Vous êtes ici : Accueil > Enseigner la Résistance > Ressources utilisables > Textes > Corpus documentaire sur le S.T.O
Publié : 1er février 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Corpus documentaire sur le S.T.O

0 vote

Par David CHRISTIN

Au cours de la seconde Guerre Mondiale, l’Allemagne nazie, pour compenser le manque de main-d’oeuvre au sein de ses propres usines et principaux centres de production (usines, agriculture, chemins de fer, etc.) fit le nécessaire pour récupérer de la main-d’oeuvre dans les différents pays occupés.
Grâce au gouvernement de Vichy (la France est le seul état européen à créer une loi pour réquisitionner cette main-d’oeuvre), entre 600 et 650.000 travailleurs français furent ainsi envoyés vers l’Allemagne entre juin 1942 et juillet 1944. La France fut le troisième fournisseur de main-d’œuvre forcée du Reich après l’URSS et la Pologne, et le pays qui lui donna le plus d’ouvriers qualifiés.
Ce travail obligatoire provoqua parallèlement le départ dans la clandestinité de près de 200 000 réfractaires, dont environ un quart gagnèrent les maquis en pleine formation. Il accentua également la rupture de l’opinion avec le régime de Vichy, et constitua un apport considérable pour la Résistance.
Pour en en savoir plus, rendez-vous sur Wikipédia
_

Portfolio automatique :