Vous êtes ici : Accueil > Etude de la langue > Vocabulaire > Les outils en vocabulaire
Publié : 9 avril 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les outils en vocabulaire

0 vote

Le classeur de vocabulaire

Présentation :

Le classeur se partage en trois parties :
- Une première partie vocabulaire/ morphologie
- Une partie grammaire/ conjugaison
- Une partie phonologie
Les feuilles sont en couleur selon les domaines et sont coupées en deux, pour pouvoir croiser les domaines.

Par exemple en vocabulaire/ morphologie, on peut avoir une séance de vocabulaire sur les noms de métiers, puis plus tard, se resservir de ce travail pour trier les mots en « ier » au masculin, qui se transforment en « ière » au féminin (charcutier/ charcutière). Le fait d’avoir des feuilles coupées permet d’avoir en même temps les deux fiches l’une sous l’autre.

Autre exemple dans la partie grammaire /conjugaison, on peut mettre en relation pour un pluriel, l’accord du nom et l’accord du verbe (les réveils/ils se réveillent).

L’idée de départ était basée sur la fonctionnalité de l’outil, mais surtout sur son évolution et sa différenciation selon les enfants. Par exemple, un enfant qui maîtrise le son [u] n’aura pas besoin de garder la fiche sur ce son dans le classeur. Il peut ainsi se rendre compte de ce qu’il sait déjà ou pas encore.

Inconvénients après 6 mois d’essai !
- Pour les CP, il n’est pas facile de présenter le vocabulaire ou la morphologie sur une demi-feuille.
- Il serait peut-être préférable de parler d’accord du verbe/ accord du nom pour la partie centrale, et garder les règles d’orthographe d’usage dans la partie phono.
- Les enfants ne vont pas chercher seuls des infos dans leur classeur, il faut prévoir des exercices spécifiques « manipulation de classeur ».

Avantages après 6 mois d’essai !
- L’intérêt semble vraiment être dans la continuité au niveau des cycles, pour garder une trace et une homogénéité dans la manière de fonctionner, pour conserver le travail fait, pour compléter une leçon de l’année précédente et comprendre l’évolution.
- Pour certains enfants le but est atteint ! Ils vont chercher ou vérifier l’orthographe d’un mot, d’un phonème.
- Pour d’autres, l’intérêt peut être de mettre à disposition des éléments qui n’ont pas encore été vus en classe mais qui peuvent leur être utiles (exemple : graphies d’un son complexe : -ill -gn)




Le carnet de vocabulaire

La corolle lexicale

Une organisation des outils au cycle 3