CHORALE

Edito

  Edito du mercredi 20 juin 2018

Textes officiels

  Arrêté du 19 mai 2015 (modifié le 09/01/2018)

  Vademecum « La chorale à l’école, au collège et au lycée »


Présenté le 11 décembre 2017 par les ministres de l’Éducation nationale et de la Culture, Jean-Michel Blanquer et Françoise Nyssen, ce document, mis en ligne sur eduscol, est une aide précieuse pour organiser et mener une chorale dans son école ou son établissement, notamment en collège où se déploie un enseignement facultatif de chorale à la rentrée prochaine.


 


Vous y trouverez des éléments méthodologiques et des ressources pour élaborer des partenariats avec les acteurs culturels. Ils sont précieux pour enrichir vos projets.


Le document est disponnible ci-dessous ou à l’adresse suivante : http://eduscol.education.fr/cid130767/la-chorale-a-l-ecole-au-college-et-au-lycee.html


 

La rentrée en musique

  Présentation


Portée conjointement par les ministres de l’éducation nationale et de la culture, la première édition de cet événement a eu lieu le 4 septembre 2017, jour de la rentrée scolaire dans les écoles, les collèges et les lycées. Il s’agit en effet de développer la pratique musicale collective afin de bâtir une "école de la confiance".


Plus d’infos : http://eduscol.education.fr/cid118984/rentree-en-musique.html

  Rentrée 2018

Déposez sur ce mur vos envies pour mettre en musique la rentrée scolaire 2018 en indiquant votre établissement, votre nom et votre projet afin de partager nos idées.

Fait avec Padlet


Dans l’académie

  Situation de l’enseignement complémentaire de chorale dans l’académie pour l’année scolaire 2016-2018


Le document joint présente les résultats de l’enquête qui a été réalisée en ligne auprès des professeurs d’éducation musicale et de chant choral entre le 17 novembre et le 13 décembre 2016.
Il complète par des éléments statistiques les analyses qualitatives des chroniques de concerts des chorales que l’on peut également consulter sur ce site (consulter l’article).


La comparaison avec la situation de l’an dernier montre une stabilité globale des ensembles et un dynamisme de l’enseignement. Cette vitalité transparait notamment dans l’engagement pluridisciplinaire fréquent, le nombre de concerts réalisés, l’investissement de structures de diffusion et les regroupements d’établissements.


Il est à noter que les effectifs d’élèves concernés par le chant choral sont importants et représentent une moyenne supérieure à l’effectif d’une classe.


Cette enquête sera reconduite chaque année afin de mesurer les éléments de stabilité ou les tendances. D’autres éléments qui n’apparaissent pas pour l’instant pourraient être insérés, en particulier :

  • l’intégration scolaire : travail avec les Unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS), avec les Sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA), avec les Sections d’éducation motrice (SEM) et accueil des Elèves allophones nouvellement arrivés (EANA)
  • l’engagement dans les liaisons avec le cycle 3 et avec les lycées.


Merci à tous ceux qui ont contribué à la collecte des données et permis de réaliser cet état des lieux.
Merci à ceux qui font vivre le chant choral dans les établissements, qui procurent à leurs élèves le plaisir de la pratique vocale, qui leur transmettent une culture du riche patrimoine de la chanson, le sens de l’engagement dans un collectif, l’exigence artistique et le goût de l’effort, qui leur font découvrir enfin l’altérité, l’écoute et la tolérance. Ces valeurs sont précieuses dans notre système éducatif.


Je poursuivrai cette année la rédaction des chroniques de concerts des chorales. Vous pouvez m’inviter par courriel aux spectacles que vous organisez.


Yves Rauch, IA-IPR éducation musicale et chant choral

  Chroniques de spectacles, 2016 (actualisée le 03/10)

  Projet chorale inter établissements Ardèche Sud


Depuis trois ans des établissements du sud Ardèche unissent leurs efforts pour concevoir un spectacle annuel articulé autour de la création musicale et théâtrale. C’est ainsi qu’ont vu le jour les spectacles Les aiguilles du temps, Correspondances et Graines d’artistes.
Ces projets s’articulent autour d’objectifs à la fois pédagogiques et artistiques dans le souci constant de fédérer les établissements, les enseignants, les élèves et les divers partenaires.
Les enseignants impliqués sont essentiellement des professeurs d’éducation musicale qui forment les élèves à un chant choral qui puisse s’intégrer dans une représentation théâtrale pour donner naissance à un spectacle complet. C’est ainsi qu’interviennent largement des enseignants d’histoire-géographie, de lettres, d’arts plastiques, d’ULIS. Une quinzaine de collègues d’autres disciplines apportent également leur concours dans la conception et la réalisation du spectacle.


Ces spectacles réunissent entre 100 et 180 élèves selon les années et le projet.
Malgré certaines difficultés, principalement liées à l’éloignement des établissements qui induit une communication parfois délicate et des déplacements coûteux qui font perdre du temps, il apparaît néanmoins de nombreux points positifs. En effet, les liens des équipes pédagogiques sont resserrés, les rencontres entre les élèves des différents établissements s’avèrent très bénéfiques. Chaque jeune s’approprie ainsi le projet et s’enrichit personnellement tant sur le plan humain que culturel.


Chaque spectacle donne lieu à un livret réunissant textes, musique et montage vidéo de la représentation. Cela permet à la fois aux enfants de conserver un souvenir concret et aux enseignants de jeter un regard critique sur la réalisation du projet afin d’apporter des améliorations d’année en année. Ce livret peut permettre à d’autres enseignants ou structures de monter le spectacle s’ils le souhaitent. Le but principal est bien évidemment l’enrichissement personnel des élèves.