Publié : 17 mars 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF

La naissance du bois de Rosses (François)

La naissance du bois de Rosses

Il était une fois un village paisible, où il y avait une sorcière qui soignait les gens. Elle était très gentille mais elle avait très mauvais caractère. Elle s’appelait Kraouvak. Un jour, un mystérieux mage appelé Titouk vint dans le village. Il était plutôt maigre, agile mais timide. Au début, tout le monde le considérait comme un intrus. Mais petit à petit il s’incrusta.

Tout le monde vint chez lui pour se faire soigner. Mais pour
Kraouvak qui n’était plus aussi populaire qu’avant, c’était un intrus et il le serait toujours. Plus les jours passaient, plus Kraouvak était furieuse. Un jour, Kraouvak rentra dans une colère folle. Le lendemain, elle tua le mage alors qu’il était parti en promenade. Depuis ce jour, à cet endroit précis, un volcan se dressait. La sorcière folle de rage cria :
"AHAH ! Seule la fleur Rosses peut rompre l’enchantement."

Déagon, un jeune homme de 21 ans, décida d’aller à la recherche de cette mystérieuse fleur. Il parcourut l’Italie, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne, le Portugal espérant trouver la fleur. Un jour en Grèce, il trouva enfin cette fleur. Une semaine après, il rentra au village avec elle. Il la mit dans le creux du volcan. A 12h, au lieu d’entrer en éruption, le volcan rapetissa, jusqu’à être tout plat. A partir de cet instant, un bois se dressa. Les villageois ont décidé de l’appeler le "bois de Rosses" en mémoire de la fleur qui les a sauvés.

FIN

François Goualard