Vous êtes ici : Accueil > Dans les classes > MONT-BLANC - Mme Carro-Chabbey - CPC > Année 2008 - 2009 > 19/09/08 : Sortie Land Art au lac de Machilly
Publié : 22 octobre 2008
Format PDF Enregistrer au format PDF

19/09/08 : Sortie Land Art au lac de Machilly

Dans le cadre du festival "Couleur(s) d’automne organisé par Annemasse Agglo

Vendredi 19 septembre, nous sommes allés au lac de Machilly observer des créations Land’art réalisées par 16 artistes différents. Nous avons rencontré certains artistes qui travaillaient sur leur œuvre. Ils ont expliqué leur travail et ont répondu à nos questions. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de faire le tour complet du lac, mais nous avons vu la grande majorité des œuvres.

Au cours de cette sortie, nous avons aussi participé à la création d’une œuvre collective, appelée "Le chemin des écoliers". Chacun notre tour, nous avons planté dans le sol un oriflamme coloré sur lequel nous avions écrit un mot ou une phrase sur la nature ou la protection de l’environnement.

Voici ce que nous avons vu (explications recueillies sous forme de dictée à l’adulte) :

1) Il y avait un monsieur qui avait posé des assiettes sur des piquets en l’air pour dire qu’on devait faire attention aux champs, à la nature, car si on pollue tout on n’aura plus assez à manger un jour. Les assiettes étaient rangées les unes derrières les autres, en ligne. Elles allaient du champ jusque dans le lac.

2) Il y avait un arbre à l’envers. Les branches étaient plantées dans le sol et les racines regardaient le ciel. Certains ont trouvé qu’il ressemblait à un bonhomme. Pour d’autres, les racines en l’air faisaient penser à un nid ou une pieuvre.

3) Il y avait douze bonshommes sculptés qui gardaient les rêves. Ils étaient dans l’eau, juste au bord du lac. Leur tête était en plâtre, moulée par l’artiste. Leur corps était fabriqué avec de longues bandes de tissus. Il y avait des boules oranges pour donner aux gardiens en cadeau. L’artiste a expliqué qu’il allait mettre des feuilles pour écrire les cauchemars ou vœux. Les gens pourront les mettre dans une urne.


4) Il y avait aussi un arbre où l’artiste avait fait du crochet avec des fils de coton. Cela ressemblait à des toiles d’araignées. C’était pour décorer l’arbre.

5) On a vu trois radeaux. L’artiste allait mettre des plantes dessus et les poser sur l’eau. Il y avait beaucoup de petits miroirs accrochés aux radeaux. Les radeaux tiendront accrochés à une ancre et avec le vent ils tourneront.

6) Il y avait aussi des sortes de pièges à poissons, des sortes de nasses, de plusieurs tailles, rangées du plus grand au plus petit, dans l’eau et hors de l‘eau.

7) Il y avait aussi des cabanes fabriquées en bois, papier et carton. La première cabane était avec du marron, des plantes et des fils avec des entrées et une fenêtre. La deuxième était fabriquée de la même façon, mais elle était en couleur : vert, bleu, jaune, du blanc avec un panneau d’interdiction rouge, fabriqué avec des papiers d’emballages. Elle avait de la laine. Il y avait une troisième cabane, qui était juste commencée.

8) Il y avait aussi une paille et un parasol géant dans l’eau. C’était comme si un géant pouvait boire à la paille. C’était pour dire qu’il ne fallait pas polluer l’eau parce que sinon un jour on n’aurait plus d’eau potable.

9) Il y avait aussi un étendage où on voyait suspendus des vêtements fabriqués avec des brindilles de bois (un caleçon, un pantalon, une jupe, une robe…).

10) On a vu des pancartes avec des dessins dessus, où on voyait une main qui tenait un mètre de bricoleur. Il y avait aussi un totem.

11) Il y avait aussi des lettres posées sur un petit jardin, qui flottait sur le lac. Elles formaient le mot : UTOPIE. C’était pour imaginer que sur cette petite île, "Utopie", tout était possible : par exemple plus de guerres, de gens qui meurent de faim, la nature protégée...

La classe de CP de Melle PERMEZEL