Vous êtes ici : Accueil > Ressources en Sciences > Pratique dans les classes en Sciences > Mélanges et solutions au cycle 2
Publié : 9 décembre 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Mélanges et solutions au cycle 2

P. Crassard et S. Gibert, circonscription Annemasse I

0 vote

Point du programme :

"l’eau claire peut contenir des produits non-visibles"

Fiche connaissance N°2 :

"Mélange et solution"
C’est une amorce du concept de la dissolution des corps dans l’eau sans rentrer dans les détails de vocabulaire : elle a pour objectif de susciter des interrogations, voir des surprises.

1° séance

Situation -Problème :

Matériel :
- une solution salée filtrée qui semble bonne à boire
- une solution eau/cacao qui ressemble à de la boue

Les 2 solutions sont présentées dans 2 verres identiques

La question :

"Parmis ces 2 verres lequel aimeriez-vous boire ? et pourquoi ?"

Les enfants dans ma classe ont répondu à 99,99% par le verre d’eau transparente (le 0,01 vient d’une petite fille perspicace qui se doutait que si je posais la question la réponse ne devait pas être aussi évidente qui a répondu aucun des 2)

Le pourquoi :

"L’eau est pure", "c’est de l’eau des montagnes", "elle est propre", "l’autre est sale", "il y a de la boue", "Je l’aime pas l’autre...","l’eau c’est frais, c’est nature, c’est bon pour la santé...", "c’est comme de la carotte ou comme du carton..", "C’est pas bon, c’est comme la terre."
Remarque : C’est une excellente séance de langage.

Nous avons fait une trace écrite sur le cahier par un dessin des 2 verres avec le choix initial de chacun des enfants et j’ai marqué les objections de chancun.

Comment vérifier ? :

"il faut la goûter" est unanime chez les enfants.

Nous avons éprouvé nos hypothèses en commençant par le verre d’eau transparente et évidemment le nez se plisse de dégoût. Les enfants reconnaissent tout de suite le sel en arrière goût et sont surpris de ne pas le voir.

"Il doit être caché, mais il est là" car ils goûtent plusieurs fois pour s’en assurer. et tous veulent goûter.

Les enfants refont le dessin initial en décidant de n’en goûter aucun.

Conclusion :

L’eau peut contenir des choses qui sont cachées, c’est moi qui parle ensuite du potable et non-potable ou de l’eau des ruisseaux qui parait claire mais qui peut rendre malade.

2° séance

La question :

"Quels produits peuvent se cacher dans l’eau ?"

C’est une bonne leçon de langage et de lecture :
le sucre, le sel, le jus de citron, l’eau de cologne, du vinaigre, la crème Nivea, la farine (ben oui, c’est blanc ...), la maïzena, l’huile, le poivre...

remarque : la plupart des propositions sont blanches ou transparentes.

3°Séance

les enfants apportent les produits et mélangent (on en profite pour faire écrire et les plus récalcitrants se jettent à l’eau).
On commente les résultats avec les enfants et on écrit les résultats avec des étiquettes en classant le degré de dissolution des produits.

Attention c’est une séance salissante.

4°Séance

La maîtresse cache des choses dans l’eau :
- On ne voit rien et on ne peut pas goûter : comment faire ?
On peut sentir :
eau, eau sucrée, vinaigre blanc, white spirit, eau de fleur d’oranger.

Les enfants ont du mal à reconnaître les odeurs et après la révélation des produits les enfants ne les connaissent pas