Ressources pédagogiques
Démarches pédagogiques
Informations scientifiques
Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 11

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2
Contacts
Pour nous contacter :

Les webmestres du site

Thomas Flipo 
Anthony Merle

Directeur de la publication

Nathalie Reveyaz (IA-IPR)
 

Bac - Série S : foire aux questions

FOIRE AUX QUESTIONS
BAC 1ère S

(télécharger le fichier)


Quelles sont les épreuves à l’épreuve anticipée du baccalauréat d’histoire géographie en 1e
S?

• Les épreuves anticipées d’histoire géographie se composent de deux parties pour une durée de 4 heures, coefficient 3.
• L’évaluation de la copie du candidat est globale
• Dans une première partie, le candidat rédige une composition en réponse à un sujet d’histoire ou de géographie, notée à titre indicatif, sur 10 points
• La seconde partie se compose de deux exercices, notés à titre indicatif chacun sur 5 points :
- en histoire : analyse d’un ou de deux documents
- en géographie : soit une analyse d’un ou de deux documents, soit une production graphique.

Le nombre d’exercices est limité à 3 : la composition, l’analyse de documents en histoire et l’analyse de document ou la production graphique en géographie

 


PREMIERE PARTIE : LA COMPOSITION (durée consacrée à l’exercice : deux heures)


Le candidat a-t-il le choix parmi plusieurs sujets de composition ?
• Le candidat compose sur un sujet parmi deux au choix dans la même discipline, soit en Histoire soit en Géographie.

Quelles formes peut prendre le libellé du sujet de la composition ?
• Le libellé peut consister en une question ou une affirmation. Ce libellé peut ou non intégrer explicitement une problématique, brève ou détaillée.
• En histoire, le sujet ne sera pas accompagné d’une chronologie.
• Le sujet est une reprise partielle d’un thème du programme ; il correspond aux entrées de mise en oeuvre. Le sujet aborde des contenus sur lesquels deux heures de cours au minimum auront été consacrées.

Quelles sont les exigences de la composition en 1e S ?
• Il s’agit d’une composition réalisée à l’issue de la classe de Première. Le niveau d’exigence n’est pas celui attendu en fin de Terminale des séries L ou ES.
• Pour traiter le sujet le candidat doit maîtriser des connaissances et des capacités du programme afin de fournir une réponse argumentée et pertinente.
• La composition comporte :
- une introduction : courte, qui cerne le sujet, annonce le plan ; il n’est pas attendu de problématique qui est une différence essentielle avec la composition de Terminale.
- au moins deux paragraphes présentant les connaissances essentielles
- une conclusion qui dégage la portée du sujet et peut ouvrir sur une perspective
• En histoire comme en géographie la composition peut comporter de petits schémas explicatifs simples : organisation spatiale, notion ou phénomène géographique, schéma fléché.

Il s’agit d’une composition de 1ère

 

SECONDE PARTIE : Durée consacrée aux deux exercices : une heure en histoire et une heure en géographie


1. ANALYSE DE DOCUMENTS EN HISTOIRE ET EN GEOGRAPHIE
Quelle est la forme de l’exercice ?
• L’exercice comporte un titre et une consigne,
• La consigne vise à orienter l’analyse du candidat : la consigne est adaptée à la nature du ou des documents.

Quels documents et combien ?
• Le nombre de documents est limité à deux maximum, sans sous documents. Ils peuvent être de tout type. En géographie, la carte sera privilégiée sans être systématique.
• Ces documents sont choisis pour être traités en une heure.

Quelles sont les attentes ?
• Le candidat doit répondre à la consigne, en s’appuyant sur l’analyse du (des) document(s).
• Le développement du candidat est structuré en au moins deux paragraphes, qui lient informations tirées des documents et connaissances personnelles. Le plan adopté est fonction de la consigne, il n’y a donc pas de plan type.
• La présentation des documents n’est pas attendue de façon formelle, mais il est attendu du candidat qu’il en précise l’intérêt par rapport au sujet.
• Le candidat doit faire preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l’intérêt et la portée du ou des documents. Le sens général en relation avec la question historique ou géographique, l’intérêt et éventuellement les limites pour comprendre cette question historique ou géographique sont les éléments incontournables attendus dans l’analyse d’un document.
• Dans un exercice avec deux documents, le candidat doit dégager le sens de chacun en relation avec la question historique ou géographique à laquelle il se rapporte, puis mettre en relation les deux documents pour montrer l’intérêt de cette confrontation (ce qui les unit, ce qui les oppose, leurs éventuelles complémentarités,..)

La consigne remplace les questions ; elle guide le travail de l’élève. L’analyse de documents n’est pas une composition

 

2. PRODUCTION GRAPHIQUE : REALISATION D’UN CROQUIS OU D’UN SCHEMA D’ORGANISATION SPATIALE D’UN TERRITOIRE EN GEOGRAPHIE
Quelle est la place des croquis et des schémas dans les exercices demandés au bac ?
• Les schémas peuvent accompagner les compositions. Ce sont des schémas simples : organisation spatiale, notion ou phénomène géographique, schéma fléché….
• Les épreuves prévoient un exercice spécifique. Cet exercice portera plutôt sur des croquis, un petit nombre de schémas est possible.

Quelle différence y a-t-il dans la réalisation entre le schéma et le croquis dans l’épreuve spécifique du baccalauréat ?
• Le croquis se réalise à partir d’un fond de carte, le schéma se fait à main levée.
• Le schéma est une représentation plus simplifiée de la forme du territoire, les signes et les figurés employés s’attachent davantage à traduire la/les notions appliquées à son organisation qu’à la rigueur des localisations.

Quels sont les croquis et les types de schémas possibles dans l’épreuve spécifique du baccalauréat ?
• Le croquis ou le schéma répond à un sujet portant sur l’organisation spatiale d’un territoire. C’est un croquis ou un schéma cartographique.
• Aucune justification ou explicitation des choix effectués pour la réalisation du croquis ou du schéma n’est attendue.
• Des exemples de sujets de croquis possibles : potentialités et contraintes du territoire français ; mouvements de population et croissance urbaine en France ; l’organisation de l’espace français dans le contexte européen et mondial ; l’organisation des réseaux de transports en France et dans leurs connexions avec l’Europe et le Monde ; disparités et inégalités socioéconomiques dans l’UE ; l’organisation spatiale de la Northern range ,...
• Des exemples de sujets de schémas possibles : l’organisation de l’espace de la Région étudiée ; l’organisation de l’espace du territoire de l’innovation étudié ; Roissy, plate forme multimodale et hub mondial ; l’organisation de l’espace du territoire ultra-marin étudié ; Paris, ville mondiale,..

Le croquis et le schéma portent obligatoirement sur l’organisation spatiale d’un territoire


Date de création : 16/01/2012 : 17:49
Dernière modification : 27/01/2012 : 18:09
Catégorie : Bac

Imprimer l'article Imprimer l'article


Institution
Liens directs

logo_tstmg.jpg

Site dédié aux Terminales STMG

 

logo_EDD.jpg

Site académique EDD


Site Histoire des Arts

Site de la DAAC Histoire des Arts
 

logo_centenaire.jpg

Site académique du Centenaire

 

Liens vers les sites nationaux

EduscolHG.png



LogoEdunumHG.png



logo_edutheque.png

 

Edu'bases

logo_geoconfluence.jpg

^ Haut ^