Document sans nom
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Ecole et cinéma
Publié : 19 janvier 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Ecole et cinéma

Dans le cadre de l’action « école et cinéma », les élèves des classes de CE2 – CM1 de Mme Bursik et Mme Mas, de CM1- CM2 de Mme Campion et Mme Gallay se rendront le lundi 23 janvier 2012 à 14h30 au C.A.S. pour une projection de : 5 courts métrages :

- L’école des facteurs de Jacques Tati ; 1947 (12 min) Burlesque
Trois facteurs de campagne suivent un cours où on leur apprend le coup de pédale, la descente de vélo et la remise du courrier. Le but de ce cours est d’accélérer leur tournée afin qu’il remette le courrier à l’avion de l’aéropostale. Distrait, nonchalant, le corps droit et rigide l’un des facteurs part pour sa tournée d’une façon tonitruante. Son imagination débordante, son zèle ne vont pourtant pas l’empêcher de prendre du bon temps. Il s’arrêtera au bistrot pour quelques pas de danse. Arrivera-t-il à temps pour remettre le courrier au pilote ?
- Au bout du monde de K. Bronzit ; 1999 (8 min)
Une maison posée sur le pic d’une montagne oscille selon les mouvements de ses habitants : un douanier et sa femme, un chat, un chien et une vache. La situation singulière de leur maison va entraîner une suite d’accidents insolites jusqu’à l’arrivée d’un berger qui passe la frontière en passant un marché avec le douanier. Le quotidien de ces gens dépend des déséquilibres de leur maison. La nuit venue la vache remontant vers l’habitation la fera basculer et tomber. Au petit matin la maison est coincée dans un creux avant qu’un nouveau jour commence aussi inconfortablement que le précédent.
- Le Cyclope de la Mer de Philippe Julien ; 1999 (13 min) muet musical Animation (marionnettes)
Isolé au milieu de la mer, le cyclope s’invente des compagnies en fabriquant des créatures de bois qu’il anime grâce à d’astucieux mécanismes. Un jour, il découvre un petit poisson rouge échoué sur le rivage. Il le ramène chez lui et, croyant s’en faire un ami, l’installe dans un aquarium. Mais le poisson, effrayé par cet être à l’œil unique, tente de s’échapper sans succès. Dès lors, le cyclope va tenter de lui rendre familier son nouvel environnement en lui faisant cadeau d’un phare miniature et en confectionnant de faux poissons qui lui permettront de ne plus se sentir seul. Mais ne se transforme-t-il pas petit à petit aux yeux du poisson en un possessif geôlier ? Un soir, une violente tempête qui détruira partiellement le phare permettra pourtant au cyclope de sauver le poisson une deuxième fois…
- Les Musiciens de M. Kobakhidzé ; 1969 (13 min) Burlesque
Un homme joue seul aux échecs au milieu d’une vaste étendue blanche et désertique. Bientôt, un autre homme, plus grand, le rejoint. Après s’être donné l’accolade avec affection, ils improvisent une petite danse, puis se mettent en tête de jouer à chat. Mais leur jeu innocent va bientôt dégénérer, se muant vite en duel puis en poursuite. Si le plus grand finit par se retrouver inerte à terre, mortellement touché par un boulet de canon tiré par le plus petit, il se relèvera bientôt, et le jeu et la danse pourront reprendre une nouvelle fois, en une boucle sans fin de disputes et de réconciliations.
- Le Garçon qui a vu l’iceberg de Paul Driessen ; 2000 (9 min) animation
Un jeune garçon s’éveille dans sa chambre. Plutôt que d’affronter la réalité du réveil et du départ à l’école, il s’imagine en victime de geôliers inquiétants. Le lendemain, alors que lui et ses parents embarquent à bord d’un paquebot de luxe, le garçon, laissant libre cours à son imagination, préfère se projeter en aventurier du bout du monde, affrontant des fauves en Afrique, errant dans le désert et naviguant, enfin, sur un frêle esquif au beau milieu de l’Océan. Tandis qu’un soir de bal, soudain conscient de la réalité, il veut avertir ses parents d’un danger imminent, personne n’écoute plus ce garçon trop rêveur. Le paquebot heurte alors bel et bien un iceberg et commence à sombrer inexorablement…