Vous êtes ici : Accueil > Dans les classes > EVEREST - M. Vion et Mme Thiar - CE2 A > Année 2007-2008 > L’élevage de iules exotiques
Publié : 8 janvier 2008
Format PDF Enregistrer au format PDF

L’élevage de iules exotiques

Voici ce que nous avons appris sur ce mille-pattes

4 votes

Note du maître : les articles qui suivent ont été écrits, corrigés et tapés à l’ordinateur par les élèves. Ils ont d’abord dû se documenter et lire plusieurs textes documentaires. Il a aussi fallu observer les iules et suivre leur croissance. Merci à M. Dupré de l’université de Paris 12pour son aide à la réalisation de ce travail et à son ouvrage sur les iules exotiques.

Bonne lecture !

Nos iules

Bonjour nous avons trois iules dans notre classe et nous allons vous les présenter :
Ils sont noirs, ils mangent de tout, surtout des épluchures de fruits et de légumes ! Les iules peuvent vivre entre 1 et 7 ans. Le iule le plus grand du monde est l’Archispirostreptus gigas qui mesure entre 25 et 30 cm : c’est le nôtre ! Le iule qui a le plus de pattes est l’Illacme plenipes, il possède plus de 700 pattes (pourtant il ne mesure que 3 à 4 cm.) Les iules ne sont pas des insectes mais des myriapodes : c’est le nom de la famille des invertébrés qui ont plein de pattes.
Nous avons des iules dans la classe pour : les dessiner, les mesurer, les entretenir, les étudier, les découvrir... Il est intéressant d’avoir des iules exotiques car ils ne vivent pas en France et car ils sont impressionnants !
Pour comparer, voici un iule vivant en France à côté d’oeufs de phasme. (taille 5 cm)

Ecrit par Marie et David.

Voici la carte d’identité des iules
Nom scientifique : Archispirostreptus gigas
Nom commun : iules OU mille-pattes
Classe : Myriapodes
Ordre : Diplopodes
Famille : Polyxénidés
Taille : de 4 cm en France à 30 cm pour les iules exotiques.
Couleurs : gris-noir
Durée de vie : jusqu’à 7 ans

Voici comment les classer :
Les iules sont des invertébrés : ils ont un squelette extérieur en chitine comme les fourmis. Les iules vivent sur la terre le jour, sous-terre la nuit et dans les endroits humides. Certains iules vivent dans les arbres. Leur bouche s’appelle des mandibules. Les iules sont herbivores et frugivores (ils mangent des fruits et des légumes). Les iules sont ovipares (ils pondent des oeufs). Lenny et Benjamin

Leurs lieux de vie

Bonjour je vais vous présenter leurs pays. Les iules viennent d’Afrique de l’est où il fait chaud : d’Éthiopie, de Somalie, de Tanzanie ou du Kenya. Nos trois iules sont arrivés le 15 novembre 2007 dans une boîte en polystyrène. Il y avait trois poches qui gardaient la chaleur. Ils étaient dans une boîte en plastique où il y avait des trous pour respirer. Il y avait des boules de journaux pour ne pas que la boîte bouge. Pour que le chauffeur fasse attention, il y avait un autocollant écrit « ANIMAUX VIVANTS » sur le colis. Timothé


L’anatomie

L’anatomie c’est quand on parle de plusieurs parties du corps d’un être vivant.
Nous allons commencer par les antennes. Les antennes sont utiles pour reconnaître la tête comparée à la queue.

Les pièces buccales ce sont les dents des iules : elles servent à manger la nourriture. Les pièces buccales s’appellent aussi les mandibules.
L’oeil composé c’est, comme vous le constatez, l’oeil du iule. Son oeil n’est pas comme le nôtre. Son oeil est un peu carré et le iule voit plusieurs choses avec ces yeux à facettes.
Les iules ont beaucoup de pattes donc nous ne les avons pas comptées. A chaque fois qu’un iule grandit, il gagne un anneau et quatre pattes.
Les segments sont les anneaux que les iules portent sur leur cuirasse. La cuirasse d’un iule est son corps.
Le tronc, c’est le corps ou la carapace du iule.
Le cerque c’est le trou où les iules font leurs déjections et aussi où ils pondent leurs oeufs. DEVINETTE : Est-ce la tête ou le cerque ?

Les déjections sont les crottes des iules.
Nous avons fini de vous présenter l’anatomie sur les iules. Margo et Laura

Les moeurs (cela veut dire comment l’animal se comporte)

Les iules sont des animaux calmes mais à la moindre alerte ils s’enroulent sur eux-mêmes en forme de spirale et dégagent une mauvaise odeur, cela peut faire des petites taches rouges sur les mains. Même quand on met du savon, les taches restent. Quelques espèces peuvent être toxiques (mais très rarement), donc il vaut mieux se laver les mains dès qu’on les touche. Il y en a qui sont nocturnes et d’autres diurnes. Les nôtres sont diurnes, ils sortent de la terre vers 8 h et demi et s’enterrent à 4 ou 5 h du soir, un peu comme nous ! Ils se déplacent plutôt lentement parce qu’ils ont plein plein... de pattes. Ils peuvent passer dans les passages impossibles très très serrés. Grâce à toutes leurs pattes ils poussent très fort.

Voici une tentative d’évasion...
Voici un trou qu’ils se sont creusés et où ils passent la nuit.
Nous pensons qu’ils sont heureux à trois, mais peut-être qu’ils vivraient très bien tout seuls. Ils ne sont pas du tout craintifs. Quand nous leur donnons à manger ils ne bougent pas du tout, ils font comme si nous n’étions pas là. Les iules sont utiles dans la nature car ils mélangent la terre.
Les déjections

Les déjections sont les crottes des iules. Cela ressemble à des crottes de lapin. Elles sont noires et grosses par rapport à leur taille.
Jeanne et Manon

Le mâle et la femelle iules.
C’est difficile de reconnaître le mâle et la femelle iules. Pour reconnaître le mâle, il faut partir de la tête et compter sept anneaux. Il faut retourner le iule mâle et on voit deux pattes plus longues. Ces deux pattes longues seront plantées dans le corps de la femelle pour faire des oeufs. Ces deux pattes s’appellent des gonopodes. Nous n’en savons pas plus sur le mâle et femelle iules. Les iules sont encore des espèces d’animaux peu connus et peu étudiés.
Océane et PAULINE.

La reproduction
La reproduction c’est quand les iules pondent des oeufs. Ils sont ovipares mais on ne sait pas à quoi les oeufs ressemblent. Pour se reproduire, ils se mettent la tête l’une contre l’autre. Samedi 8 décembre, on les a vu s’accoupler et le mâle a mis un liquide blanc et jaune sous la tête de la femelle. Ils ne sont plus sortis pendant deux jours. Peut-être que la femelle a pondu des oeufs. On aimerait bien que des petits sortent des oeufs.
Florine Laura.M

La mue
Pour grandir, les iules muent, cela veut dire qu’ils perdent leur vieille peau pour en avoir une autre plus grande. Exemple : le serpent mue lui aussi. Comme si on n’avait un tee-shirt trop petit, qu’on l’enlève et qu’on en avait un autre dessous. Quand les iules muent, ils gagnent un anneau et deux paires de pattes. La durée de vie d’un iule est estimée à 7 ans. Les Gloméris peuvent vivre jusqu’à 11 ans. Pour muer les iules s’enfoncent dans le substrat et s’enroulent sur eux-mêmes. Ils ont souvent tendance à manger leur exuvie. L’exuvie est le nom de leur mue.
Clémence et Elfi

La nourriture des iules


Voici ce que mange les iules : Les iules ne sont pas très difficiles à nourrir, ils sont végétariens.
Les fruits que l’on donne aux iules sont : la pomme, la poire, le raisin, la banane, le melon, la groseille, la mûre, la myrtille, la pêche, l’abricot, l’orange, la fraise...
Les légumes que l’on donne aux iules sont : la courgette, le poivron, la pomme de terre, le céleri rave, les champignons, la tomate, la betterave crue, la carotte, l’aubergine, les petits pois, l’avocat...
Les autres aliments que peuvent manger les iules sont : le maïs en boîte, les pâtes cuites, les flocons d’avoine, la mousse qui pousse sur les écorces, les feuilles d’arbre avec du bois pourri, le concombre, l’os de seiche broyée, de la nourriture pour poisson, du lait, du fromage et du yaourt.

Ce que nos iules ont déjà mangé : ils ont déjà mangé du maïs en boîte, des épluchures de pomme de terre, des champignons, de la pomme, de la carotte, du concombre, de l’os de seiche broyée, de la tomate, du fromage... L’os de seiche sert à donner du calcium aux iules pour avoir une carapace solide.
Naty et Emilie

L’habitat

L’habitat est l’endroit où vivent les iules dans la classe. Il ne faut pas avoir un terrarium en plastique parce que c’est dur à nettoyer. Il vaut mieux avoir un terrarium en verre.
Notre terrarium n’a pas coûté cher car nous l’avons trouvé pendant la journée de « Nettoyons la nature ».
Voici les dimensions de notre terrarium :
longueur 50cm
hauteur 30cm
profondeur 30 cm .
Au fond du terrarium, il y a un torchon bien mouillé pour que le terrarium reste humide. Au dessus il y a des billes d’argile, il y a aussi du terreau et des feuilles mortes.
Si on veut, on peut mettre quelques décorations.
Pour que les iules soient heureux, il faut qu’ils se sentent comme dans la forêt, c’est pourquoi nous avons fait des efforts pour soigner le décor : deux petites plantes et deux plus longues, une vieille souche d’arbre avec sa mousse et une écorce. Il ne faut pas qu’ils aient trop de plantes sinon les iules n’auront pas assez de place.
Nos iules ont l’air d’être heureux.
Ils se sont même fabriqué un abri : un trou creusé sous la souche.
Valentin et Rida






Le substrat
Le substrat est le sol où vivent les iules. Le substrat doit être composé d’un mélange de feuilles mortes et de bois mort qui sont placés dans un mélange de terre et de terreau. Il y a des iules qui mangent le substrat : il faut donc bien le préparer. Il faut des feuilles mortes éloignées de la pollution. Plus les feuilles seront décomposées et en petits morceaux mieux ce sera. Le substrat doit être toujours humide, mais pas avec énormément d’eau.
Attention : il ne faut surtout pas des feuilles ou du bois mort avec de la résine comme le sapin ou l’épicéa, car la résine colle aux mandibules et ça peut les faire mourir. Dans le substrat, nous avons mis un torchon humide, des billes d’argile, du terreau, de la terre de la forêt, des feuilles mortes et décomposées et enfin du bois mort. Le substrat est la partie la plus importante d’abord parce que les iules vivent dedans et ensuite parce que des iules le mangent. C’est pour ça qu’il faut bien aménager son substrat. Les meilleures feuilles sont les feuilles de chêne.
LEA ET CHLOE

L’entretien des iules
L’entretien c’est tout ce qu’il faut faire pour s’en occuper. Il faut leur donner des feuilles, des plantes, de la mousse, des légumes et des fruits. Il faut leur donner tous les jours de la nourriture.
ATTENTION : Il faut leur offrir de la place. Il faut que le terrarium reste bien humide. Il y a deux soigneurs dans la classe qui s’occupent des animaux. Il faut vérifier que le substrat est bien épais sinon on rajoute des feuilles décomposées. Il n’y a pas besoin ni de chauffage ni de lumière en plus. Il faut leur nettoyer le terrarium une fois par an avec de l’eau de javel. DYLAN

L’entretien

L’entretien c’est comment s’occuper des iules : il faut leur donner à manger. Il faut que le terrarium soit toujours humide. Il faut du bois mort et des feuilles. Il faut des plantes et de la terre. Si c’est sec, il faut mettre de l’eau. Il faut du terreau et des boules d’argile. Il faut une coupelle pour mettre à manger et il faut mettre de la mousse.
Je remercie Emilie pour m’avoir aidé.
Quentin

Les défenses des iules
Nous allons vous expliquer comment les iules se défendent : Quand on le touche longtemps, il dégage une mauvaise odeur pour repousser ses prédateurs comme fait la punaise. Quand on le touche beaucoup il laisse des taches jaune-orange. Il est calme mais à la moindre alerte il s’enroule sur lui-même en forme de spirale et il met la tête à l’intérieur.


Il dégage ensuite un liquide toxique car si un animal le lèche, il risque de mourir. Les animaux qui pourraient manger les iules sont les rapaces, les serpents, les singes, les chacals, les hyènes, les mangoustes... Ludovic, Dorian

Si on touche un iule
Le jour où nous avons eu les iules, nous les avons portés. Voici ce que l’on a ressenti : Ça chatouille un peu et ça s’accroche avec toutes leurs pattes comme du scratche aux doigts. Il ne faut pas les terroriser, sinon ils se mettent en spirale et dégagent une mauvaise odeur ! C’est lisse (lisse veut dire que les iules glissent). C’est un peu lourd.
Camille : moi, au début, j’ai eu assez peur d’en tenir un, mais j’ai quand même osé. Ça m’a chatouillé un peu et quand le maître l’a enlevé, j’ai senti qu’il s’accrochait un peu à moi.
Samuel : Ce que j’ai ressenti : c’était rigolo et ça chatouille. Certains n’ont pas osé porter les iules car ils avaient peur, parce que les iules étaient très grands !