Par : Adtice
Publié : 10 janvier 2005
Format PDF Enregistrer au format PDF

Enfant non francophone : CLIN, CRI

0 vote

Parmi les non francophones, un cas particulier est l’enfant nouveau-arrivant ou primo-arrivant :

Définition : un nouveau-arrivant ou primo-arrivant est un élève de langue maternelle étrangère, qui est dans sa première ou deuxième année de vie en France.

Les enfants non francophones sont scolarisables sans réserve : au sein de l’école maternelle ou élémentaire de leur secteur, dans le cycle de leur classe d’âge.

Prendre le temps de constituer un dossier d’accueil, avec l’aide d’un tiers bilingue* permettra d’intégrer le vécu familial et scolaire de l’enfant avant son arrivée en France et facilitera une bonne intégration.

*bon à savoir : l’ALAP
4 passage Cathédrale
74000 Annecy
Tel : 04.50.51.53.14
Langues : arabe, turque, russe, serbo-croate
peut vous proposer un traducteur, les gendarmeries disposent aussi de listes de traducteurs, qui pourront être une aide précieuse !

Des conseils pour organiser et faciliter l’accueil

Ils peuvent bénéficier d’une aide spécifique selon les ressources disponibles dans la circonscription :

- la CLIN

CLIN : Classe d’Initiation plutôt réservée aux nouveaux arrivants dont c’est la première scolarisation. Depuis la rentrée 2006/2007, il n’existe plus en Haute-Savoie que des CLIN ouvertes (enseignant itinérant).

- le CRI ou CLIN ouverte

Un maître "itinérant" prend en charge sur le temps scolaire le(s) enfant(s) concerné(s).

- Pour cela, la marche à suivre est de signaler l’enfant à l’IEN ou(et) au maître de CLIN, et d’informer les parents si la prise en charge est possible.

==> Pour avoir des informations et des pistes pédagogiques, vous pouvez contacter Maryse Vincent, coordinatrice pédagogique pour la scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France et des enfants
du voyage (au CDDP) : 04 50 23 09 25.

En savoir plus dans les textes officiels sur les CLIN, CRI...

==> Résumé de ce B.O. : recentrer l’action des CEFISEM dans un domaine essentiel : l’aide à l’intégration des élèves nouvellement arrivés en France et des enfants du voyage, à et par l’école. Un tel cadrage de fonctions de ces centres conduit à modifier leur nom et à clarifier leur positionnement institutionnel. Ces centres s’appellent désormais : centres pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage (CASNAV) et sont placés auprès des recteurs. en annexe : - discours du ministre en date du 29 mai 2001 - convention-cadre signée le 7 mars 2001 par le ministère de l’éducation nationale, le ministère de l’emploi et de la solidarité et le Fonds d’action sociale pour les travailleurs immigrés et leur famille relative à la scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France sans maîtrise suffisante de la langue française ou des apprentissages scolaires pour intégrrer immédiatement une classe du cursus ordinaire.