DEUX EXEMPLES D'IMMOBILITE SOCIALE PARTICULIEREMENT PRONONCEE : LE CAS DES CADRES ET DES AGRICULTEURS EXPLOITANTS

Voici la liste des mots, des notions et des données chiffrées dont vous aurez besoin pour compléter le texte qui suit.

En ce qui concerne les chiffres, vous devrez faire les calculs appropriés à partir du tableau ci-dessous.

Pour compléter chaque espace, utilisez le menu déroulant et cliquez sur l'élément qui vous parait être le plus approprié.

Cliquez ensuite sur "correction". Vous pouvez utiliser "Aide" pour obtenir une lettre indice. Vous pouvez aussi cliquer sur "Indice" pour obtenir un indice. Bien sûr, vous perdrez des points si vous utilisez "Aide" ou "Indice"!

A vous de jouer !
   ¾      76,5      autorecrutement      fermée      hérédité sociale   
TabMobGeneral.jpg

L'immobilité sociale en France n'est pas à négliger. Deux catégories sociales permettent de l'observer plus particulièrement ; il s'agit des Agriculteurs exploitants et Cadres.

Pour les agriculteurs : on note un élevé. Plus des des fils de paysan ont quitté leur milieu d’origine. Bien qu’un peu plus d’un fils de paysan sur 3 soit devenu ouvrier, leurs destinées sont d'ailleurs assez diverses.

Parallèlement, les agriculteurs demeurent une catégorie : 88,1% des agriculteurs avaient déjà un père lui-même agriculteur. A peu de choses près, ce constat pourrait se résumer par la formule suivante : « on ne devient pas agriculteur exploitant, on naît agriculteur exploitant » !

Pour les cadres, on observe plutôt une forte . Les cadres constituent une catégorie sociale en forte expansion (en effet, les bouleversements de l'emploi au cours des 30 dernières années ont entraîné la création de nombreux postes de cadres) ; de ce fait, cette catégorie a du recruter en dehors d’elle même.

Environ % d’entre eux sont issus d’un autre milieu social. Toutefois, plus d’un fils de cadre sur deux est cadre lui-même ce qui atteste bien que les pères peuvent assurer à la majorité de leurs fils un maintien dans leur milieu d’origine.