Publié : 28 novembre 2006
Format PDF Enregistrer au format PDF

Période 1

Activités et compétences travaillées lors de la période 1 en CE1

0 vote

Maîtrise du langage et de la langue française

10 heures/semaine

Tous les matins, nous faisons une lecture (lecture du soir, lecture de la grenouille bleue...) et abordons le texte de différentes façons : questions orales, débat, jeux théâtraux, mimes, explication des mots difficile, mise en réseau avec d’autres textes, approche culturelle...

Nous révisons au fur et à mesure les différents sons appris en CP, en voyant des graphies plus complexes (ex en CP, les élèves ont vu le a de papa ; nous voyons en CE1 le at de chat, le ap de drap, le as de gras...). Nous travaillons beaucoup sur les lettres muettes à la fin des mots et voyons comment les retrouver (ex : chat -> chatte).

Nous faisons une autodictée par semaine que nous apprenons en classe (texte et mots difficiles). Il est important tout de même de la revoir à la maison, de la reécrire en regardant, en cachant, en corrigeant, de mémoire ou sous la dictée... Ces autodictées englobent de nombreux mots que nous avons travaillé toute la semaine. Veillez à bien les réviser chaque semaine (cacher puis écrire, réciter le texte, revoir les mots difficiles...)

Les élèves écrivent tous les jours, soit dans leur cahier, soit sur le cahier d’essai, soit sur fiche. Ils produisent des écrits quotidiennement.

Le lundi, ils découvrent un texte, une histoire, travaillent sur le sens, et le reste de la semaine, nous travaillons sur l’orthographe, les mots, les phrases et l’expression écrite (tous les lundis soir, s’entraîner à la relecture de l’histoire afin que l’enfant soit plus à l’aise avec le texte : vous pouvez travailler la ponctuation, les liaisons, les mots difficiles....)

Trois jours par semaine c’est le temps des ateliers lecture. Cette période, quatre ateliers différents ont été mis en place et pratiqués par les élèves : un atelier sur la lecture de consignes, un atelier sur la lecture de fiches documentaires, un autre sur la lecture expressive et enfin un dernier sur ordinateur avec comme support un logiciel de lecture générant des exercices sur le texte lu en classe. Ces ateliers sont animés par des mamans, notre assistante d’éducation ainsi que l’enseignant. C’est un moment privilégié où les élèves travaillent en petits groupes et où chacun trouve sa place. C’est le moment d’aider les plus en difficulté, mais c’est aussi le moment d’aller plus loin avec ceux qui sont plus à l’aise et également de favoriser l’entre-aide entre élèves.

Nous avons mis en place cette année des ateliers d’écriture avec la classe de CLIS. Il s’agit de mettre en place des situations d’écriture ayant pour support des albums. Les élèves travaillent par groupe de 2 ou 3, ont un projet commun d’écriture (écrire le protrait d’un personnage, réaliser une fiche technique sur le livre, écrire une suite d’histoire en dialogues). Ces travaux vont alors aboutir à la réalisation d’un journal littéraire dont le premier exemplaire devrait sortie fin décembre/début janvier.

Nous apprenons les majuscules cursives et j’incite les élèves à les utiliser à la place des majuscules scripts.

Tous les jours, un exercice écrit est réalisé dans le cahier du jour : mettre des phrases en ordre pour reconstituer un texte, rechercher un verbe, compléter des phrases, mettre des mots dans l’ordre, retrouver la ponctuation... Nous allons aller de plus en plus vers des exercices de langue française : conjugaison, orthographe et règles, grammaire.

Tous les samedis matins, une maîtresse vient dans la classe (changement toutes les périodes de vacances) pour lire des livres aux enfants afin qu’ils acquièrent une culture littéraire commune et variée (romans policiers, romans d’aventures, albums, romans en vers, romans fantastiques, drôles...)

Les élèves ont à leur disposition une bibliothèque de classe où ils peuvent emprunter des livres quand ils ont un petit moment. Ils sont également allés plusieurs fois dans la bibliothèque de l’école où ils ont pu apprendre à se servir du logiciel qui leur permet d’emprunter ou rendre leur livre de manière autonome.
La poésie tient une place importante par rapport au travail sur la mémorisation : ce premier trimestre 4 poèmes d’auteurs connus ou non ont été étudiés et appris.

Vivre ensemble

30 minutes/semaine

Nous avons construit un règlement de classe avec ce qu’on peut faire ou ce qu’on ne peut pas faire en classe. Nous avons fait de même pour la piscine (avant, pendant ou après le bain).

Nous avons lu et abordé ensemble la charte de l’école.

Certains samedis matins nous avons un conseil de classe. Nous avons élu des délégués qui sont les présidents du conseil. Nous discutons de propositions, critiques ou félicitations que les enfants ont écrit sur des papiers de couleurs correspondants. C’est un moment de régulation de la vie en classe et hors de la classe. Les délégués de classe vont également participer à un grand conseil avec les délégués des autres classes afin de discuter de problèmes ou propositions concernant toutes les classes. L’ordre du jour sera défini en fonction des remontées de chaque classe.

Organisation de débats sur les enfants du monde et l’école : ressemblances et différences.

Education artistique

3 heures/semaine

En début d’année, pour nous permettre de nous présenter, nous avons dessiné notre blason en indiquant les trois choses qui nous tiennent à coeur ou qui nous plaisent.

Nous nous sommes inscrits pour participer au concours de dessin de la Croix Rouge et de la Poste « Dessine ton voeu pour les enfants du monde ». Tous les dessins seront expédiés avant Noël.

Pour fêter l’arrivée de Noël et la fin de l’année, la fabrication d’une petite bougie et d’une carte est en cours.

Nous allons participer également à la manifestation « Les mots en fête ». Mots que nous allons investir dans la production plastique. Ce projet se déroulera tout au long du deuxième trimestre (l’avancement du projet est présenté actuellement sur notre site internet)

En éducation musicale, nous avons commencé une activité chorale où nous apprenons divers chants (aux marches du palais, prendre un enfant, le pont de Nantes, les cactus...). Nous chantons avec les CE2 et la classe de CLIS. Nous pensons, à la fin de l’année, faire une représentation à l’école et inviter ainsi tous les parents.

Mathématiques/Géométrie

5 heures/semaine

En résolution de problèmes nous avons travaillé sur « qu’est-ce que résoudre un problème ? », sur la sélection d’informations et la compréhension des énoncés au travers de nombreuses situations problèmes. Chaque moment de travail sur le problème se décompose en une phase de recherche individuelle (brouillon agrafé au fichier), en une phase d’explication et de classement des façons de faire le problème et enfin en une phase de réinvestissement avec un problème du même type. De nombreux échanges ont lieu sur les procédures employées, leur efficacité, leur pertinence.

Dans le domaine des calculs additifs et soustractifs, nous avons travaillé avec des petits problèmes oraux, à l’aide de jeux de cartes, de dominos, de jeux de lotos, de batailles, de tournois de calculs (tous ces jeux nécessitaient des calculs additifs et soustractifs ou des calculs de compléments « pour aller à »). Nous avons également travaillé sur les répertoires additifs (toutes les façon de faire un nombre).

Nous avons révisé la technique opératoire de l’addition sans retenue et avons abordé la technique opératoire de l’addition avec retenue en travaillant le sens de l’addition (sens de la retenue). Nous avons également travaillé avec la table d’addition afin de retrouver des résultats. La technique opératoire de l’addition semble maîtrisée par la grande majorité des élèves à cette époque de l’année, bien que quelques retenues peuvent être oubliées ou quelques erreurs de placement des nombres inférieurs à 10 dans l’addition sont encore faites. Pour faire des soustractions, nous utilisons le dessin : on dessine la quantité de départ et on barre les éléments que l’on veut soustraire. La technique opératoire sera abordée au troisième trimestre.

Plusieurs jeux concrets nous permettent d’aborder les notions mathématiques : le caissier (échanges de 10 unités contre une dizaine et échange de 10 dizaines contre une centaine), les grilles (commande de grains de maïs par unités et dizaines)...

Pour ce qui est de la connaissance des nombres, nous construisons la suite des nombres supérieurs à 100 grâce au rouleau des nombres, à des travaux sur la droite numérique, à des jeux de comptines numériques (de 2 en 2, de 5 en 5, de 10 en 10, de 100 en 100, le suivant, le précédent). Nous avons également travaillé sur la notion de centaine, dizaine et unité grâce au jeu du caissier (échanges de monnaie : un billet de 100 contre 10 billets de 10 par exemple).
Le cahier mémoire regroupe toutes les fiches qui peuvent servir d’outils en classe ou à la maison.

En géométrie, les élèves ont travaillé principalement le repérage sur un quadrillage et la reproduction de figures sur quadrillage.

Découvrir le monde (le temps, l’espace, la matière et les objets, le vivant)

3 heures/semaine

Le temps : nous avons défini ce qu’est le temps, comment se découpe une journée, bâti la chronologie d’une journée et représenté sur une ligne de temps la journée scolaire.

Nous avons revu les jours de la semaine, les mois de l’année pour comprendre et se repérer sur un emploi du temps et un calendrier. En parallèle avec les mathématiques, nous avons travaillé sur les calendriers (année civile, année scolaire) : repérage des semaines, des mois, des fêtes, du nombre de jours de chaque mois, du calendrier lunaire...

L’espace : nous avons découvert les commerces de notre quartier par une sortie. Après un inventaire de ces commerces, nous avons élaboré une enquête afin de mieux connaître les commerçants de notre quartier et donc notre environnement. Cette enquête a été lue en classe ce qui a été l’occasion de travailler sur les noms de métiers, sur les habitures des gens, sur le monde du travail, l’argent...
Ce travail a montré aux élèves l’aspect « vie économique » du quartier.

Le vivant : nous avons travaillé sur les aliments, les reconnaître, les classer, d’où ils viennent (origine animale ou végétale). Nous avons réalisé une enquête sur ce que nous mangeons, recherché ce qu’est un menu équilibré et composé des menus équilibrés. Nous nous sommes également interrogés sur l’importance de manger équilibré (santé, hygiène).

De plus, nous avons bénéficié de l’intervention du SITOM,pendant une après-midi, concernant le recyclage des déchets et la réalisation de feuilles de papier recyclé qui serviront ultérieurement en arts plastiques.

La matière : les élèves ont réalisé plusieurs expériences autour de l’air en partant de la problématique : « Une bouteille vide d’eau est-elle vraiment vide ? ». Cela a été l’occasion de formuler des hypothèses, de les valider, de travailler sur les schémas, sur qu’est-ce qu’un constat, une conclusion, une observation, d’inventer des expériences. En résumé, de mettre en oeuvre une vrai démarche scientifique. Des rapprochements ont été ensuite effectués avec la vie courante (airbag, bateau gonflable, ballon, vent...)

Education physique et sportive

3 heures/semaine

Les séances de natation vont se poursuivre jusqu’à Noël, ce qui représentera 14 séances. Les élèves travaillent plus particulièrement les entrées dans l’eau, la respiration ainsi que les déplacements sur et sous l’eau. Trois groupes de travail sont constitués, un avec le maître nageur pour les « débrouillés » (objectifs : améliorer les techniques de nager, aller sous l’eau, plonger...), un avec l’enseignante de CE1 pour les plus « experts » (objectifs : améliorer la technique, les déplacements, être plus efficace) et un avec l’enseignant(e) de CLIS (objectifs : faire sentir que l’eau porte, vaincre sa peur et être capable de se déplacer sur au moins 10 mètres au grand bain sans aide à l’issue des séances)

La feuille d’évaluation de la piscine a suivi du CP au CE1 et sera complétée au cycle 3 si des compétences ne sont pas acquises en fin de séquence.

Parallèlement nous avons travaillé l’endurance (comment courir régulièrement) par diverses situations. Le cycle endurance s’est clôturé par une rencontre dans l’école où les enfants d’un même âge couraient un temps donné. En fonction de la distance parcourue, ils obtenaient un brevet (bronze, argent ou or). Les élèves ont ainsi pu apprendre à gérer leur effort et à mieux connaître leur corps.