Ecole

Rôle de l’école :

Adaptée à la pathologie spécifique de l’enfant ou de l’adolescent malade, l’école va permettre :

  • La continuité scolaire pendant l’hospitalisation.
  • La mise en oeuvre de stratégies d’enseignement ou d’aides adaptées.
  • La préparation au retour dans l’établissement d’origine, ou, si nécessaire, à l’insertion en milieu spécialisé après l’opération.
  • La coordination des enseignants du secondaire intervenant à l’hôpital.
  • L’aide et l’information dans le cadre de l’aide à domicile.

Elle permet aussi au jeune de sortir de son isolement, si possible de sa chambre, et donc de rencontrer d’autres patients, de créer des liens sociaux en participant à la vie collective et de rester lié à la vie hors de l’hôpital.

 

Son fonctionnement :

  • L’école est ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 le matin et de 13h30 à 17h00 l’après-midi.
  • Elle est fermée le mercredi pour les élèves de l’élémentaire. Les collégiens et lycéens ont cours de 10h30 à 12h.
  • Elle accueille des élèves de 3 à 17 ans.
  • Les apprentissages sont poursuivis en maternelle, primaire et Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA), en lien ou non avec l’école d’origine (selon le temps d’hospitalisation).
  • Les collégiens et lycéens sont accueillis et scolarisés ponctuellement. Laurence Vergnon les accompagne et met à leur disposition le matériel de classe nécessaire pour la récupération des cours (ordinateur, logiciel, livres, dictionnaires, CDRom…) et coordonne l’action pédagogique des différents partenaires qui interviennent auprès de ces élèves.
  • Dans le cadre d’un projet défini, les élèves peuvent accéder à Internet.
  • Des cours de français, mathématiques, anglais et histoire/géographie leur sont proposés par des enseignants du secondaire (titulaires et bénévoles).
  • Selon la situation de santé de l’élève hospitalisé, l’enseignement peut se faire dans la chambre.

Dans le cadre d’une hospitalisation de quelques jours :

Avec l’aide des familles, ou par lien téléphonique entre Laurence Vergnon et l’établissement d’origine, les devoirs sont récupérés. Si cette procédure s’avère trop complexe, des exercices sur les manuels scolaires de la classe ou sur des sites pédagogiques sont travaillés.

Dans le cadre d’une hospitalisation plus longue (au-delà d’une semaine) :

Laurence Vergnon, avec l’autorisation de la famille, contacte l’établissement scolaire. Le travail scolaire peut être faxé en classe, ou communiqué par mail.

Si le retour en classe n’est pas possible dés la sortie de l’hôpital, plusieurs solutions sont proposées :

  • Voir le contrat d’assurance familiale pour un enseignement à domicile.
  • Voir les Pupilles de l’Enseignement Public (PEP) pour les assurés à la Mutuelle d’Assurances des Institeurs de France (MAIF) ou la Mutuelle Assurance de l’Elève (MAE).
  • Faire appel à l’association des bénévoles pour une intervention d’enseignant(s) à domicile :
    • L’Association pour l’Enseignement des Enfants Malades à Domicile et à l’Hôpital pour la Drôme (AEEMDH = 04 75 71 84 72)
    • L’Association pour l’Enseignement des Enfants Malades pour l’Ardèche (APEEM)

Dans le cas d’un séjour prolongé (au-delà de trois semaines) à domicile, mise en place possible d’un Aide Pédagogique à Domicile (APAD). Le dossier de demande se fait auprès de l’Inspection Académique par le chef de l’établissement d’origine et la famille.

Les commentaires sont fermés.