Vous êtes ici : Accueil > Communication > Problème avec un collègue
Publié : 9 janvier 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF

Problème avec un collègue

0 vote

La directrice ou le directeur est responsable de la bonne marche de l’école, c’est à dire du fait que le service public d’éducation et d’enseignement soit de la meilleure qualité possible, dans l’intérêt premier des élèves.

Il peut arriver qu’un enseignant de l’école pose des problèmes, ce qui met généralement le directeur dans l’embarras.

Comment s’arranger avec cette tension entre responsabilité et solidarité ?

Comment "aider" mais ne pas "couvrir" ?

Tout d’abord, il parait utile de rappeler, lorsque tout va bien pour tout le monde, c’est à dire en début d’année en réunion de rentrée de l’équipe des maîtres, le rôle de veille que chacun doit jouer au sein de l’équipe, dans l’intérêt des élèves. De plus doit être rappelé le rôle particulier du directeur en responsabilité du fonctionnement de l’école, qui peut être amené à signaler un dysfonctionnement professionnel à l’IEN.

Face à un problème avec un enseignant, il est normal de privilégier d’abord le dialogue interne et de tenter, par une entrevue individuelle, de faire prendre conscience du dysfonctionnement ou du problème créé. Dans une grande partie des cas, le problème rencontré est conjoncturel et cette mise au point du directeur suffit à réguler le collègue.

Il se peut toutefois que cette entrevue ne donne rien, soit parceque le collègue ne perçoit pas son dysfonctionnement, soit parcequ’il ne peut pas ou ne veut pas modifier son comportement ou sa pratique. Dans ce cas, le directeur ne doit pas porter seul un problème qui dépasse la simple régulation de la vie de l’équipe dont il a la charge. Ce problème devient un problème d’exercice du métier dont le contrôle revient à l’IEN.

Le directeur devra donc, en toute clarté, aviser son collègue qu’il transmet le problème à l’IEN.

Cette démarche, à laquelle les directeurs ne se livrent pas de gaieté de coeur, n’est pas obligatoirement tournée vers une intervention de sanction, mais peut, dans bien des cas, permettre de prendre en charge de manière plus efficace au plan médical ou social, un collègue en difficulté passagère.

S’il s’agit de négligence professionnelle, l’intervention de l’IEN a toutes les chances d’avoir davantage de poids que celle du directeur...
S’il s’agit de difficultés personnelles telles qu’elles viennent perturber la pratique professionnelle d’un enseignant, le recours à l’IEN permettra de mettre en place un dispositif d’aide et d’accompagnement qui peut s’appuyer sur les services de santé des personnels ou sur les services sociaux de l’Inspection académique.

En tout état de cause, l’intérêt des élèves doit guider la conduite de chacun des membres de l’équipe.