La page Lettres de l'académie de Grenoble

     • Accueil     • Formation     • Ressources et pratiques pour la classe      • Hebdo Lettres     


                           •  Interdisciplinarité                                 •  Langues et Cultures de l'Antiquité
                   •  Littérature                                  •  ASH-humanités                                  •  Éleves allophones

Mot-clé - Comptes rendus de lecture

Fil des billets

RACONTE-MOI L'HISTOIRE DE TRISTAN ET ISEULT...

ProductionRealiseeSeance4_-_Copie.pngProjet Académique Heures Numériques Lettres 2014-2015

Réaliser un livre numérique collaboratif et artistique pour s'approprier une histoire célèbre de la littérature médiévale.


Une expérimentation proposée par Valérie Clary, professeure de Lettres au collège du Mont des Princes, Seyssel (74)

Lire la suite...


"Enseigner le français à tous les élèves : réponses aux difficultés du collège" : compte rendu de lecture par Odette TURIAS, IA-IPR de Lettres

Enseigner le français à tous les élèves : réponses aux difficultés du collège (dir. Nadia Mekhtoub)
Créteil, Scéren « Repères pour agir », 2012.


Ce travail collectif offre une variété de pistes, qui aident l’enseignant à jouer sur des éléments clés dans la gestion de ses classes et de son enseignement.

Quelques-unes des caractéristiques de cet ouvrage :

- Les exemples concrets de séquences ou séances (de la 6ème à la 3ème), d’activités revisitées comme « la dictée quatre couleurs » (travail sur les relectures) ; la copie de textes (travaillée comme une véritable compétence dans le cadre d’un PPRE) ; le travail d’écriture en plusieurs jets (ou comment évaluer le processus d’écriture) ; l’atelier de négociation graphique en orthographe (ou comment aborder le délicat problème des homophones), la lecture longue (pour faire de l’élève un « sujet lecteur »), etc.

- La réflexion sur l’articulation « travail en classe » et « travail à la maison » (p. 285 et suiv.), trop rarement abordée.

- Quelques pistes de travail en équipe pour les enseignants.

On voit donc la forte cohérence de l’ouvrage, qui décline les activités selon des axes forts : favoriser en classe une modalité comme celle du travail en groupe ; rendre l’élève acteur de son apprentissage ; évaluer à partir d’une observation de l’élève au travail. C’est en jouant sur la dynamique de groupe, en faisant travailler la compétence 7 du Socle (autonomie et initiative de l’élève), en modifiant l’évaluation pour qu’elle soit équitable, motivante et comprise par l’élève, que l’on pourra restaurer chez lui une estime de soi parfois un peu trop entamée, l’amener à prendre de la distance face à ce qu’il lit, ce qu’il écrit et ce qu’il dit, et raisonner sur ses erreurs pour acquérir peu à peu les compétences attendues. Cet ouvrage est donc une première réponse aux difficultés que les enseignants doivent résoudre (et qu’ils ne peuvent résoudre seuls) face à des classes hétérogènes, où le risque est fort de perdre certains élèves.

Les plus récentes avancées didactiques trouvent ici une application pédagogique. Un atelier comme celui du « tri de mots » (classement de mots par des élèves, en évitant de leur imposer des tableaux construits à l’avance, p. 153 et suiv.), propre à favoriser les interactions dans le groupe, correspond tout à fait aux préconisations du tout récent séminaire sur l’étude de la langue (Paris, 10 et 11 décembre 2013), dont nous vous ferons un compte rendu très prochainement.