Epaminondas Chapitre 1
Article mis en ligne le 3 juillet 2007
dernière modification le 28 avril 2008
logo imprimer

Il était une fois dans un petit village africain, un petit garçon qui vivait avec sa maman. Et ce petit garçon il s’appelait Epaminondas. Mais Epaminondas ce n’était pas du tout un nom Africain, c’était un nom grec. Le nom d’un général grec et Epaminondas disait toujours à sa maman : « Je serai fort comme le général Epaminondas. »

- 1-

Epaminondas va toutes les semaines au village voisin pour aller remplir les sept jarres d’eau de sa marraine Ba qui a beaucoup d’embonpoint et craint beaucoup la chaleur.
Epaminondas se rend chez sa marraine Ba. Quand il arrive chez elle, il se met sous le bananier et joue un air de flûte.

- Ahhh ! Epaminondas, dit sa Marraine. Bonjour Epaminondas.

- Bonjour Marraine Ba.

- Tu es venu remplir mes sept jarres d’eau ?

- Oui.

- Oh ! Que c’est gentil ! Tu es bien courageux. Je t’attends.

Et Epaminondas comme ce travail est très épuisant, il s’invente une petite chanson : « Lundi pipi au lit, Mardi sur les radis, Mercredi comme la pluie, Jeudi c’est pas fini, Vendredi au fond du puits, Samedi ouistiti, Dimanche sur les branches ».

- Voilà, j’ai terminé Marraine Ba.

- Merci. Tu es très gentil.

Et Epaminondas fait la sieste et goûte. Marraine Ba lui offre un cadeau :

- Tiens Epaminondas, du gâteau à la noix de coco pour ta maman.

- Merci Marraine Ba. Je vais le mettre dans ma sacoche.

Non, tiens le bien dans ta main. Au revoir Epaminondas, à la semaine prochaine.

- Au revoir.

Et Epaminondas écoute bien les conseils de sa marraine : Il serre bien fort le gâteau dans sa main. Quand il arrive chez lui :

- Bonjour Maman.

- Bonjour Epaminondas. Que m’apportes - tu là ?

- Du gâteau à la noix de coco que Marraine Ba a donné.

- Mais voyons Epaminodas ce n’est pas du gâteau à la noix de coco mais de la bouillie de noix de coco. Qu’est-ce que tu as fait du bon sens que je t’ai donné à la naissance ?
Un gâteau ça se porte dans un papier, sur la tête, puis le chapeau par – dessus. Va vite me jeter ça aux poules.

Epaminondas jette les miettes aux poules.

(lire la suite)


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

0 | 5

Les sciences à l’école
le 29 mai 2009
Ma Passion
le 29 mai 2009
La gymnastique
le 29 mai 2009
Je veux vivre
le 29 mai 2009
Bernard Porret le top des maîtres
le 29 mai 2009

Accés direct



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2019 © Ecole privée Les Cordeliers - Seynod - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.6
Hébergeur : Académie de Grenoble