Epaminondas chapitre 6 et 7
Article mis en ligne le 3 juillet 2007
logo imprimer

- 6 -

La semaine suivante Epaminondas retourne chez sa Marraine Ba.

- Bonjour Marraine Ba.

- Bonjour Epaminondas. Tu viens remplir mes sept jarres ?

- D’accord.

- Que c’est gentil ! Je t’attends !

Et il rechante sa petite chanson : « Lundi... »

- J’ai fini !

- Merci Epaminondas !

Il goûte, fait la sieste. Et Marraine Ba lui donne un cadeau.

- Tiens quelques bananes.

- Merci. Je ne vais pas les mettre dans mon sac..., pense Epaminondas

- Tiens, je te donne une corbeille.

- Merci. Au revoir.

- A la semaine prochaine.

Epaminondas place les bananes dans la panière et la pose sur sa tête.
Sur le chemin du retour des singes malins descendent des arbres sans
qu’Epaminondas ne s’en rende compte. Ils lui prennent les bananes et rejettent la peau dans le panier.
Quand il arrive chez lui :

- Bonjour Maman, j’ai des bonnes bananes que Marraine Ba m’a données.

- Mais ce ne sont pas des bananes, ce sont des peaux de bananes ! Epaminondas, qu’as - tu donc fait du bon sens que je t’ai donné à la naissance ?

- J’ai réfléchi pourtant !

- Et les singes, tu as pensé aux singes ?

- Non, ils sont méchants les singes !

- Il te reste une seule chance. Attention !

- Oh, oui !

- Va jeter ça !

- D’accord, Maman.


- 7 -

La semaine suivante Epaminondas sort de sa case en tremblant. Il a peur de faire une bêtise. Il retourne chez Marraine Ba :

- Bonjour Marraine Ba.

- Bonjour Epaminondas.

- Je viens remplir tes sept jarres d’eau.

- Merci, je t’attends.

Il rechante sa petite chanson : « Lala, ... »

- J’ai fini de remplir tes sept jarres d’eau.

- Merci Epaminondas.

Il fait la sieste et goûte. Et pour le remercier, sa marraine Ba lui fait un cadeau.

- Tiens un bouquet de fleurs pour ta maman.

- A la semaine prochaine Marraine Ba.

- A la semaine prochaine.

Un bouquet de fleurs, ça ne se met pas dans une sacoche, alors je vais le tenir à la main.
Epaminondas est fier de lui car il a bien réfléchi. Pendant le trajet il sautille et il secoue les fleurs dans tous les sens.
Quand il arrive chez lui :

- Bonjour Maman.

- Bonjour Epaminondas.

- Tiens Maman, un bouquet de fleurs que Marraine Ba m’a donné.

- Où sont les fleurs ?

- Oh, mais j’ai réfléchi pourtant.

- Epaminondas, mais qu’est - ce que tu as fait du bon sens que je t’ai donné à la naissance ? Tu n’iras plus jamais chez Marraine Ba.

- Oh ! s’il te plaît...

- Non, c’est terminé, c’est moi qui irai.

- « Oh ! Oh ! Oh ! » Chante sa maman sur l’air d’« Epami »

(lire la suite)


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

0 | 5

Les sciences à l’école
le 29 mai 2009
Ma Passion
le 29 mai 2009
La gymnastique
le 29 mai 2009
Je veux vivre
le 29 mai 2009
Bernard Porret le top des maîtres
le 29 mai 2009

Accés direct



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2019 © Ecole privée Les Cordeliers - Seynod - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.6
Hébergeur : Académie de Grenoble