Registre
Nom masculin


Définition : ensemble de procédés d’écriture dont un auteur se sert pour produire certains effets sur son lecteur.


Le registre lyrique
Expression des sentiments personnels

- champ lexical des émotions, des sentiments
- Interjections, points de suspension, exclamation

Présent ds les textes romantiques ou du XVIème siècle


Le registre pathétique
Volonté d’attendrir le lecteur, de lui faire ressentir une forte émotion proche de la tristesse

- champ lexical de la pitié et de la souffrance
- vocabulaire de l’affectivité
- exclamation et effets d’amplification

Le registre épique
Mise en relief des caractères surhumains, actions héroiques.

- noms au pluriel
- emploi de termes collectifs (peuple, nation, armée…)
- superlatifs (le plus, très…)
- Adverbes d’intensité
- Comparaisons, hyperboles, anaphores et accumulations.


Le registre tragique
Présence forte du destin. Enchainement inéluctable d’actions qui conduisent à la mort ou à la destruction.

- champ lexical de la mort, de la souffrance
- exclamation…


Le registre comique
Associer au rire « est dit comique ce qui déclenche le rire »

- effets de surprise, de décalage
- quiproquo, malentendu

Comique vient de ce qui est présenté (situation, actions…) et de la manière dont sont présentés un personnage et ses paroles.


Le registre ironique
On exprime par raillerie le contraire de ce que l’on veut dire. Par exemple, vous rentrez tout tachés et votre mère dit « c’est du joli ! ».

- antithèses
- oxymores
- antiphrases

Ces 3 figures de style rapprochent des notions qui s’opposent

Le registre polémique
Prendre parti assez durement en interpellant vivement son interlocuteur

- exclamations, interjections, apostrophe


Le registre fantastique
Surgissement dans la réalité de phénomènes irrationnels. D’où atténuation de la frontière entre le réel et l’irréel, entre l’animé et l’inanimé, entre la vie et la mort ….

Corrélats :
Céline / Fonctions de l'incipit / Genre / Plaidoyer /

Logotype © Yaël Briswalter.