Publié : 22 avril 2018
Format PDF Enregistrer au format PDF

VIGROUX Paul-Hilaire

2 votes

Instituteur à Petit-Bornand.

Instituteur à Petit-Bornand, mort pour la France.
1° Cité à l’Ordre du Corps d’Armée le 26 septembre 1915. « A brillamment entraîné sa section jusqu’aux tranchées ennemies aux côtés de son capitaine. Ce dernier ayant été tué, a pris le commandement d’une deuxième vague d’assaut et, n’ayant pu parvenir à franchir le réseau de fils de fer, s’est accroché au sol à quelques mètres des défenses accessoires de l’ennemi. »
2° Cité à l’Ordre du 14e Corps d’Armée le 26 mai 1917. – « La compagnie, violemment attaquée par de forts effectifs sur une position récemment conquise, a résisté brillamment sous l’énergique impulsion de son chef, le lieutenant Vigroux, à plusieurs assauts et, malgré la disparition de tous ses cadres, en dépit de pertes sérieuses, a rejeté l’ennemi dans ses lignes et maintenu intacte la position qu’elle était chargée de défendre. (Combat du 10 mai 1917.) »
3° Cité à l’Ordre du Corps d’Armée et fait Chevalier de la légion d’Honneur (Ordre du 17 juin 1920). – « Mort héroïquement pour la France le 18 janvier 1918, frappé d’un éclat d’obus à la tête, en observant à découvert, de son poste de combat, malgré la violence du bombardement, les péripéties d’une attaque allemande qui tentait de pénétrer dans nos lignes. »

Voir en ligne : http://www.memoiredeshommes.sga.def...