Archives mensuelles : février 2019

Le festival numérique pour les maternelles

Vendredi 1er février, nous sommes allés à Ugine pour assister au festival numérique. Nous avons assisté à un spectacle « ombres et brume » durant lequel des images d’insectes étaient projetées sur de la brume et au plafond de la salle.

Nous sommes également allés dans le hall du cinéma pour observer l’exposition des œuvres réalisées par les enfants de l’école de Marthod:

Quel grand bonheur de découvrir notre petite poule rousse et ses petits bruits enregistrés par les GS de l’école.

Nous avons également assisté au visionnage des films réalisés par les classes des grands de l’école.

Voici les arbres aux 4 saisons des CE2/CM1:

Et voici le film sur la guerre des CM1/CM2:

Nous avons également dansé et réalisé une structure grâce à une manette de console de jeux!

Création numérique et 1ère guerre mondiale

Jeudi 24 et vendredi 25 janvier, Lara et Julien du collectif PIL’Z sont intervenus dans notre classe afin de nous accompagner dans notre projet de création numérique.

Ils nous ont d’abord fait découvrir leurs créations de videomapping et nous ont parlé des différentes techniques d’animation assistées par ordinateur. Puis, ils nous ont montré une partie des productions de la classe de CE2/CM1 dans laquelle ils étaient intervenus en début de semaine

Ensuite, nous avons décidé d’une thématique pour créer des scénarios par groupe. Nous avons choisi de rester dans notre thème de l’année, la 1ère guerre mondiale mais de la raconter depuis l’arrière du front. Nous avons fait 5 groupes et avons chacun choisi un personnage dont nous allions raconter l’histoire : un paysan mobilisé, un facteur, des enfants, une femme qui a pris la place à l’usine de son mari, parti se battre…

Puis, nous avons réfléchi par groupe à l’histoire que nous voulions raconter. Quand elle a été prête, nous en avons créé le storyboard, il fallait dessiner les « étapes » de l’histoire et prévoir les prises de vue…

Enfin, nous avons créé les personnages et les décors, en papier, pâte à modeler…



Enfin, nous avons tout mis en place et nous avons pris les photos, une à une en déplaçant très doucement les personnages ou les éléments que nous voulions mettre en mouvement à chaque cliché. Puis nous avons utilisé le logiciel pour faire défiler les images rapidement et vérifier que les mouvements étaient fluides. Dans le cas contraire, il fallait recommencer la prise.

Nous avons adoré faire cette parenthèse numérique et travailler l’histoire, les arts visuels, le français autrement. Nos 5 séquences d’animation sont présentées dans le hall du cinéma Chanteclerc dans le cadre du festival d’arts numériques d’Ugine.

Merci Lara et Julien de PIL’Z.

Univers Numériques d’Ugine

Jeudi 31 janvier, les élèves d’élémentaire sont allés au festival d’arts numériques d’Ugine.

Les classes de CM1/CM2 et de CE2/CM1 ont quitté l’école vers 13h30 et ont d’abord été déposées au cinéma Chanteclerc. Dans le hall, ils ont découvert une exposition dont faisaient partie leurs créations ainsi que celles des élèves de maternelle. Ces derniers ont proposé une production sonore autour de l’histoire de La petite poule rousse. En appuyant sur des fleurs en papier, on entendait les cris des animaux représentés. Ils ont également découvert leur travail sur les 4 saisons pour les CE2/CM1, oeuvre créée en stop motion avec Lara et Julien du collectif PIL’Z la semaine précédente, à l’école. Les CM1/CM2 ont pris le temps de détailler le montage vidéo de leurs propres séquences d’animation créées sur le thème de la 1ère guerre mondiale vécue par les civils. Il y avait également une activité proposée par un étudiant qui a eu l’idée de détourner une manette de console de jeux vidéos en une manette commandant musique et projection d’images géométriques et lumineuses.

Ensuite, les élèves ont pris le chemin de la salle des fêtes du chef-lieu d’Ugine où ils ont participé activement à la performance « Traces ». Après une courte introduction et explication dans une salle obscure, on leur a demandé de se placer dans un espace défini et de peindre avec leur corps. Différentes techniques et courants artistiques étaient projetés et les enfants les « étalaient » en utilisant leur corps comme un pinceau qu’ils bougeaient à chaque note de musique. Ils ont adoré.

En fin d’après-midi, tous ont repris le car pour rentrer à l’école, ravis de cette demie-journée numérique !