L'histoire de l'Ecriture

On avait une correspondante qui s'appelait Nathalie Le Reste. Elle nous a posé des questions sur l'histoire de l'écriture. Nous nous sommes beaucoup intéressés à ses questions.

Elle est venue en classe et nous a expliqué ce qu'on allait faire cette année. On a fait quatre groupes : Préhistoire, Antiquité, Moyen-Age et Epoque Contemporaine.

Nous avons commencé par des recherches en BCD, on devait faire des exposés sur les supports, les outils et les écritures de chaque période.

Mohsine et Samy


Les supportsLes OutilsLes Ecritures
La Préhistoire
(jusqu'à l'invention de l'écriture)
- la pierre
- les parois des grottes et des cavernes
- les peaux d'animaux
- des pigments
- pinceaux
- outils en os
- outils en silex
- pictogrammes
- dessins
- peintures rupestres
L'Antiquité
(3500 av. J.C. à 476 ap. J.C.)
- le papyrus fabriqué avec des plantes
- le parchemin fabriqué avec des peaux de moutons ou de chèvres
- plaque d'argile
- la pierre
- le calame (roseau taillé)
- des stylets (pointes en métal)
- des maillets et des burins à bouts plats et tranchants
- l'écriture cunéiforme
- les hiéroglyphes
- le hiératique
- l'alphabet phénicien (1.100 av. J.C.)
- l'alphabet grec (800 av. J.C.)
- la capitale romaine
Le Moyen-Age
(476 ap. J.C. à 1492 ap. J.C.)
- le parchemin en peau de mouton ou de chèvre
- le vélin : peau plus fine de veau ou d'agneau
- le papier à partir du XIIe siècle (il a été introduit par les Arabes)
- au XVe siècle, Gutenberg invente l'imprimerie
- la plume d'oie permet de faire des pleins et des déliés- l'onciale du IVe au IX e siècle
- la minuscule caroline sous Charlemagne
- la gothique
- les enluminures
L'époque Contemporaine- feuilles en papier
- cahiers
- carton
- tableau
- murs
- bois
- vitre
- vêtements
- crayons de couleur
- crayon de papier
- stylos
- feutres
- marqueurs
- tire-ligne
- cola-pen
- calame
- la peinture en bombe
- le clavier d'ordinateur
- les tags
- les graffitis
- les écritures contemporaines


PréhistoireAntiquitéMoyen-AgeEpoque Contemporaine


La Préhistoire

 
On a pris une brosse à dents et de la poudre spéciale pour faire la trace de notre main. On a mis des gants pour ne pas se salir car les taches ne partent pas.
Pour faire le mélange liquide, on a pris la poudre colorée, de la gomme et de l'eau.

Rouchda et Marie-Corinne


Nous avons protégé la table avec des cartons. Ensuite, nous avons pris du pigment en poudre que nous avons mélangé avec de l'eau : nous avons obtenu de la peinture liquide. Nous avons utilisé une brosse à dents que nous avons trempée dans la peinture et nous avons mis nos mains sur la feuille. Nathalie a frotté la brosse à dents pour faire gicler la peinture sur nos mains et avoir des empreintes.

Morgane,Mélissa et Zakia


Empreintes de mains


Au début, on a fabriqué du papier mâché avec du sopalin que nous avons déchiré en petits morceaux. Ensuite, nous les avons trempés dans la colle et dans l'eau, et nous les avons collés sur un carton. Nous avons dessiné des taureaux et des hommes préhistoriques.
Jessica, Marina et Ludivine

Nathalie nous a données un galet et on a écrit des signes cunéiformes.

Morgane,Mélissa et Zakia

Fabrication du papier mâché


Ecritures sur des galets


L'Antiquité

Les outils utilisés de gauche à droite :
- un feutre noir
- un crayon de papier
- un taille-crayon et une gomme
- un clou
- de la cire

    Pour commencer, Nathalie nous a expliqué comment fabriquer le papyrus et le parchemin. Pour le papyrus, il faut couper des tranches fines de roseaux, puis, les mettre à la verticale et à l'horizontale. Aux temps des Romains, on collait le papyrus avec de la sève d'érable. Le parchemin est fait à base de peaux d'animaux (moutons, chèvres).

    Nathalie nous a donné à chacun un bout de papyrus, puis nous avons écrit une partie de notre poésie en boustrophédon (c'est une écriture qui se lit de gauche à droite, puis de droite à gauche). Ensuite, nous avons mis du plâtre sur des plaquettes et nous avons écrit des mots en cunéiforme (c'est une écriture qui utilise des signes en forme de coins ; "cunéiforme" vient du latin "cuneus" qui veut dire "clous").

    La deuxième séance, nous avons pris une feuille blanche que nous avons recouverte avec de la cire. Nous avons gravé, avec un clou, la moitié de notre poésie sur la plaquette d'argile que nous avions préparée. Ensuite, nous avons écrit notre prénom en phénicien ou en cunéiforme sur un caillou et sur la feuille recouverte de cire.

Samy et Mohsine

Écritures en boustrophédon

Écritures cunéiformes

    

On a parlé de l'Antiquité, après on a appris à écrire en grec et en boustrophédon. Le boustrophédon est une écriture qui s'écrit de gauche à droite.

    Après s'être entraînés, on a écrit une poésie en boustrophédon sur du papyrus. Ensuite, on a lissé du plâtre sur une tablette de bois blanche. Puis, on a écrit en cunéiforme sur du papyrus.

    La deuxième séance, on a mis de la cire sur du carton et on a laissé sécher. On a écrit en cunéiforme et en égyptien. On a gravé une poésie sur la tablette blanche avec un clou, puis on a repassé de la cire sur la poésie pour mettre en valeur les lettres.

    Nous avons terminé par l'écriture de notre prénom en cunéiforme sur une pierre avec un feutre noir.

Allycia et Marine 

Écritures en boustrophédon

Écritures cunéiformes

    Les Grecs écrivaient en boustrophédon, de gauche à droite, comme un serpent. On a écrit sur du papyrus au feutre en boustrophédon. On a mis comme du plâtre sur une plaque pour graver une poésie avec un clou. On a pris de la cire, un mouchoir et une feuille. On a essuyé sur la feuille la cire, puis on a graver des signes cunéiformes avec un clou. Sur une pierre, on a écrit au feutre notre prénom.

Shériban et Nahida

Gravure sur papier ciréGravure sur papier ciréGravure sur gesso (plâtre)

Ecritures cunéiformes sur des galets


Le Moyen-Age

Les outils utilisés de gauche à droite :
- des crayons de papier
- des feutres fins
- une plume d'oie


    On a jauni une feuille avec du thé en utilisant une brosse. Après, on a dessiné des entrelacs et une maison. On a fait des croix qui représentaient des portes, puis on a tracé des chemins entre les portes : ça forme des entrelacs.
    On a écrit notre prénom avec une plume d'oie en onciale. Mardi, on va écrire sur la feuille jaunie notre prénom en onciale avec une plume d'oie.

Matériel utilisé pour la dorure :
- un marqueur noir fin
- une plume d'oie
- de la feuille de cuivre teintée
- de la colle à dorer
- un pinceau

    Aujourd'hui, on a écrit avec une plume d'oie sur la feuille jaunie en commençant par une lettrine que nous avons décorée avec des entrelacs. On a mis de la colle rose sur la majuscule et on l'a séchée avec un sèche-cheveux. On a déposé des feuilles d'or avec un pinceau, puis on a enlevé la feuille d'or qui dépassait en frottant.
Delphine

La plume d'oie, un long et difficile apprentissage

    On a teinté du carton avec du thé à la vanille. Ensuite, on a fait des entrelacs qui avaient la forme d'une tortue. On a écrit notre prénom avec une plume d'oie en onciale et en caroline.

    On s'est entraîné à écrire notre prénom avec une plume d'oie. Avec un crayon de papier, on a fait un carré de 8 cm et on a écrit l'initiale de notre prénom à la plume d'oie. Ensuite, on l'a décorée avec des flammes, des fleurs et des piques.

    Aymerick, Melwin, Manon, Soundi, Hamhed, Delphine et moi (Jérôme) nous avons beaucoup apprécié. Nathalie nous a donné un coloriage où il y avait quatre chiens.

L'encre que nous avons utilisée est fabriquée avec du brou de noix.

Aymerick, Jérôme, Melwin et Manon


L'époque contemporaine

De gauche à droite :
- le tire-ligne
- les automatic pens
- les caractères d'imprimerie
De haut en bas :
- un automatic-pen
- un cola-pen
- un porte-plume
- des plumes sergent-major


    Nous avons marqué nos prénoms avec du papier coloré : nous avons découpé et plié des bandes de papier pour que ça fasse des lettres. Puis, nous avons écrit nos prénoms avec des objets (pièces de monnaie, stylos, élastiques,... ). Nous avons utilisé des tampons et écrit avec un automatic-pen.
    Nous avons écrit avec une plume sergent-major, puis on a découpé des mots dans des journaux et nous les avons déformés. Nous avons utilisé un cola-pen, un automatic-pen et un tire-ligne pour écrire nos prénoms.
Mike - Leinny - Dounya

Prénoms écrits avec des bandes de papier

Prénoms écrits avec un automatic-pen


    On a écrit nos prénoms avec des papiers colorés. Ensuite, on a écrit nos prénoms avec les outils de Nathalie. Mike, Dounya et Leinny ont utilisé des tampons. Nous avons écrit nos prénoms à l'encre avec un automatic-pen.
    Nous avons collé des journaux pour faire des lettres en désordre, puis nous avons écrit avec des plumes sergent-major. Mike a fait des graffs avec un feutre. Nous avons utilisé un tire-ligne pour écrire notre prénom en épaisseur.
Farès et Yassine




Lettres réalisées avec des tampons

Accueil