Vous êtes ici : Accueil > Années passées > 2016-2017 > GS-CP > Les activités de la classe > Notre deuxième rencontre de l’année avec Geneviève
Publié : 28 février 2017
Format PDF Enregistrer au format PDF

Notre deuxième rencontre de l’année avec Geneviève

1 vote

Plus tard dans la journée nous avons essayé de retrouver l’histoire tous ensemble :

Sorcinette et la peur de la nuit

Il était une fois une petite sorcière qui s’appelait Sorcinette. La journée elle aimait aller à l’école avec son balai pour jouer et apprendre plein de choses. Elle aimait faire des courses de balai, elle aimait voler au-dessus des murs de l’école, elle aimait lever la main quand la maîtresse posait une question.
Le soir elle retournait chez elle pour retrouver Sorcipapou et Sorcimama. Tout se passait bien jusqu’au moment de se coucher. Elle avait peur de la nuit, elle était triste et parfois elle pleurait.
Car dans la nuit elle entendait toujours un bruit : « Scrich, scrach, scroch, hou, clap pot ».
Elle croyait qu’il y avait un monstre sous son lit.
Une nuit elle alla dans la chambre de ses parents. Elle alla du côté de son papa et lui parla du bruit. Il lui répondit que ce n’était que son imagination qu’il n’y avait pas de monstre dans sa chambre. Elle alla alors du côté de Sorcimama qui lui dit alors de dormir avec eux. Plus tard dans la nuit Sorcipapa n’arriva pas à dormir car Sorcinette bougeait beaucoup. Il alla dormir dans le lit de Sorcinette. Il entendit alors le bruit « Scrich, scrach, scroch, hou, clap pot ». Il prit alors Sorcinette dans ses bras et monta sur son balai. Ils partirent tous les deux dans la forêt. Ils s’assirent sur la branche d’un grand arbre. Ils entendirent « Scrich scrach », c’était la taupe qui creusait ses galeries. Ils entendirent « Hou » c’était la chouette qui volait. Ils entendirent « Clap pot » c’était le poisson qui sautait puis retombait dans l’eau.
Sorcinette n’avait pas peur des taupes, ni des chouettes, ni des poissons. Dorénavant elle n’aura plus peur d’être toute seule dans sa chambre.

Merci encore à Geneviève pour ce joli conte !

Portfolio automatique :