Archives de catégorie : CP

COURSETON DE L’ECOLE

Afin de finaliser le cycle endurance de la 1ère période, toutes les classes ont participé à un petit courseton mardi 19 octobre. Chaque classe de l’élémentaire a couru en étant encouragée par une autre. Ainsi, les CP ont fourni leur effort pendant 7 minutes, soutenus par les CM2. Ces derniers comptaient les tours de cour effectués par les petits afin de calculer la distance parcourue. Puis, les grands ont couru 13 minutes sous l’oeil des CP.

1er contrat réussi pour tous, courir longtemps sans s’arrêter.

2nd contrat rempli pour les plus grands, courir régulièrement et parcourir la distance moyenne réalisée lors des séances d’entraînement.

Le cinéma !

Mardi 6 novembre, Laure Stoffel est venue dans les classes de CP et de CE1/CE2 pour nous présenter les différentes techniques cinématographiques.

Avant le cinéma, on a inventé différents jouets optiques.

Le thaumatrope :  il s’agit d’un disque ayant un dessin différent sur chaque face ; en le faisant tourner rapidement les deux dessins se superposent créant une illusion de mouvement.

Le zootrope : c’est un  tambour percé de dix à douze fentes sur sa moitié supérieure, qui  abrite à l’intérieur une bande de dessins décomposant un mouvement. Le tambour est fixé sur un axe à sa base inférieure, ce qui permet de le faire tourner. On perçoit en boucle les mouvements des séquences animées en les regardant à travers les fentes pendant la rotation.

Le praxinoscope : comme pour le zootrope, une bande de dessins est disposée à l’intérieur d’un tambour qui tourne autour d’un axe.

Mais dans le praxinoscope, des petits miroirs créent le mouvement.

 Le feuilloscope : c’est un petit livret de dessins ou de photographies qui représentent un personnage ou un animal en mouvement, dont les gestes sont décomposés, et qui, feuilleté rapidement, procure à l’œil l’illusion que le sujet représenté est en mouvement,

 Le cinéma est inventé en 1892.

Plusieurs techniques sont mises au point.

Le dessin animé: il est réalisé avec des dessins ; 24 images défilent par seconde.

Le film d’animation avec des silhouettes : elles sont réalisées en papier découpé et les personnages sont articulés.

Le film d’animation avec de la pâte à modeler 

Le film d’animation avec des marionnettes articulées avec un fil de fer à l’intérieur.

Le film d’animation avec de vraies personnes. On les prend en photo dans une position, puis dans une autre etc. On place les photos les unes à la suite

des autres et on les fait défiler.

Le time laps : on fige son appareil dans une position et on prend des photos du même endroit pendant plusieurs semaines ou mois. Ensuite on fait défiler les photos les unes à la suite des autres. On a l’impression d’un film en accéléré.