Préparer sa rentrée en Petite section

Comment bien préparer l’entrée de votre enfant en petite section ?

– Avant le jour J :
* Il faut lui parler de son entrée à l’école, mais pas constamment, bien sûr.
On doit expliquer à son enfant qu’il grandit et qu’il entrera bientôt à l’école. Il faut positiver, expliquer que c’est un lieu où l’on apprend des choses, où l’on rencontre d’autres enfants et où l’on peut jouer.
On peut lui donner envie d’aller à l’école en expliquant ce qu’on y fait. Il y a sûrement une activité qu’il aime : les jeux de cour, écouter une histoire, apprendre une chanson, faire un puzzle, peindre, jouer avec un ballon, au cerceau, à la poupée, au coin cuisine, aux voitures….

* Par contre, il doit être conscient que vous ne resterez pas avec lui. Il ne faut pas oublier de le lui dire. Pour cela, vous décrivez la matinée ou la journée : « Je t’accompagne et je reste un tout petit peu, puis quand les mamans et les papas s’en vont, je pars et je reviens te chercher à midi, ou telle personne vient te chercher, ou je viens te chercher ce soir…. Tu vas faire des activités avec la maîtresse et les enfants, tu joueras dans la cour de récréation, tu mangeras à la cantine et après tu feras la sieste avec les autres enfants…. »

* Il faut aussi le prévenir qu’il y a parfois des enfants qui pleurent, pour qui c’est difficile de quitter sa maman, car ils ne comprennent pas que leur maman viendra les chercher après l’école.
– Le jour J : 4 erreurs à ne pas commettre :
-1 ère erreur : Pour éviter les cris et les pleurs, vous profitez d’un moment d’inattention de votre enfant pour vous éclipser. Ce n’est pas établir une relation de confiance avec son enfant et ce n’est pas non plus une attitude très courageuse. (A ne pas confondre avec l’adulte qui part au moment opportun, c’est à dire quand son enfant est occupé, l’enfant le sait et le voit, ils se sont déjà dit « au revoir » et il n’y a pas de drame, cas de figure exemplaire).
– 2 ème erreur : Vous pressentez des cris et des pleurs, vous n’osez pas partir, vous hésitez, votre enfant vous dit « encore un dessin… » ….
Vous devez rester ferme et déterminé(e), sinon, vous aurez droit à un chantage affectif beaucoup plus longtemps car votre enfant sentira une faiblesse. Vous devez dire à votre enfant que vous y allez, que les parents ne peuvent pas rester et que vous reviendrez le chercher. Si votre enfant pleure beaucoup, veut vous suivre ou fait une colère, confier le à l’enseignante ou à la dame de service, et partez, ne revenez pas en arrière le consoler ou le calmer, laisser faire l’enseignant. Ce sera plus facile pour tout le monde.
Il faut se dire que pour certains enfants, la séparation est un moment plus difficile que pour d’autres, mais elle est nécessaire. Ni vous ni votre enfant ne serez jugés si cela prend du temps pour s’habituer à l’école. L’adaptation prend plus ou moins de temps et souvent, les enfants pour qui cela a été le plus dur sont ensuite très heureux à l’école. En voyant les petites sections quelques semaines après la rentrée des classes, enjoués et épanouis et les progrès qu’ils réalisent, on se dit que tous s’adaptent, mais cela prend plus ou moins de temps.
– 3 ème erreur : Pleurer soi même, être dans tous ses états, s’en faire une montagne… Votre enfant ne peut pas être serein si vous êtes vous même trop anxieux. Il faut relativiser, il aura sans doute des épreuves plus difficiles dans la vie…
– 4 ème erreur : Vous déposez votre enfant sans aucune préparation, sans explication et sans un « à tout à l’heure ». Il risque d’être perdu et de se sentir abandonné.

Trouver le juste milieu. Le premier jour vous aurez le droit de rentrer et rester un petit moment avec votre enfant dans la classe mais vous ne devez pas vous éterniser.
Tout bien expliquer à son enfant ne suffit cependant pas pour que sa rentrée se fasse sans difficulté. Sa personnalité, sa maturité sont aussi des éléments qui interviennent. Il faut absolument se dire « ce n’est qu’un temps d’adaptation, et ce temps sera plus ou moins long. ». Tous les enfants s’adaptent à l’école.
Après le jour J  :
Vous accompagnerez votre enfant dans la classe mais dès que vous commencerez à le sentir à l’aise vous pourrez le laisser à la porte mais vous avez le droit de rentrer de temps en temps pour faire le tour des productions affichées avec lui.
Les sucettes  : ne sont acceptées qu’à la sieste.
Surtout si vous profitez de l’été pour lui supprimer ne dites pas à votre enfant que c’est parce qu’il va aller à l’école qu’il ne la faut plus  ! (mauvais apriori )

Le doudou  : il est accepté dans la classe les premières semaines puis je demanderai aux enfants de s’en séparer de plus en plus longtemps. Puis ils n’auront plus que les doudous pour la sieste.

Il est préférable que votre enfant soit propre pour venir à l’école, vous avez tout l’été pour préparer la propreté si ce n’est déjà fait.
Les changes  : ils sont prêtés par l’école, vous les lavez et rendez les habits au plus vite aux ATSEM.
Réunion de classe : vendredi 4 septembre 2015 à 18h00.

Rendez-vous le 1er septembre ,

L’enseignante de la classe de Petite section,

Véronique Simon