Vous êtes ici : Accueil > ARCHIVES > Année 2018-2019 > Cycle 3 et ULIS > Activités communes des CM2 > 75ème anniversaire du Maquis des Glières
Par : Elisa
Publié : 1er avril 2019
Format PDF Enregistrer au format PDF

75ème anniversaire du Maquis des Glières

Dimanche 31 Mars 2019

Ce matin, nous avions rendez-vous à 6h45 pour prendre le bus en direction de la nécropole de Morette.
Avec le changement d’heure de cette nuit, les yeux étaient petits et les enfants se dandinaient d’un pied à l’autre pour ne pas avoir trop froid.
Après un rapide appel et la vérification des autorisations pour la captation photo et vidéo, nous avons pris la direction de Thônes.

Arrivés au parking prévu pour l’événement, nous avons fait manger les enfants avant de faire la queue pour le contrôle d’identité et la fouille.

Puis, il a fallu poursuivre ce jeu de patience pour accéder et monter dans la navette qui nous a mené au cimetière.

Là, les enfants ont été répartis en deux tribunes : ceux qui allaient prendre place sur la tribune présidentielle, et les chanteurs qui allaient rejoindre la tribune de la chorale. Et chacun a reçu un bonnet blanc à l’écusson des Glières.

Après quelques répétitions de la fanfare et des chants pour les prises de son, nous avons été invités à attendre les personnalités du gouvernement qui se sont déplacées pour l’occasion. Parmi elles, M. Sarkozy et M. Macron, président de la République.

Les enfants ont pu admirer les tenues des régiments du 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins, tout de blanc vêtus.

La cérémonie a duré une heure, pendant laquelle le rabbin de Lyon et le prêtre de Thônes ont pris la parole, ainsi que le président de l’association des Glières et le Président de la République.

Les enfants ont été invités à chanter "Le chant des partisans" ainsi que la Marseillaise, accompagnés par la fanfare du 27ème BCA.

A la fin, les enfants ont eu le privilège de pouvoir serrer la main de M. Macron qui s’est déplacé auprès de chacun d’eux. Nos petits marnerots ont donc pu l’approcher de très près et sont repartis avec des souvenirs plein la tête.

A ne pas douter, les enfants auront de quoi discuter à l’école demain matin !