EN FRANCE, L'IMMOBILITE SOCIALE EST EGALEMENT PRESENTE...

Voici la liste des mots, des notions et des données chiffrées dont vous aurez besoin pour compléter le texte qui suit.

En ce qui concerne les chiffres, vous devrez faire les calculs appropriés à partir du tableau ci-dessous.

Pour chaque espace, utilisez le menu déroulant et cliquez sur l'élément qui vous parait être le plus approprié.

Cliquez ensuite sur "correction". Vous pouvez utiliser "Aide" pour obtenir une lettre indice. Vous pouvez aussi cliquer sur "Indice" pour obtenir un indice. Bien sûr, vous perdrez des points si vous utilisez "Aide" ou "Indice"!

A vous de jouer !
   1/2      285      35      46      reproduction   
TabMobGeneral.jpg

D'après l'Enquête emploi de l'INSEE, même si de nombreux individus ont changé de position sociale, on ne peut nier l’existence d’une certaine sociale comme en témoigne l’importance des chiffres de la diagonale de la table de mobilité. En 2003, % des hommes âgés de 40 à 59 ans exerce un métier dans une catégorie socioprofessionnelle identique à celle de leur père.

Elle varie considérablement selon les catégories.

En ce qui concerne, elle est plus importante pour les ouvriers (environ % des fils d’ouvrier sont eux-mêmes ouvriers), et les cadres (plus de la des fils de cadres sont eux-mêmes cadres).

Pour les indépendants, ce sont les agriculteurs exploitants qui sont les plus immobiles en termes de recrutement (ainsi, 88,1 % des agriculteurs ont un père agriculteur, on obtient ce chiffre en faisant le calcul suivant : 252 / x 100) L’immobilité sociale est en revanche plus faible pour les artisans, les commerçants et les chefs d’entreprises, les employés et les professions intermédiaires.