Publié : 2 juin 2006
Format PDF Enregistrer au format PDF

Un monstre...

0 vote

Un monstre...


Résumé de l’histoire :

Samuel vient de découvrir dans son paquet de céréales, le tatouage du Grand Cobra Magique.

Dès qu’il l’applique sur son bras, le garçon ressent de drôles de démangeaisons ; puis la fièvre s’empare de lui.

Samuel s’apercoit que son tatouage est vivant...


couverture du livre

Chacun a pu entendre cette histoire qui a été lue dans la classe.

Le travail demandé était d’inventer et d’écrire la fin de cette histoire sans connaître la vraie fin du livre.

Voilà trois exemples sélectionnés parmi tous les écrits de la classe :


Ma mère m’a dit tout de suite de retirer mon tatouage, je lui ai dit que je m’étais baigné dans la rivière à côté du rocher de Sabine, et qu’il s’était enlevé.

Dix ans plus tard, un matin, le cobra était de nouveau sur mon épaule. Dès que je me suis réveillé, le cobra me sifflotait à l’ oreille, et comme par magie, j’ai compris qu’il avait eu plein de misères.

Un mois plus tard, j’ai trouvé un appartement, j’étais déjà grand et j’ai vécu toute ma vie avec mon cobra.

Ecrit d’Elisa.


Le lendemain matin, Samuel retourne au bord de la Saponne. Le cobra était là, il flottait, il allait très bien. Samuel était content que son cobra aille très bien. Il dit « Maintenant, tu es libre ! » le cobra ne voulait pas partir. Il regarda Samuel et retourna sur son épaule. Samuel voulait que le cobra parte parce que c’était trop dangereux.

Après trois heures de discussion, le cobra avait compris. Il sortit de l’épaule de Samuel, il plongea dans l’eau et il s’éloigna sous le soleil.

Ecrit de Pauline.


Ma mère m’a dit :
« Où est passé ton tatouage Samuel ?
Eh... Eh... Je ne sais pas.
Bon,c’est pas grave. »

Le lendemain matin, des touristes sont venus au bord de la Saponne pour essayer de voir le monstre (du Loch Ness). Quelqu’un a crié AAAAH !!
« Le monstre du Loch Ness !! »

Ensuite, le cobra a été amené au zoo. Samuel est parti au zoo pour voir des animaux, puis, il a vu son cobra dans une cage et a dit en chuchotant :
« Viens sur mon épaule et tu seras libre... ».

Ecrit de Koray.