Vous êtes ici : Accueil > Ressources en Sciences > Formations Sciences > Analyse des Progressions et Documents d’accompagnement des programmes en (...)
Publié : 1er octobre 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Analyse des Progressions et Documents d’accompagnement des programmes en Sciences (BO n°1 du 05 janvier 2012)

0 vote

Analyse de la logique et de la progressivité proposées par le document.

Remarques générales
Dans les programmes : 8 domaines (pas de EDD) tandis que dans les progressions, on compte 9 domaines avec un chapitre « environnement et développement durable ».

Dans les documents de référence du socle commun palier 2, l’EDD est évoqué très brièvement (Connaissance → Culture Humaniste → Comprendre l’unité et la complexité du monde par une première approche → ….du développement durable ;.....)

Le préambule du document
2 séances hebdomadaires sont plébiscitées ; on en est loin actuellement dans les emplois du temps affichés par les classes.
La démarche d’investigation nécessite beaucoup de temps ; la gestion des progressions dans le cadre des 72 heures préconisées conduira à faire des choix dans les pratiques pédagogiques.

Cycle 3
Le ciel et la terre
Des choix cohérents. Une progression clairement spiralaire touchant les 3 niveaux de classe (CE2, CM1, CM2) qui gagne en complexité entre les trois années.

La matière
La logique proposée est jugée bonne. A la marge, certaines notions mériteraient d’être vues à un autre niveau de classe ; exemple les températures au CM2 qui peuvent être basculée au CE2 et d’autres aspects en revanche, relèveraient plûtôt de la 6ème (certains points de vocabulaire : vaporisations, …).
Un point à retirer peut-être : les changements d’états, vus au cycle précédent.

L’énergie
Les contenus sont cohérents.
Le lien avec l’EDD n’intervient qu’au CM2... ?
Les grandes lignes de lecture identifiées :
- au CE2 : on est sur la manipulation
- au CM1 : on est davantage sur les connaissances
- au CM2 : l’accent porte sur les attitudes

L’unité et la diversité du vivant
Bonne logique des progressions.
Dans le détail, en CM1 on peut considérer que la classification est faite. La reprise en CM2 de façon shématisée (emboitée, cf classe de 6ème) ne paraît pas opportune.
La présentation de la biodiversité (CM2) pourrait être positionnée déjà au CE2.

Le fonctionnement du vivant
Progressions cohérentes, et non spiralaires. Clés de lecture :
- au CE2 : observation, construction
- au CM1 : expérimentation
- au CM2 : apports de connaissances

Le fonctionnement du corps humain et la santé
Progressions non spiralaires. Une entrée distincte par niveau , sans rappel ni retour l’année suivante.
- au CE2 : comportement, hygiène de vie
- au CM1 : la nutrition
- au CM2 : la reproduction

Les êtres vivants dans leur environnement
Entre le CE2 et le CM1 on note peu de progressivité (cela pourrait être un seul bloc).
Le programme semble pouvoir aisément se construire sur deux ans au lieu de trois.
L’absence de la place de l’environnement de proximité interroge.

Les objets techniques
L’examen des contenu laisse dubitatif...
Alors que le programme CP/CE1 reste ambitieux (maquette, électricité), on trouve peu au CM2. Le bloc le plus dense concerne le CE2 et le CM1.

Environnement et développement durable
Les trois thématiques proposées selon le niveau de classe sont distinctes. Ce neuvième domaine fait débat : Pourquoi la question de l’EDD n’est-elle pas rattachée aux autres domaines qui y font référence (tri, gestes citoyens et énergie,...).

Cycle 2
2 grandes entrées
- Découvrir le monde du vivant, de la matière et des objets
- Se repérer dans l’espace et dans le temps
qui se distinguent en quatre chapitres

Découvrir le monde de la matière et des objets
Le découpage proposé (les mêmes entrées pour le CP et CE1) ne semble pas pertinent. Les nuances sont ténues (la progressivité n’est pas flagrante).

Découvrir le monde du vivant
Le document est intéressant, mais pas en terme de progression.
Peu de différence entre le CP et le CE1. La démarche proposée n’est pas à l’image du travail habituel des classes pour ces niveaux, où l’on privilégie la démarche de projet (donc des modules plus longs qui font les liens transversaux ensuite avec les différents aspects du programme).

Repères temporels
La progressivité proposée est cohérente : du temps proche au temps plus lointain.
Programmation peut-être ambitieuse s’agissant de situer quelques dates et personnages sur des frises chronologiques.

Représentations simples de l’espace familier
La progression est cohérente : partir de situations concrètes (et des représentations)
Quelques repères de vocabulaire un peu complexes qui pourraient attendre le cycle 3.

OUTIL DE SYNTHESE proposé par Eric Sonzogni, CPC circonscription de CLUSES

La question de l’accompagnement du document des progressions avec les équipes pédagogiques se pose ; Eric Sonzogni propose une analyse visant, comme le précise le préambule du document, à chercher des marges de manoeuvre (selon le type d’organisation dans l’école, le type de classe,...).
Ainsi, en méthode, plusieurs alternatives sont examinées : accompagnement classique, alternatif, mixte,... Voir le document en annexe (adressé également par E.S. en courriel).

Programmer les sciences