Mise en avant

Cross de l’école

Tous les élèves de l’école se sont retrouvés pour le cross de l’école au lac Biotope.

Le temps était au rendez-vous.

Les plus petits devaient courir 1 tour de lac alors que les CM2 devaient courir 6 tours.

Après chaque course un petit rafraichissement et une petite collation.

Puis est venu le temps du pique-nique, le retour à l’école puis la remise des « prix bonbons » pour tous les élèves.

Ce fut une belle journée.

Merci aux parents venus en nombre nous aider.

Le centenaire de la guerre 14-18

Vendredi 9 novembre 2018, nous sommes allés au monument aux morts du village de Combloux pour prendre des notes et observer. La classe des CE1/CE2 est venue avec nous.

Nous avons appris que beaucoup d’hommes de Combloux sont morts pour la patrie : 47 morts pendant la guerre 14-18.

Nous avons pu voir la croix de guerre et l’épi de blé sur le monument.

Une inscription disait : «Combloux, à ses enfants morts pour la patrie ».

D’autres guerres figuraient sur le monument : 39-45, Indochine, Algérie.

Le dimanche 11 novembre, plusieurs enfants de la classe ont participé à la cérémonie. Ils ont chanté

et lu les noms des poilus. Il y avait une minute de silence, et aussi une batterie fanfare jouait.

C’était émouvant et très très triste !

Nous avons également travaillé sur cette guerre en classe, et nous avons répondu à un questionnaire qui nous a permis d’en savoir plus sur la guerre et notre famille pendant la guerre.

La classe des CM1/CM2

Activités de la classe de CE1-CE2

La semaine dernière, avec les Explorateurs, nous avons travaillé deux domaines dans lesquels nous avons pris des photographies :

  • En grandeurs et mesures (mathématiques), nous avons comparé et mesuré des longueurs dans la classe, à l’aide de divers outils : ficelles, bandes de papier, puis outils normés comme des règles doubles ou triples décimètres ainsi que la règle d’un mètre de la classe.

Nous avons dressé un tableau de quelques mesures de la classe.

Ligne de conduite,

panneau « prêt à apprendre »

26 cm de largeur

19 cm de hauteur

Timéo 1,35 m = 135 cm
Coussin 36 cm de largeur

40 cm de hauteur

Livre Interlignes 21 cm de largeur
Carreau de la fenêtre 90 cm de hauteur
Affiche exposition ferme Isidore 40 cm de largeur
Stylo 14 cm
Boite à blagues 24 cm hauteur
Cahier d’art Hauteur 32 cm
Affiche Octofun 31 cm
Pikachu 9,5 cm en largeur

19 cm en hauteur (en redressant les oreilles !)

Roue de la semaine 31 cm de diamètre
Boite de conseil 13 cm de largeur

37 cm de longueur

Boite à mouchoirs 7 cm hauteur

23 cm de longueur

11 cm de largeur

Meuble à dessin  63 Cm de longueur
Etiquette de bibliothèque 23 cm

  • En EPS, les élèves se sont entrainés au cross de l’école, sur les pistes de course de la mairie. Ils étaient par deux pour se soutenir et s’encourager : l’un courait, l’autre notait sa distance parcourue (en nombre de plots dépassés) selon le temps imparti. Nous avons travaillé 1 mn, 3 mn, 4mn30 pour comparer notre vitesse selon la durée. Nous avons compris que pour gérer l’effort dans la durée, il faut adapter son rythme de course (courir moins vite pour courir longtemps).           

La semaine du goût chez les Explorateurs

La classe de CE1-CE2 devait représenter 3 régions de France (parmi les 13 nouvelles):

  • Hauts de France
  • Ile-de-France
  • Centre – Val de Loire

 

Nous avons donc décidé des mets que nous allions proposer et des recettes à réaliser pour cela (dure sélection parmi tant de richesses du terroir !).

Fromage de vache : Maroilles (Nord)

Frites (Nord)

Flamiche aux poireaux (Picardie)

Gaufres (Nord)

Spéculoos (Nord)

 

Champignons de Paris

Soupe de Cresson (Paris)

Gelée de coquelicots de Nemours

Fromage de vache : Brie de Meaux ou de Melun

 

Nougat de Tours

Pralines de Montargis

Fromage de chèvre : buche cendrée de Ste Maure de Touraine

Fromage de chèvre : crottin de Chavignol (Touraine)

 

Grâce à tous les parents qui avaient fourni les ingrédients et les les ustensiles ainsi que les parents qui étaient présents pour cuisiner avec les élèves, nous avons fait 3 demi-journées de cuisine :

– mercredi matin, les CE2 ont préparé : le nougat de Tours, les spéculoos et les pralines.

– vendredi matin, les CE1 ont préparé : la flamiche picarde et la soupe de cresson.

– vendredi après-midi, toute la classe a préparé : les toasts de fromages divers et de rillettes, les frites et les gaufres.

Bravo à tous ! Et merci encore à tous les parents pour leur contribution !

Cycle VTT pour les CM1-CM2

Retour en image sur le cycle vélo des CM1-CM2

Semaine du goût : découvertes quotidiennes en classe de CE1-CE2

A l’occasion de la Semaine du goût, nous avons fait une dégustation, yeux fermés, chaque jour de la semaine, dans la classe dite des « explorateurs » (nom choisi par les CE1-CE2 lors du conseil  du 5 octobre).

 

Le lundi 8 octobre, Eulalie nous a fait deviner un aliment. Nous avons d’abord touché (c’est petit et dur) et senti (ça sent fort). Nous avons deviné que c’était des graines de cacao concassées grâce au goût de chocolat en arrière-bouche : c’était amer, fort, croquant et sec.

Pour aller plus loin : https://fr.vikidia.org/wiki/Cacao

 

Le mardi 9 octobre, la maitresse nous a fait deviner un aliment. Nous avons d’abord touché (c’est petit et mou) et senti (on peut déjà reconnaitre…). Nous avons deviné que c’était des abricots secs grâce au goût d’abricot bien présent: c’était doux, moelleux et sucré.

 

Aujourd’hui, mercredi 10 octobre, nous avons tous goûté un petit peu de ce que les CE2 ont préparé : des spéculoos. Ces petits gâteaux qui viennent du Nord de la France sont secs, épicés, et sucrés.

 

Le jeudi 11 octobre, nous avons d’abord touché l’aliment mystère (petit, ni vraiment mou ni vraiment dur) et senti (dur à dire…). Nous avons deviné que c’était des oranges confites : c’était légèrement amer et sucré. Ensuite nous avons pu comparer avec les citrons confits, que nous avons aussi aimé (pour la plupart).

 

Enfin, le vendredi 12 octobre est arrivée la grande dégustation de la semaine : le goûter de l’école, à 15h30. Nous avons pu découvrir des mets de différentes régions de France.

Concernant nos spécialités, nos frites et gaufres du Nord ont eu un franc succès ; le nougat de Tours et les pralines de Montargis ont également vite été engloutis ; quant à la soupe de cresson ou aux champignons de Paris, les goûteurs se sont montrés plus rares.

 

 

Visite de la ferme à Isidore par la Classe de CE1-CE2

Le lundi 24 septembre, nous sommes allés au musée de la pente à Combloux, pour visiter une exposition photographique de David Machet. Il nous a montré et expliqué toutes ses photographies, qui nous racontent la tradition des vaches Hérens.

Tout d’abord, nous avons visité la ferme à Isidore : cette vieille ferme, qui date de 1836, nous montre comment on vivait à l’époque. Elle est d’ailleurs classée monument historique.

On a visité : la cuisine (la pièce où il faisait plus chaud grâce à un poêle à bois) ; la chambre près de l’étable (où il y a les vaches) pour qu’il fasse chaud et que le fermier soit près de ses bêtes en cas de besoin. A côté, il y avait aussi le poulailler (pour les poules) et les toilettes.

On a vu la grande cheminée, dans laquelle il y avait une marmite pour faire la cuisine sur le feu. Elle est très haute avec des étages et une trappe qui se referme, pour suspendre des jambons et saucissons pour les (en)fumer (eh oui, à l’époque, il n’y avait pas de frigo, donc il fallait les fumer pour les conserver au sec pour toute l’année). Il y a aussi une cave à fromage d’où sort une source d’eau, ce qui rend la pièce humide. Il y avait aussi une pièce avec des pressoirs pour faire du cidre, à partir des pommes.

A l’époque : pas d’électricité ! donc pour s’éclairer, il y avait des bougies ou lampes à huile.

Quand nous avons terminé la visite de la ferme, nous sommes montés à l’étage, qui a été refait pour accueillir des expositions.

Avant, c’était une grange à foin (avec des trous au plancher pour laisser passer le foin jusqu’en bas dans l’étable).

Là, David nous a fait faire un jeu : il nous a donné des photos qui étaient des détails des grandes photos accrochées aux murs et il fallait retrouver les bonnes.

 

Son exposition raconte une histoire :

  • Les éleveurs des vaches Hérens sont très attachés à leurs bêtes. On pouvait voir qu’ils gardaient des cornes, ou avaient des colliers, boucles d’oreilles ou tatouages de leur vache. On a même vu un autocollant un autocollant de vaches sur une voiture.
  • On voyait des photos des « Combats des reines » : combats de vaches pour savoir qui est la prochaine régente du troupeau (ce qui se passe aussi en alpage). Il y a différentes catégories de combattantes, qui sont notamment classées par poids. Ce sont uniquement les femelles qui combattent parce qu’elles ont l’intelligence de renoncer quand elles sont plus faibles, pour ne pas se laisser faire mal. On donne des numéros aux vaches pour les reconnaitre de loin lors des combats organisés (comme celui qui a eu lieu aux Contamines-Montjoie le dimanche 23 septembre 2018).

 

Ses photos sont parfois des détails (très zoomées), ou parfois elles sont prises de très loin.

Il y a deux types de formats utilisés :

  • Les carrés
  • Les panoramiques (des rectangles beaucoup plus larges que longs)

Parfois les photos sont nettes, et parfois floues (pour faire ressortir le mouvement).

Au total, il y avait 50 photos, toutes en noir et blanc !

Ses photos ont été prises en France, en Italie ou en Suisse (partout où il y a des vaches de cette espèce).

Il y avait une petite pièce avec une projection de film (mais on n’avait pas le temps).

 

Nous avons bien aimé visiter cette exposition : merci !

Fête de l’Ecole