d’orthographe lexicale

Pour l’apprentissage des mots, inscrire sur les faces d’un dé en papier : nombre de voyelles, nombre de lettres, nombre de consonnes, épelle à l’envers, épelle à l’endroit, épelle une lettre sur deux.

Inscrire les mots à apprendre sur des étiquettes.

Pour chaque mot tiré,  lancer le dé et répondre à la consigne.

(vous pouvez jouer avec un plateau également..)

Ce jeu force votre enfant à créer une image mentale du mot qui l’aidera à le retenir.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *