Par : Elisa
Publié : 23 mai 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le chant des cotonniers

Je mets en ligne aujourd’hui le dernier chant de notre tour des classes chantantes.
Il s’agit d’un chant de Roland Vlachopoulos : le chant des cotonnier.

On nous y parle des cotonniers, ces esclaves noirs qui ramassaient les fleurs de cotons dans les champs, en chantant des chants d’espoir.

Il y est aussi fait référence du jour qui libère les peines à Congo Square : les esclaves comme les noirs "libres" avaient un seul jour libre par semaine, le dimanche.
Ce jour-là, ils se réunissaient sur une place, pour chanter, danser, faire un peu de commerce et prier.
Cette place se trouve dans la ville de la Nouvelle Orléans, en Louisiane, dont on a déjà parlé en classe lors de l’apprentissage de "Come back to Niouorlinnse".

Cette place était au départ, au XVIIIème siècle, la place du marché aux esclaves.
Vers la fin du XIXème siècle, au moment de l’abolition de l’esclavage, les "Afro-américains" ont continué à venir y chanter et danser. Cette place est donc le berceau historique du Jazz et du Blues.

Aujourd’hui, cette place a été renommée ’Parc Louis Armstrong", mais l’on y vient toujours célébrer l’art et la culture africaine au son de la musique, et des célèbres tambours.
Voilà deux liens vers le site "Great Museum television" qui permettent de voir un petit aperçu d’extraits vidéos de danseurs et musiciens sur la Place Congo, à la Nouvelle Orléans.
Et là :

Les paroles :

Enfin, voilà le chant :

Et la version instrumentale :