Archives mensuelles : octobre 2019

CROSS DU COLLEGE

Comme chaque année, les élèves de CM2 de l’école ont participé au cross du collège dans le cadre de la liaison école-collège. Les 12 élèves ont pris le car à l’école puis sont arrivés pour l’échauffement des garçons. Ils ont eu le temps de poser leurs affaires dans les gradins et de retrouver les anciens élèves de l’école, aujourd’hui collégiens. Puis le départ de la course des CM2/6èmes a été donné. Les garçons sont partis très vite pour parcourir les 1 500 m de la boucle qui partait du stade de rugby pour les faire passer devant le gymnase, autour du stade de football et dans la cour du collège avant de redescendre au point de départ. Les garçons ont très bien couru et ils étaient contents d’arriver. Puis ce fut le tour des filles. Elles sont allées s’échauffer à leur tour puis ont effectué le même parcours. Toute la tribune les encourageait. Puis les 1ers de chaque catégorie sont montés sur le podium et ont reçu des médailles. Enfin les élèves ont repris le chemin de leur école, fatigués mais ravis.

A vos marques, prêts, partez !
Installées dans les tribunes, on encourage les garçons.
On a retrouvé d’anciennes élèves.
Arrivée des 1ers garçons
Départ des filles
Arrivée des filles

Le land art : naturellement éphémère

Puisque cette année, nous travaillerons autour de notre planète qu’il faut protéger, nous nous sommes penchés sur ce qu’elle nous offrait…

Le land art est une tendance de l’art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature : bois, terre, pierres, sable, eau, rochers,…

Le mot anglais « land » peut signifier « terrain ». On peut donc traduire cet art comme l’art sur le terrain.

Le plus souvent, les œuvres sont en extérieur, exposées aux éléments (vent, pluie, piétinement des animaux, …) et soumises à l’érosion naturelle.

La particularité de cet art réside dans le fait qu’il soit éphémère : il ne dure pas.

Ainsi, lorsque l’œuvre a disparu et il ne reste que son souvenir photographique et/ou vidéo.

Les premières œuvres ont été réalisées dans les paysages désertiques de l’Ouest américain à la fin des années 1960.

Après avoir récolté une multitude de petits trésors, nous avons laissé notre créativité s’exprimer.

Après avoir réalisé notre oeuvre, nous lui avons trouvé un titre.

Certains étaient tout trouvés !!

Elle court, elle court, notre école…

Lundi 14 octobre, les CP, CE1,CE2, CM1 ont participé au Cross d’Ugine.

Chaque groupe d’âge avait un temps de course imposé : 7 minutes pour les CP, 8 minutes pour les CE1, 11 minutes pour les CE2 et 13 minutes pour les CM1.

Tous ont donné le meilleur d’eux-même et sont rentrés ravis de leurs performances, malgré quelques points de côté pour certains !!

Merci aux parents accompagnateurs et ceux qui sont venus jouer les supporteurs !

Pardon aux enfants absents des images… compliqué d’encourager et de photographier les élèves !!!

Apprendre à trier

Vendredi 11 octobre, dans le cadre de leur projet « Protégeons la planète »,  les élèves de  l’école élémentaire de Marthod ont bénéficié d’une intervention sur le tri des déchets.

D’abord, Stéphanie et Erica, les intervenantes du tri d’Arlysère se sont présentées. Puis, nous avons divisé la classe en 2 groupes.

Le 1er groupe a découvert comment trier les déchets. Chaque enfant avait apporté un déchet et il fallait le déposer dans la bonne poubelle : soit dans la poubelle jaune si c’était du carton, du papier, des boîtes de conserve ou du plastique (mais que les bouteilles ou les flacons !), soit dans la poubelle verte s’il s’agissait d’ordures ménagères. Les élèves ont aussi appris quels sont les déchets que l’on peut amener à la déchetterie : les encombrants ou les déchets dangereux pour la nature (huiles, peintures…) Ils ont rappelé ceux que l’on peut déposer à l’école cette année : les bouchons des bouteilles en plastique de boisson (pour l’association Les bouchons d’amour) et les piles (pour l’association Les piles solidaires). Enfin, avec Stéphanie, ce 1er groupe a appris pourquoi il faut trier : pour préserver la nature, pour diminuer la quantité d’ordures ménagères qui sont brûlées dans un incinérateur et pour recycler. Mais le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas !

Le deuxième, quant à lui, a suivi Erica qui leur a expliqué l’utilité d’un composteur. On y met tous les déchets naturels : des légumes ou des fruits périmés, des coquilles d’œuf, des sachets de tisane, les déchets verts, des épluchures de légumes, des trognons de pomme….Les élèves ont découvert les protagonistes du compost, c’est-à-dire les êtres vivants qui transforment les déchets compostables en compost (terre très riche et très fertile). Il s’agit des vers de terre, des limaces, des mille-pattes, des hérissons, des bactéries. Les vers de terre émiettent les déchets, les mangent, les transforment en terre et en se promenant dans le composteur, ils aèrent la terre, ce qui facilite le compostage. Ils ont aussi découvert le composteur « de voyage », à trois étages ou lombricomposteur. Au 1er étage, on dépose les déchets, ensuite dans le second, le compost se déverse grâce aux trous entre les deux (qui permettent aussi aux vers de terre de se déplacer) et le troisième étage permet de récolter un liquide appelé jus de lombric qui est un très bon fertilisant.

Pour finir, les enfants ont remercié les intervenantes. Ils ont adoré cette intervention car ils ont découvert beaucoup de choses intéressantes et ils vont essayer d’appliquer ce qu’ils ont découvert sur le tri.

Le tri sélectif

Vendredi 4 octobre, Stéphanie et Erika sont venues nous expliquer comment trier nos déchets.

Dans la poubelle jaune, on met les plastiques en forme de bouteilles et de flacons, le papier, le carton, les boites de conserve, les canettes.

Dans la poubelle verte, nous jetons le reste de nos déchets.

Pour réduire les déchets de la poubelle verte, nous pouvons utiliser un composteur afin d’y jeter les épluchures et autres déchets végétaux. Cela permet de fabriquer de la terre grâce aux vers de terre.

A la découverte du Mérut et de la forêt

Mardi 1er octobre, toutes les maternelles se sont rendues au Villard de Marthod pour découvrir quelques essences caractéristiques de la forêt de Marthod , ainsi que des traces de la faune y vivant.

Les MS et GS ont contourné le Mérut pour aller réaliser une lecture de paysage.



Les enfants s’installent pour observer et dessiner le paysage.

La vue que les enfants ont représentée.

LE MERUT
LA DENT DE CONS

Puis, nous sommes allés observer une grosse fourmilière qui se trouve près de la maison de TITOUAN. Il les a taquinées et elles ont relâché de l’acide formique.

Nous avons pris un petit goûter au soleil….


Puis, nous nous sommes rendus dans le bois pour y découvrir des essences d’arbres (nous avons fait la danse de l’épicéa …;)

Fanny nous a emmenés près de l’arbre aux blaireaux. Nous avons vu les entrées des galeries.

Pour terminer, elle nous a montré la différence entre les bois d’un cerf et ceux d’un chevreuil. Et elle a expliqué comment mangent les écureuils!!!

Pendant ce temps, les PS sont partis avec Fanny , accompagnatrice en montagne.

Ils ont sont partis à la recherche de grandes feuilles, de petites feuilles, de feuilles qui piquent… Ils ont aussi senti la bonne odeur d’orange que dégage le sapin lorsqu’on frotte ses aiguilles.

Puis les PS ont découvert un endroit habité par des écureuils. Des pommes de pin, des noisettes et des noix ont été laissées par ces petits habitants. Ce fût l’occasion également de ramasser tout un tas de trésors.

Une fois rentrés à l’école, tout le monde a pu jouer avec nos trésors:

  • nous avons d’abord trié toutes ces trouvailles.
  • Puis nous avons réalisé quelques créations artistiques: