Vous êtes ici : Accueil > Evènements > Le manifeste des 100 enfants contre le Harcèlement
Publié : 27 janvier 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le manifeste des 100 enfants contre le Harcèlement

En décembre 2015, les 100 élèves de l’école élémentaire de Dingy-Saint-Clair ont travaillé en atelier autour des questions de harcèlement. Suite à ce travail, ils ont rédigé et signé un manifeste dans lequel ils affirment leur volonté de lutter contre les situations de harcèlement

Le manifeste des 100 écoliers contre le harcèlement

Rédigé et adopté par les enfants de l’école Maurice Anjot de Dingy-Saint-Clair le 17 décembre 2015.

Nous, élèves de l’école Maurice Anjot de Dingy-Saint-Clair, disons « Non au Harcèlement ».
Le harcèlement ne sert à rien, il rend les enfants tristes.

Nous ne sommes pas tous pareils mais nous sommes tous égaux, nous avons les mêmes droits.

I. Nous déclarons que tous les enfants ont le droit de…

1. ne pas être harcelés
2. de jouer aux jeux des autres sans se faire refuser quand il y a de la place
3. de jouer ensemble, selon leur envie
4. d’apprendre à l’école sans être embêté
5. d’avoir un ou plusieurs amis
6. de rire, jouer et s’amuser
7. faire de la corde à sauter
8. de jouer à la balle au prisonnier, au basket, au foot, au tennis ou de faire des activités sportives.
9. d’être petit ou grand
10. de s’habiller comme ils veulent
11. de demander de l’aide à un adulte sans être menacé.
12. ne pas être tapés ou embêtés
13. ne pas être moqués
14. ne pas être comparés aux autres
15. de se sentir en sécurité à l’école et en dehors de l’école.
16. d’avoir une intimité

II. Pour que le harcèlement n’ait pas sa place dans notre école, nous nous engageons à :
1. ne pas harceler d’autres enfants
2. venir en aide à un enfant victime de harcèlement en prévenant un adulte.
3. toujours prévenir un adulte si la personne qui nous embête n’a pas arrêté quand nous lui avons dit.
4. ne pas nous faire justice nous-même mais à faire appel aux adultes.
5. être gentil avec les plus petits que nous
6. ne pas rejeter un enfant d’un jeu
7. aller voir un enfant seul pour parler avec lui et l’inviter à jouer
8. essayer de jouer avec tout le monde

III. Nous proposons trois conseils pour éviter ou résoudre une situation de harcèlement :
1. Si quelqu’un te harcèle, ne le garde pas pour toi, dis-le à un adulte.
2. Si tu as peur d’en parler, parles-en à un copain qui pourra t’aider à en parler à un adulte.
3. Si ça arrive à un ami, il faut l’aider en parlant à un adulte.

IV. Voici les solutions que nous préconisons :
1. Le banc des amis : nous choisirons un « banc des amis » où un enfant qui ne sait pas avec qui jouer ou qui se sent seul peut s’asseoir. Nous regarderons s’il y a un enfant sur le banc des amis pour l’inviter à participer à nos jeux.
2. Le grand jeu : nous pourrons organiser régulièrement un grand jeu pour apprendre à se connaître

Tous les enfants doivent s’accepter quelques soient leurs différences
Nous ne connaissons pas la violence mais nous connaissons l’amitié.