Publié : 6 février 2019
Format PDF Enregistrer au format PDF

La Suisse

La Suisse

Toujours en retard dans le pays des montres toujours à l’heure !

Nous avons fait un dernier petit rappel en classe avant de sortir pour prendre le car.
premier hic
Nous avons attendu 45 minutes le car dans la cour de récréation. La maîtresse était paniquée car nous avions un rendez-vous avec le guide. Notre journée devait se dérouler dans un certain ordre pour pouvoir faire toutes les activités prévues. Le car est enfin arrivé.
deuxième hic
Arrivés à la frontière, tous les enfants regardaient sagement les douaniers. Tous les ans, nous passons très vite la douane sans nous arrêter. Là, le chauffeur est descendu et nous avons attendu 35 minutes car le car ne possédait pas les papiers nécessaires pour rouler sur les autoroutes suisses. Impossible de respecter l’ordre des activités : on est allé directement au Musée pour rencontrer le guide.
troisième hic
Dans la panique, la maîtresse a complètement oublié qu’il fallait rentrer par la porte du bas. Nous avons attendu devant la grande porte en fer forgé en faisant des signes pour avertir de notre présence. Mais pour les Suisses, l’heure c’est l’heure. La grande porte n’ouvre qu’à 11 heures pas avant !
La visite de la salle égyptienne avec le guide s’est très bien déroulée. Le guide a su captiver les petits comme les grands. Ensuite, la maîtresse a organisé la visite de la salle grecque. Les parents présents ont aidé les enfants à trouver des réponses à une enquête. A 13 heures, nous avons pique-niqué sur la grande pelouse en face du Musée d’Art et d’Histoire.
Pendant la pause, la maîtresse a prévenu le car et les parents d’élèves que la journée serait rallongée pour pouvoir regarder le confluent. Tout le monde a été prévenu du décalage d’horaire.
Puis, nous avons un peu marché pour rejoindre le muséum d’histoire naturelle. A 14 heures, nous commençons la visite du muséum par petits groupes. A 14 h 30, les hauts-parleurs demandent à la maîtresse de se rendre à l’accueil. La maîtresse pense tout de suite à un élève perdu mais non.
quatrième hic
C’était un autre chauffeur de car qui venait nous chercher ! La maîtresse lui a expliqué que ce n’était pas la bonne heure. Toute la classe a visité ce musée et nous avons goûté dehors avant de reprendre la route pour aller au confluent.
L’ Arve et le Rhône sont toujours une attraction étonnante pour les enfants et les adultes qui accompagnent. Nous sommes remontés dans le car et j’ai indiqué la route au chauffeur pour éviter de retraverser Genève à l’heure des embouteillages.
cinquième hic
Comme le car du matin était parti ailleurs, le car de l’après-midi était un autre car et celui-là n’avait pas non plus les papiers pour rouler sur les autoroutes suisses ! Nous avons roulé au pas et continué notre visite de Genève.