Chez Papinou
 
RESSOURCES
Connexion...
 Liste des membres Membres : 6

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3
Heures Numériques - Les Twittdéfix

Les Twittdéfix
 
Car on apprend toujours seul mais jamais sans les autres
 
Le projet :
Corriger un exercice ou un devoir est un acte essentiel dans le processus d'apprentissage d’un élève. Modélisante et structurante, la correction est une phase où l'erreur devient un levier d'apprentissage.  Les corrections collectives sont néanmoins des temps difficiles à gérer pour un enseignant.
Comment faire pour maintenir l'attention de chacun, alors que certains élèves n'ont pas fait d'erreurs et que d'autres ont des besoins très différents ?
Comment apporter des aides répondant aux difficultés de chacun, et par la même donner à l'erreur sa place maîtresse dans la construction du savoir ?
 
Par ailleurs, si on en croit les études récentes de Martine Meunier (directeur de recherche en Neurosciences Inserm), il nous est difficile de corriger nos propres erreurs alors qu’il est plus facile de trouver celles des autres : « L’un des avantages de cette vie en société, c’est la possibilité d’apprendre en observant les erreurs des autres. Cette méthode alternative d’apprentissage est d’autant plus importante qu’elle vient compenser un piètre talent à corriger nos propres erreurs ».
Rappelez-vous du devoir de maths que vous relisez dix fois sans réussir à trouver l’erreur, alors que votre voisin dès la première lecture trouve votre erreur de calcul…
 
Et si la solution était de demander aux élèves de faire les corrections de manière collaborative, entre pairs ?
 
 
Les acteurs : Élèves et enseignants du premier ou du second degré - Tout enseignant cherchant à mettre en oeuvre des outils de différenciation pédagogique.
 
Niveau : Grande section à Terminale
 
 
Objectifs :
  • Situer la boucle évaluative dans des micros tâches au sein de tâches complexes
  •  Changer le statut de l'erreur. Passer de l'erreur vécue comme une faute à l'erreur comme levier d'apprentissage.
  • Apprendre à identifier et catégoriser les erreurs.
  • Travailler sur les règles pour remédier à ses difficultés.
  • Collaborer et coopérer pour mieux apprendre, grâce aux échanges et aux feed back induits par les discussions.
 
 
Scénario pédagogique :
 
Un Twittdefix qu’est-ce que c’est ?
C'est un dispositif d'échange et de collaboration entre deux groupes d'élèves, directement inspiré des "Twictées". Un groupe scribe et un groupe miroir s'entraident pour produire "la copie parfaite". Les deux groupes peuvent être de niveaux équivalents ou différents, issus d'une même classe ou de classes situées dans des villes éloignées.
 
Au départ, une tâche complexe tout ce qu'il y a de plus classique. Chaque élève élabore seul une solution au problème posé. Une solution commune est ensuite négociée au sein d'un petit groupe de trois ou quatre élèves lors d'une phase de mise en commun des productions individuelles.
 
Le but ici est de confronter les opinions pour construire collectivement ce qui sera la production écrite du groupe scribe (affiche, document texte, diaporama, toutes les formes sont envisageables).
Une fois terminée, la production du groupe scribe est déposée sur un espace numérique (ENT, Padlet drive, Dropbox…), puis le groupe miroir est averti (par un twitt ou un simple mail envoyé sur un compte classe).
 
Constitués de trois ou quatre élèves, les groupes "miroirs" peuvent alors prendre connaissance du sujet de la tâche complexe et consulter les productions des groupes "scribes".
 
Dans un premier temps les membres des groupes "miroir" doivent discuter et s'accorder sur la nature des erreurs présentes sur les productions des groupes "scribes". Ils doivent ensuite proposer des améliorations et des corrections mais sans donner les solutions.
 
Les erreurs sont repérées sur la production par le biais de balises (les hashtags #). Les balises sont communes à chaque classe et correspondent à des catégories d'erreurs récurrentes.
#EL pour les expressions littérales #Calc pour les erreurs de calculs #Schm pour les erreurs de schéma #EXPRESS pour les problèmes de syntaxe et d'expression #ect…)
 
 
 
 
Pour chacune des balises indiquées sur la production, un twoutil est créé par le groupe miroir.
C'est un rappel à la règle (exemple : #CS il faut donner autant de chiffres significatifs que la donnée qui en comporte le moins. #Unit 0,0010m=1,0mm).
 
 
 
 
Les twoutils et les balises sont ensuite déposés sur l'espace numérique d'échange entre les deux groupes. Un message est envoyé aux groupes "scribes" pour les avertir.
 
Les groupes "scribes" peuvent alors prendre connaissance des balises pour identifier leurs erreurs et utiliser les twoutils pour produire une copie "parfaite" qui sera alors rendue au professeur pour être évaluée.
 
Ensuite on inverse les rôles des équipes et on recommence.
 
 
Support numérique : ENT Padlet Dropbox Drive Twitter Mail
 
Apports et plus-value du numérique : stocker et échanger des informations
 
Exemple de réalisation :
 
 
 
Présentation vidéo :
 


Auteur: Nicolas Vossier

Date de création : 05/07/2017 @ 15:43
Dernière modification : 10/07/2017 @ 17:58
Catégorie : Heures Numériques
Page lue 1694 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^