Vous êtes ici : Accueil > Etude de la langue > Grammaire > Choisir un manuel de grammaire
Publié : 28 avril 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Choisir un manuel de grammaire

0 vote

L’enseignant cherche à mettre en œuvre dans sa classe une démarche active en étude de la langue.
On entend par démarche active une approche des grandes notions au programme respectant les étapes suivantes :
- Etape 1 d’observation-manipulations. L’enseignant utilise alors différents supports selon la notion à construire. Un texte littéraire convient pour construire la notion de pronom personnel mais n’a guère d’intérêt pour ce qui concerne l’accord du verbe avec son sujet pour lequel un corpus de phrases convient mieux. On peut aussi, comme dans Littéo CE2 p.208 (Magnard), partir d’une liste d’affirmations. Les élèves doivent aboutir à des hypothèses de fonctionnement, qui constituent la base d’une future définition.
- Etape 2 d’observation-manipulations affinée. Le maître peut prévoir des contre-exemples ou proposer une situation d’observation plus complexe. Les élèves affinent ainsi leurs hypothèses.
- Etape 3 d’élaboration de la règle. La classe aboutit à la rédaction de la règle qui s’accompagne aussi des procédures d’identification et de traitement à l’œuvre, listées à part (Pour reconnaître le verbe, je dois…).
- Etape 4 d’entraînement systématique reposant sur des exercices de difficulté variée, mobilisant plusieurs types d’opérations mentales.
- Etape 5 de réinvestissement.

Comme il est très difficile pour un maître de tout construire lui-même, nous partons du principe qu’il va utiliser le ou les manuel(s) dont il dispose dans sa classe.

Nous postulons alors qu’il a besoin d’un outil d’analyse simple de ses outils afin de savoir si ceux-ci lui permettent de mettre en place une démarche active.

Nous proposons alors d’analyser les consignes des exercices des manuels au regard des opérations mentales qu’elles mobilisent.
Les opérations mentales sont listées dans la tableau ci-joint.
Afin d’éclairer notre propos nous avons listé des types de consignes proposés dans les manuels observés et nous avons indiqué dans la colonne de droite à quelles étapes de la démarche on peut les utiliser de façon préférentielle.

Quelques remarques :

- Certaines consignes sont mentionnées dans plusieurs opérations mentales parce qu’elles en mobilisent plusieurs à l’inverse d’autres, qui n’en mobilisent qu’une seule.
- Plus un manuel mobilise d’opérations mentales pour une notion, plus il est pensé conformément à une démarche active.
Plus il diversifie les opérations mentales, plus il propose d’occasions de réflexion aux élèves.
- Ainsi, on peut constater que certains manuels proposent des exercices se cantonnant à l’identification et ne mobilisent pas des opérations de modification, de classement, de mise en relation d’éléments. De plus, pour une notion découverte il serait logique de finir par les opérations d’identification et non de les proposer en premier.
- Si les consignes des exercices des manuels de la classe sont trop réductrices on peut donc les transformer en allant puiser des éléments dans le tableau ci-joint.

L’entrée par les opérations mentales a été pensée par Anne-Marie Favrat et Fabienne Vernet lors d’un stage du groupe départemental maîtrise de la langue, Haute-Savoie. Les types de consignes et leur classement a été élaboré en TD avec Fabienne Vernet par les PE2C.
On peut voir des références aux travaux de Suzanne Chartrand et de Renée Léon.

Analyse de quelques ouvrages en fonction des opérations mentales

Grille d’analyse pour aider au choix d’un manuel de grammaire