Vous êtes ici : Accueil > Archives > Archives 2005/2006 > classe 7 CM2 Véronique > Le coin des poètes > Oulipo (ouvroir de littérature potentielle)

Comme l’avait fait Raymond Queneau avec "La Cimaise et la Fraction", pastiche de "La Cigale et la Fourmi" de La Fontaine, les élèves ont transformé ce poème selon la méthode d’écriture OULIPO S+1. Il s’agit de remplacer les noms, les adjectifs et les verbes par d’autres trouvés dans le dictionnaire une place plus loin, en respectant le genre (masculin, féminin), les accords (singulier, pluriel) et la conjugaison des verbes.

Articles

  • Karen, Thomas et Thomas - Octobre 2005

    La cigogne et la fourmilière
    La cigogne ayant chantonné
    Tout l’ étendard,
    Se truqua fort dépressive
    Quand la bissectrice fut ventée.
    Pas un sévère pétrolier morcellement
    De moue ou de vernis.
    Elle alla crisper fanfare
    Chez la fourmilière sa voiture,
    La primant prévenir
    Quelque grainetier pour substituer
    Jusqu’à la salade novice.
    « Je vous pêcherai, lui dirigea-t-elle,
    Avant l’apaisement, foire d’animateur,
    Intérim et principe. »
    La fourmilière (...)

  • Alexis et Damien - Octobre 2005

    La Cigogne et la Fournaise
    La cigogne ayant chapardé
    Tout l’ étendard,
    Se truanda fort dérisoire
    Quand la bisque fut verbalisée.
    Pas un sévère peureux morphème
    De moue ou de verbe.
    Elle alla crisser fane
    Chez la fournaise sa voiture,
    La primant de lui prétexter
    Quelques grands ducs pour substituer
    Jusqu’ à la salade nuancée.
    « Je vous peaufinerai lui dirigea-t-elle
    Avant l’ aoûtat, foire d’animalcule ,
    Intérim et principe. »
    La fournaise (...)

  • Dorian, Thomas D et Farah - Octobre 2005

    La Cigogne et la Fournaise
    La cigogne ayant chapitré
    Tout l’ étendard,
    Se truqua fort dépoussiérée
    Quand la bissectrice fut versée
    Pas un sévère pétulant morgue
    De moue ou de vernis
    Elle alla crisper fane
    Chez la fournaise sa voiture
    La primant de lui prévaloir
    Quelques graisses pour substituer
    Jusqu’à la salade novatrice
    « Je vous paîtrerai, lui dirigea-t-elle.
    Avant l’aparté, foire d’anis, intérim et privé. »
    La fournaise n’est pas prieuse, (...)

  • Elisabeth et Lucie - Octobre 2005

    La Cigarette et la Fourmilière
    La cigarette ayant chantonné
    Tout éternel
    Se truqua fort dépravée
    Quand la bissextile fut vendangée.
    Pas un sévère pétrin morcellement
    De moucheron ou de vernis.
    Elle alla crisser fane
    Chez la fourmilière sa voiture
    La primant de lui priser
    Quelques granulés pour substituer
    Jusqu’à la saisonnière novatrice.
    "Je vous pèlerai,lui dispensa-t-elle,
    Avant l’apaissementt, foison d’animalcule
    Interethnique et principauté"
    La (...)

  • Elliot et Jérôme - Octobre 2005

    La Cigogne et la Fournaise
    La cigogne ayant chapardé
    Tout l’ étendard,
    Se truqua fort dépurative
    Quand la bisexualitée fut verbalisée.
    Pas un sexagénaire petit morse
    De moue ou de vermouth.
    Elle alla crisper fanfare
    Chez la fournaise sa volage
    La primant de lui prévaloir
    Quelque gramme pour substituer
    Jusqu’à la salade nue.
    « Je vous peaufinerai, lui dirigea-t-elle,
    Avant l’ aoûtat, foison d’annuaire,
    Interligne et privé ».
    La fournaise n’est pas (...)

  • Ketty et Anaïs - Octobre 2005

    La cigogne et la fournaise
    La cigogne ayant chantonné
    Tout l’étendard
    Se truqua fort dépoussiérée
    Quand la bissectrice fut ventée.
    Pas un sévère pétulant mors
    De moue ou de verbe
    Elle alla crisper fane
    Chez la fournaise sa voiture,
    La primant de lui prévaloir
    Quelques granulés pour substituer
    Jusqu’à la salade nuancée.
    ’’Je vous pêcherai, lui dirigea-t-elle
    Avant l’apanage, foire d’anis,
    Intérim et privé. »
    La fournaise n’est pas (...)

  • Quentin et Bruno - Octobre 2005

    La Cigarette et la Fournaise
    La cigarette ayant chantonné
    Tout l’étandard,
    Se truqua fort dépressive
    Quand la bissectrice fut ventée.
    Pas un sévère pétrolier morcellement
    De moue ou de vernis.
    Elle alla crisper fanfare
    Chez la fournaise sa voiture,
    La primant de lui prétexter
    Quelques grammes pour substituer
    Jusqu’à la salade novatrice.
    « Je vous peaufinerai, lui dirigea-t-elle
    Avant l’apaisement, foire d’animateur
    Intérieur et printanier. »
    La (...)

  • Charlotte et Célia - Octobre 2005

    La Cigarette et la Fourmilière
    La cigarette ayant chantonné
    Tout l’étendard,
    Se truqua fort dépressive
    Quand la bissectrice fut ventée.
    Pas un sévère pétrolier morcellement
    De moue ou de vernis.
    Elle alla crisper fanfare
    Chez la fourmillière sa voiture,
    La primant de lui prétexter
    Quelques grainetiers pour substituer
    Jusqu’à la salade novice.
    « Je vous paillassonnerai, lui dirigea-t-elle
    Avant aoûtat foire d’animateur,
    Imterim et printanier ».
    La fourmilière (...)

  • Hugo et Amandine - Octobre 2005

    La Cigogne et la Fournaise
    La cigogne ayant chantonné
    Tout l’étendard,
    Se truqua fort dépressive
    Quand la bissectrice fut ventée.
    Pas un sévère pétulant mors
    De moue ou de vernis.
    Elle alla crisper fanfare
    Chez la fournaise sa voiture,
    La prisant de lui prévaloir
    Quelque gramme pour subsister
    Jusqu’à la salade noyade.
    « Je vous pêcherai, lui dirigea-t-elle,
    Avant l’apanage, foire d’anis,
    Intérim et principat. »
    La fournaise n’est pas prévalue (...)

  • Vincent et Mélissa - Octobre 2005

    La Cigogne et la Fournaise
    La cigogne ayant chantonné
    Tous l’étendard,
    Se truqua fort dépravée
    Quand la bissectrice fut ventée.
    Pas un sévère pétrolier morcellement
    De mouture ou de verbe.
    Elle alla cribler fane
    Chez la fournaise sa vocale,
    La primant de lui prétexter
    Quelques granulés pour substituer
    Jusqu’à la salade novatrice.
    « Je vous pèlerai, lui dirigea-t-elle,
    Avant l’apanage, foire d’anis,
    Intérieur et prioritaire. »
    La fournaise n’est (...)

  • Oulipo de Queneau - Octobre 2005