Vous êtes ici : Accueil > La salle des maîtres > Des outils pour aider vos enfants à la maison > Les opérations en CE1
Publié : 14 mai 2006
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les opérations en CE1

Les techniques opératoires des 4 opérations en CE1

1 vote

Voici les techniques opératoires des opérations vues en CE1

L’addition

Vous remarquerez qu’il n’y a pas de signe « = » face au résultat, la barre qui sépare l’opération du résultat faisant office.

Nous entourons la retenue.

Exemples :

La soustraction

Dans le cas où il n’y a pas de retenue, c’est facile !

Dans le cas d’une retenue, voilà comment nous procédons : voir exemple ci dessous (attention, vous n’avez peut-être pas appris la même technique à l’école : celle-ci à l’avantage d’apporter du sens dans ce que ait l’enfant fait donc un apprentissage plus facile de la technique opératoire).

Exemples :

1/ On montre à l’enfant qu’il est impossible de faire 4 - 8

Attention, dans ce cas où c’est impossible, les enfants ont tendance à faire 8-4, car là ça marche. Il faut leur expliquer que ce n’est pas dans ce sens que la soustraction a été posée et que la position des deux nombres est très importante (on soustrait le petit nombre au grand et non l’inverse : on ne peut pas perdre plus de billes qu’on en a)

2/ On ajoute donc une dizaine au 4 ce qui maintenant rend possible l’opération puisqu’on peut faire 14-8

3/ Mais attention, il faut rétablir l’équilibre et prendre la dizaine que l’on a ajoutée au chiffre des dizaines qui passe donc de 7 à 6

4/ Maintenant on peut donc faire l’opération en deux temps 14-6 et 6-1

Ce n’est pas plus simple que de dire que « j’enlève une dizaine de plus » dans le cas de la méthode traditionnelle ? ! ?

La multiplication

Exemple :

Nous l’abordons en passant par l’addition réitérée en montrant les similitudes entre celle-ci et la technique opératoire de la multiplication.
Pour faire 13x4, quand on ne connaît pas la technique, l’enfant ajoute 4 fois le même nombre, c’est à dire 13 : 13 x 4 = 13 + 13 + 13 + 13, ce qui revient à faire 3+3+3+ ou 4 X 3 et je retiens 1 puis 1+1+1+1 ou 4 x 1 plus la retenue. D’où le passage naturel de l’addition réitérée à la multiplication posée.

La division

On n’apprend pas la technique opératoire de la division en CE1, ce qui ne nous empêche pas d’en faire !

Par exemple :

Nous souhaitons partager équitablement un sac de 36 billes entre 3 enfants.
Plusieurs techniques sont spontanément utilisées par les enfants dont :

1/ Partage des dizaines et des unités

- Je partage 6 en 3 parties égales soit 2 (2+2+2=6)

- Je partage 30 en 3 parties égales soit 10 (10+10+10=30)

2/ Distribution des billes aux trois élèves

L’élève dessine 36 billes en donnant à chaque fois une bille à chacun jusqu’à 36

3/ Par essais

L’élève avance par tâtonnement en ajoutant 3 fois le même nombre et en le comparant au nombre initial de billes

5 + 5 + 5 = 15 (15 est plus petit que 36, donc j’essaie avec un plus grand nombre)

10 + 10 + 10 = 30 (30 est plus petit que 36, donc j’essaie avec un plus grand nombre)

20 + 20 + 20 = 60 (60 est plus grand que 36, donc j’essaie avec un nombre plus petit que 20, mas plus grand que 10)

12 + 12 + 12 = 36

Donc, chaque enfant aura 12 billes

Répondre à cet article

2 Messages

  • Les opérations en CE1
    0 vote

    Avril 2008, par

    Euuuuhh, Division, technique numéro 2. 18*3=56.

    Répondre à ce message

    • Les opérations en CE1
      0 vote

      Avril 2008, par Christophe GILGER

      Merci d’avoir relevé cette coquille dans la technique n°2. Je viens de corriger l’erreur : il fallait lire 36 et non 18 à partager !

      Je reprécise : il s’agit de distribuer les 36 billes aux 3 enfants :

      la 1° au 1° enfant,

      la 2° au 2°enfant,

      la 3° au 3° enfant,

      la 4° au 1° enfant,

      la 5° en 2° enfant...

      ..... et ainsi de suite jusqu’à la 36 ème bille.

      Il suffit alors de compter combien de billes aura chaque enfant soit ici 12.

      Répondre à ce message