Vous êtes ici : Accueil > Formations > Ressources, bibliographie, liens, ... > Traitement de la difficulté > Apprentissage de la Lecture aux Elèves en Difficulté
Publié : 4 janvier 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Apprentissage de la Lecture aux Elèves en Difficulté

0 vote

Maître E au sein d’un RASED (Réseau d’Aides aux élèves en Difficulté) de quatre écoles rurales du Haut-Rhin, je consacre une grande part de mon travail à l’apprentissage de la lecture à des petits groupes d’élèves de CP et de CE1 en difficulté dans leur classe ordinaire, à raison d’une ou deux séances par semaine. Au-delà du faible niveau de conceptualisation de la lecture qui les caractérisent (projet de lecteur, principe alphabétique, fonctionnement du code...), tous ces enfants peinent à mémoriser les correspondances graphie-phonie et à appliquer les processus de décodage phonologique. Concrètement, c’est-à-dire hors reconnaissance globale de quelques mots récurrents en rapport avec le contexte d’apprentissage dépendant de la méthode de lecture propre à leur manuel scolaire, ces élèves sont dans l’incapacité de décoder le moindre mot « décontextualisé », les laissant désemparés face à des suites de lettres, vides de sons, vides de sens ... Ainsi, pour tenter de palier à certaines des causes "pratiques" de leurs difficultés, notamment leurs faibles capacités de mémorisation, j’ai été amené à élaborer des outils didactiques se fondant sur la représentation en images des concepts et procédures que ces élèves avaient du mal à intégrer. Il s’agit, dans la mesure du possible, d’associer systématiquement à tout apprentissage sa représentation imagée, de façon à ce que chaque explication verbale ait son support visuel, et inversement, que chaque image soit susceptible de rappeler en mémoire la compétence ou la procédure qu’elle illustre. Ces outils ont été conçus pour répondre à la nécessité de faire conjuguer mes objectifs de structuration et de remédiation de la technique de la lecture avec un souci d’efficacité la plus optimale qu’il soit permis d’espérer ; ceci compte tenu de la faible fréquence de mes interventions par rapport aux besoins conséquents de certains élèves.

Le site