Préparation à l'E.A.F.
Cours

Biographie de l'auteur

Activités à partir de la biographie de VERLAINE
Paul Verlaine
Paul Verlaine

BIOGRAPHIE DE PAUL VERLAINE (1844-1896)

Paul Verlaine naît à Metz le 30 mars 1844. On raconte que sa mère avait conservé dans des bocaux les fœtus de ses fausses-couches, placés sur la cheminée ! C’est donc un enfant très attendu par ses parents. Mme Verlaine, malgré la violence de son fils à son égard, lui sera dévouée toute sa vie.

En classe, Verlaine est un élève intelligent, doué pour le dessin et la caricature. Mais dès l'entrée en Seconde, il délaisse ses devoirs et passe son temps à lire ses auteurs favoris. En 1862, il réussit son baccalauréat et devient employé de bureau à l'Hôtel de Ville de Paris.

Ce travail lui laisse en fait tout loisir de fréquenter les milieux littéraires et les cafés. Dès 1865, âgé de vingt et un ans, Verlaine devient critique littéraire dans L'Art où il écrit un important article sur Baudelaire. L'année suivante, en 1866, il publie son premier recueil : Poèmes saturniens.

En 1867, Verlaine connaît une première grande souffrance : sa cousine Elisa, dont il était tombé vainement amoureux, meurt. Il s'enivre pour oublier, comme il le fera d'ailleurs presque toute sa vie. Deux ans plus tard, en 1869, il publie le recueil des Fêtes galantes. C'est cette même année qu'il s'éprend de Mathilde Mauté, une jeune fille de seize ans. La période de fiançailles met momentanément un terme à ses crises d'alcoolisme et de violence. Espérant en ce bonheur nouveau, il se marie en 1870. Mais il s'est remis à boire et il perd son emploi. Dans des accès de violence il frappe sa femme, sa mère, mais aussi son fils, né en 1871. C'est cette même année qu'il accueille Arthur Rimbaud. Le génie de ce dernier subjugue Verlaine. En 1872, il quitte Mathilde et part pour la Belgique avec Rimbaud. Leur difficile vie commune, d'abord en Belgique, puis à Londres, s'achève à Bruxelles en 1873 lorsque Verlaine tire deux coups de révolver sur Rimbaud. Il sera incarcéré pendant deux ans. En prison, où il éprouve des remords sincères, Verlaine cherche désormais son salut en Dieu.

Libéré en 1875, il mène une vie exemplaire. Professeur à Rethel, dans les Ardennes, depuis 1876, il y rencontre en 1878 Lucien Létinois, l'un de ses élèves. Ils vivent ensemble dans un petit village où Verlaine a acheté une ferme grâce à l'argent donné par sa mère. Mais Lucien meurt en 1883 et Verlaine sombre à nouveau dans l'alcoolisme. De retour à Paris, il vit dans un taudis et la mort de sa mère le laisse sans ressource.

Paradoxalement, c'est au moment de sa déchéance qu'il connaît la célébrité, alors que le génie créateur s'est tari et que sa production s'est dégradée. Les jeunes générations de Symbolistes et de Décadents le prennent pourtant pour maître et Verlaine reçoit dans sa mansarde misérable de nombreux écrivains. Ceux-ci se cotiseront pour lui assurer une rente mensuelle.

En 1896 Verlaine meurt d'une congestion pulmonaire. Au cimetière des Batignolles où il est enterré, une foule d'écrivains et d'admirateurs est venue lui rendre un dernier hommage.

Biographie de Paul Verlaine
Méthode : Questions sur la biographie
  • Quels éléments de la biographie de Verlaine montrent le lien fort que la mère avait avec son fils ? Quelle image avons-nous de cette mère ? Par quels aspects la « femme » du poème pourrait-elle lui ressembler ?

  • Résumez rapidement la vie sentimentale de Verlaine : comment peut-on comprendre qu'il ait eu de multiples aventures ?

  • Comment s'exprime dans la vie de Verlaine son mal-être ?

Elaboration du commentaire littéraire du texte (page suivante)Un courant : le symbolisme (page Précédente)
AccueilImprimer © 2009 Fabienne Chaudanson, Delphine Gougne et Pierre Poirier/ Académie de Grenoble/ Lycée Ouvert de Grenoble Réalisé avec SCENARI