Après un travail sur la littérature fantastique et sur le vocabulaire des émotions, nos meilleurs cauchemars

Rédaction

J’étais dans un magasin et des loups s’étaient échappés d’un zoo pas très loin. Ils étaient arrivés dans ce magasin et tout le monde était effrayé. Les gens couraient partout et les vendeurs les faisaient sortir pour se mettre à l’abri. J’étais cachée dans une armoire et je crus que les loups étaient partis.

Quand je sortis, ils étaient de l’autre côté du magasin. Je courus me cacher dans le magasin d’en face. Une boucherie. Quand j’arrivai à la porte, je l’ouvris. Les loups m’avaient repérée. J’ai dit au boucher que j’étais en danger, mais il a dit :

– Pars de mon magasin!

Je lui ai dit :

– Mais des loups sont derrière la porte!

– Ce n’est pas grave.

Il me prit et me jeta dehors. Les loups me coururent après et terrorisée, je ne bougeai plus puis les loups se mirent en cercle autour de moi. Peu à peu ils se rapprochaient. Enfin, je me suis évanouie. Les loups se jetèrent sur moi.

Maëlys


Mon cauchemar c’était quand je devais partir en vacances. Il y avait quelqu’un au bord de l’autoroute. On le prit mais il avait un pistolet, il nous a pris en otage et nous a menacé de mort. Il nous a dit de l’amener chez lui. Il a pris mon frère, j’ai eu très peur. Il l’a emmené quelque part. Il lui a dit : « Tu vas mourir !». Je me suis énervé. J’ai pris la pelle qu’il y avait par terre et je l’ai tapé. Il m’a tiré sur le pied, j’ai eu mal, très mal. Je me suis évanoui. Il m’a emmené dans sa cave. Il m’a torturé et il m’a tué. Et je me suis réveillé.

Zinedine


Rédaction

C’était pendant les grandes vacances, ma mère était au travail, mon père dormait et j ‘étais seule dans le salon. Je m’ennuyais, mais je voulais pas réveiller mon père pour cela alors j’étais devant l’écran à regarder des films d’horreur.

C’était le soir, je dormais et je rêvais d’une chose terrifiante. J’étais dans une pizzeria où il y avait des robots partout et j’étais kidnappée par un ours un peu bizarre. J’essayais de m’enfuir ,mais ils m’ avaient déjà

mangée et c‘était à ce moment que je me réveillais.

Et je me suis dit que si je n’avais pas regarder des films d’horreur, je n’aurais pas fait de cauchemar !

Mari Carmen


Hier,c’était un cauchemar effrayant car j’avais rêvé d’un monstre très effrayant qui était un épouvantail vivant. J’avais très peur ! Ensuite, j’étais allé voir s’il était vraiment vivant. Je l’avais touché et il avait bougé ! Il m’avait poursuivi dans tout le champ de mais.

Il y avait aussi des corbeaux. Il y en avait plusieurs qui me poursuivaient aussi. À bout d’un moment, il y avait un caillou par terre, je ne l’avais pas vu plus tard je me pris dans les pieds. Je suis tombé par terre. Je roulais doucement, l’épouvantail avançait délicatement lui aussi. Il voulait m’attaquer mais les corbeaux virent du maïs sur ce personnage effrayant et vinrent le prendre pour l’amener. Ils prirent ce personnage effrayant avec eux et je m’étais levé pour aller chez moi.

Mohamed


Un soir, j’ai fait un cauchemar : un chien, un très gros chien ma poursuivie , car il rêvait que j’ étais un morceau de côtelette.

Pour lui échapper, je me cachai chez un boucher. Il me retrouva très facilement avec son odorat.

Puis quelque heures plus tard, je créai un piège. Je plaçai un filet énorme et je mis un morceau de poulet. Le chien se rapprocha du piège, très suspicieux. Mais il n’était pas bête, il prit un autre chemin donc mon piège ne fonctionna pas , hélas ! Et à la fin de l’histoire, il me dévora toute crue.

Yasmine


Rédaction

Mon cauchemar c’était que je regardais mon téléphone : Il y a quelqu’un qui m’a appelé et qui m’a dit :« Je suis un clown tueur ».

Je ne lui avais pas répondu, mais il insistait. Donc je lui avais demandé s’il était vraiment un clown tueur.

Il avait bien déclaré : « Oui ».

J’étais terrifiée ! Il a appelé son ami le Père Noël tueur. Il m’a donné un rendez-vous devant chez moi.

Le soir même, ils étaient là, devant chez moi ! Ils m’ont menacé de mort ! Ils avaient une hache dans leurs mains. Ils m’avaient poursuivie : j’avais très peur, je me suis cachée. Ils me trouvèrent. Ils me dirent « Tu vas mourir ! » Puis ils m’ont tuée.

Ines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *