Epaminondas chapitre 4 et 5
Article mis en ligne le 3 juillet 2007
logo imprimer

- 4 -

La semaine suivante Epaminondas se rend chez sa Marraine Ba.

- Bonjour Marraine Ba.

- Bonjour Epaminondas.Tu viens remplir mes sept jarres ?

- Oui

- Merci et bon courage !

Et il fredonne sa petite chanson : « Mm, mm... »

- Voilà, j’ai fini Marraine Ba.

- Merci Epaminondas !

Epaminondas fait la sieste, goûte. Et Marraine Ba lui donne un cadeau.

- Tiens Epaminondas, des petits pains et des galettes pour ta maman.

- Merci Marraine Ba. Au revoir.

- Au revoir Epaminondas ! A bientôt !
Qu’est - ce qu’elle m’a dit Maman déjà ? Ah oui ! Je dois l’attacher avec de la ficelle et le tirer derrière moi. Ah ! voilà la ficelle, je serre bien fort pour ne rien perdre.

Epaminondas traîne les petits pains et les galettes dans la poussière et la terre.
Quand il arrive chez lui :

- Bonjour Maman.

- Bonjour Epaminondas. Que m’apportes-tu là ?

- Des galettes et des petits pains.

- Ce ne sont pas des galettes et des petits pains, ce sont des galettes et des petits pains à la poussière. Epaminondas !

« Humhumhum..., reprend sa maman sur l’air d’Epami... »
Mais qu’as - tu donc fait du bon sens que je t’ai donné à la naissance ?
La prochaine fois c’est moi qui irai chez Marraine Ba.

- Oh, non, s’il te plaît !

- Non, c’est non !


- 5 -

La semaine suivante, la maman d’Epaminondas se prépare pendant
qu’Epaminondas reste au lit. Elle lui dit :

- Epaminondas, fais bien attention, j’ai mis six petits pâtés à refroidir devant la porte. Fais bien attention en passant dessus.

- Oui Maman !
La maman d’Epaminondas part. Epaminondas se lève :

- Alors ma maman m’a dit de faire bien attention en passant sur les six petits pâtés.

Et Epaminondas marche soigneusement sur les six petits pâtés.

- 1 ,2, 3, 4, 5 et 6.

Et il va jouer avec ses copains.
Le soir, la maman d’ Epaminondas voit les six petits pâtés et elle l’appelle :

- Epaminondas ! Viens ici !

- Oui Maman.

Elle lui donne une paire de gifles. Epaminondas pleure, il ne comprend pas pourquoi sa maman lui a donné une paire de gifles.
La nuit, Epaminondas n’arrive pas à dormir. Il décide d’aller voir le grand Sage du village :

- Bonjour grand Sage.

- Bonjour Epaminondas.

- Je ne comprends pas pourquoi ma maman m’a donné une paire de gifles.
Je fais toujours ce qu’elle me dit et elle n’est jamais contente.

- La situation est simple, Epaminondas : il faut réfléchir avant d’agir. Tu as compris ? Tu as compris maintenant ? C’est comme le renard. Le renard il est rusé parce que quand il va dans un poulailler,
qu’est - ce qu’il va faire là- bas ? Il va manger les poules. Et puis le lendemain matin, il sait que le fermier va lui tendre un piège, donc il va aller dans un autre poulailler. Tu as compris maintenant ?

- Oui. Merci grand Sage. Au revoir.

Epaminondas rentre chez lui très fier. Il sait que la prochaine fois il ne fera pas de bêtise.
Le lendemain matin, il demande à sa maman :

- Est – ce que la prochaine fois, je pourrai aller chez Marraine Ba ?

- Oui, dit la maman. Je te laisse deux chances, pas une de plus, pas une de moins

- Merci Maman.

(lire la suite)


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

0 | 5

Les sciences à l’école
le 29 mai 2009
Ma Passion
le 29 mai 2009
La gymnastique
le 29 mai 2009
Je veux vivre
le 29 mai 2009
Bernard Porret le top des maîtres
le 29 mai 2009

Accés direct



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2019 © Ecole privée Les Cordeliers - Seynod - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.6
Hébergeur : Académie de Grenoble