Publié : 29 mai 2017
Format PDF Enregistrer au format PDF

Bibracte

Oppidum Gaulois

Mardi 16 mai

Les deux classes ont remonté le temps jusqu’au premier siècle avant Jésus-Christ.
Notre classe était avec deux guides : Michelle et Joyce.
Nous sommes d’abord allés tout en haut du Mont Beuvray, à un point de vue d’où on peut voir très loin, même jusqu’aux Alpes, quand il fait beau. C’est tout en haut que les Gaulois mettaient les bâtiments les plus sacrés. Il y avait un temple. Et une stèle qui citait Jules César, la "Guerre des Gaules". Les chefs Gaulois sont venus à Bibracte faire leur coalition contre les Romains. C’est là qu’ils ont choisi Vercingétorix, leur chef. Vercingétorix avait grandi à Rome, il parlait et lisait le latin et le grec. Sa famille était riche.
Il paraît qu’avant la conquête romaine, les Gaulois et les Romains étaient "frères de sang". En tout cas, ils faisaient beaucoup de commerce et des échanges, aussi.
Dans la forêt qui recouvre Bibracte aujourd’hui, on peut voir des parties "plates". Les terrasses où étaient les maisons Gauloises.
On a vu une fontaine. Il y avait trois bassins :
- un premier pour prendre de l’eau
- un deuxième pour laver du linge
- un troisième pour faire des voeux (on y jetait des objets sculptés)
Nous avons visité les restes d’une maison gallo-romaine. C’était immense ! Il y avait même des thermes privés dans la villa.
Mais les maisons gauloises ont surtout laissé des traces de trous de poteaux dans le sol. Difficile à imaginer. Le bois se conserve mal.
On a vu une sorte de Mairie, un bassin en forme d’oeil et une cave reconstituée par les archéologues.
Il y avait deux immenses remparts autour de la ville. On en a vu une partie, ainsi que les fossés.
A midi, nous avons mangé "gaulois", au restaurant "La Chaudron". Nous avons eu des pois cassés en entrée, du boeuf, de l’orge et des chénopodes en plat et du fromage avec du miel ainsi qu’une pâtisserie, en dessert. Tout le monde a aimé au moins une chose dans le menu ! Certains ont tout adoré !
L’après-midi, nous avons fouillé dans des bacs de sable. Il y avait : des pièces, des os, des foyers, des morceaux de poterie, des bouts de verre, des anses d’amphores, du charbon, de l’argile cuite... Indices, hypothèses, enquêtes...
On a dessiné, photographié et décrit ce qu’on a dégagé.
Au musée, il y avait des objets précieux, de la terre cuite, des pièces de monnaie, des armes en fer, des bijoux, une pièce gauloise refaite... Magnifique.
Une journée chez les Eduens, peuple gaulois de la Bourgogne.
Groupe des Gaulois, CM1 Mme Bouilhac