Le Romantisme ,Souffrances et exaltation de l'âme solitaire
 
lundi 2 avril 2007
 
    Pour écrire l’histoire de sa vie, il faut d’abord avoir vécu ; aussi n’est-ce pas la mienne que j’écris.
    Ayant été atteint, jeune encore, d’une maladie morale abominable, je raconte ce qui m’est arrivé pendant trois ans. Si j’étais seul malade, je n’en dirais rien ; mais, comme il y en a beaucoup d’autres que moi qui souffrent du même mal, j’écris pour ceux-là, sans trop savoir s’ils y feront attention ; car, dans le cas où personne n’y prendrait garde, j’aurai encore retiré ce fruit de mes paroles, de m’être mieux guéri moi-même, et, comme le renard pris au piège, j’aurai rongé mon pied captif. (…)
    Trois éléments partageaient donc la vie qui s’offrait alors aux jeunes gens : derrière eux un passé à jamais détruit, s’agitant encore sur ses ruines, avec tous les fossiles des siècles de l’absolutisme ; devant eux l’aurore d’un immense horizon, les premières clartés de l’avenir ; et entre ces deux mondes … quelque chose de semblable à l’Océan qui sépare le vieux continent de la jeune Amérique, je ne sais quoi de vague et de flottant, une mer houleuse et pleine de naufrages, traversée de temps en temps par quelque blanche voile lointaine ou par quelque navire soufflant une lourde vapeur ; le siècle présent, en un mot, qui sépare le passé de l’avenir, qui n’est ni l’un ni l’autre et qui ressemble à tous deux à la fois, et où l’on ne sait, à chaque pas qu’on fait, si l’on marche sur une semence ou sur un débris….
    Voilà dans quel chaos il fallut choisir alors ; voilà ce qui se présentait à des enfants pleins de force et d’audace, Fils de l’Empire et petit-fils de la Révolution.
    Un sentiment de malaise inexprimable commença alors à fermenter dans tous les coeurs jeunes. Condamnés au repos par les souverains du monde, livrés aux cuistres de toute espèce, à l'oisiveté et à l'ennui, les jeunes gens voyaient se retirer d'eux les vagues écumantes contre lesquelles ils avaient préparé leurs bras. Tous ces gladiateurs frottés d'huile se sentaient au fond de l'âme une misère insupportable. Les plus riches se firent libertins ; ceux d'une fortune médiocre prirent un état et se résignèrent soit à la robe, soit à l'épée ; les plus pauvres se jetèrent dans l'enthousiasme à froid, dans les grands mots, dans l'affreuse mer de l'action sans but. Comme la faiblesse humaine cherche l'association et que les hommes sont troupeaux de nature, la politique s'en mêla. (...) Mais des membres des deux partis opposés, il n'en était pas un qui, en entrant chez lui, ne sentît amèrement le vide de son existence et la pauvreté de ses mains.

La
Confession d’un enfant du siècle, (1836) (I, ch.1 et 2)
 
    Pour bien comprendre les périodes historiques auxquelles ce texte fait allusion, reportez vous à une chronologie de la première moitié du XIX° siècle (voir en particulier les événements de 1800 à 1836).
Chronologie du XIXeme siècle romantique
Lire un résumé de l’oeuvre.
Activités
1. Quels éléments montrent que le narrateur se fait le porte-parole d'une génération tout entière ? De quelle tranche d'âge s'agit-il ? Appuyez votre réponse sur des citations du texte.
2. Analysez les caractéristiques de cette génération dans le portrait que Musset fait d'elle :
a) Quels éléments du texte laissent entendre son besoin d'action ?
b) Expliquez les deux périphrases suivantes : "fils de l'Empire, petits fils de la Révolution" et montrez en quoi ces deux périodes de l'Histoire ont pu marquer les esprits et jouer un rôle dans ce besoin d'action.
c) Explicitez ensuite, en prenant appui sur des données précises du texte, la "maladie morale abominable"(deuxième phrase du texte) dont elle souffre. Quelle
métaphore utilise Musset dans le deuxième paragraphe pour traduire ce mal-être ?
3. Quelle explication historique Musset donne-t-il à ce "Mal du Siècle" ? Justifiez votre réponse. Quel parallélisme géographique fait-il pour la rendre plus claire ? En quoi celui-ci vous semble-t-il pertinent ?
Devoir
Travail de recherche :
    Faites des recherches sur la Restauration, régime politique sous lequel vécurent nombre de Romantiques français : qu'est-ce qui caractérise ce régime ? Quels sont ses choix politiques ? Quelles sont ses positions en matière de culture ? Quelle est son attitude face à la presse…
Télécharger la fiche de travail Écouter le texte