Ressources pédagogiques
Démarches pédagogiques
Informations scientifiques
Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 11

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2
Contacts
Pour nous contacter :

Les webmestres du site

Thomas Flipo 
Anthony Merle

Directeur de la publication

Nathalie Reveyaz (IA-IPR)
 

Présentation et définition de l'EMC

L’enseignement moral et civique


L’enseignement moral et civique (EMC) est créé par la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République du 8 juillet 2013. Ce nouvel enseignement est mis en œuvre dans toutes les classes de l’école au lycée à compter de la rentrée 2015.
  • L’EMC est un Enseignement et non pas une Education.
 
Quelles différences ?
L’enseignement : est une activité qui vise un apprentissage et une transmission de savoirs et de valeurs. « Le but de l’enseignement n’est pas de changer le comportement des gens par exemple en les faisant apprendre, mais de transformer le comportement en action » Scheffler (2003)
L’éducation : est la formation d’un individu dans un domaine, s’appuyant sur un ensemble de connaissances intellectuelles, culturelles, morales qui conduit la personne à développer une faculté ou un choix.
C’est donc un enseignement avec un horaire dédié et des objets d’étude. Pour rappel 1 heure hebdomadaire à l’école, du CP au CM2 et 1⁄2 heure hebdomadaire dans le second degré, de la sixième à la terminale
Il se substitue aux programmes d’éducation civique existant pour chacun des niveaux de l’école élémentaire, du collège et du lycée, c'est à dire à :
  • l'instruction civique et morale à l’école élémentaire,
  • l'éducation civique au collège,
  • l'enseignement civique, juridique et social (ECJS) dans les classes de seconde générale et technologique et les classes du cycle terminal des séries générales,
  • l'éducation civique, au sein du programme d’histoire-géographie-éducation civique dans le cycle terminal des séries technologiques,
  • l'éducation civique au lycée professionnel et dans les classes préparatoires au certificat d’aptitude professionnelle (CAP). 
Il est mis en place dans les classes terminales des séries technologiques STI2D, STL et STD2A.
  • Les  finalités de l’EMC
L’EMC doit permettre la construction d’une culture morale et civique et transmettre un socle de valeurs communes. Dans les valeurs communes, on comprend : la dignité, la liberté, l’égalité, la solidarité, la laïcité, l’esprit de justice, le respect de la personne, l’égalité entre les femmes et les hommes, la tolérance et l’absence de toute forme de discrimination. Ces principes et ses valeurs sont inscrits dans les grandes déclarations des droits de l’Homme et dans la Constitution de la Ve République. Il doit développer le sens moral et l’esprit critique et permettre à l’élève d’apprendre à adopter un comportement réfléchi. Il prépare à l’exercice de la citoyenneté et sensibilise à la responsabilité individuelle et collective.
L’objectif n’est pas un enseignement de moralisation. L’EMC est un enseignement pour permettre de se construire dans la confrontation à l’autre, de penser par soi même et contre soi. Il favorise la conquête de l’autonomie intellectuelle et donne des outils sans imposer. Pour citer Condorcet, mémoire de l’instruction publique, 1792, on retrouve là le rôle du maître « Son devoir est d'armer contre l'erreur, qui est toujours un mal public, toute la force de la vérité, mais [elle] n'a pas le droit de décider où réside la vérité, où se trouve l'erreur ».
L’EMC prépare à la citoyenneté par l’apprentissage de la morale commune, des valeurs et des principes qui sont le ciment de notre projet de société. Il approfondit la formation du citoyen qui constituait la vocation de l’éducation civique et de l’ECJS par la considération également de l’individu.
La morale doit être considérée dans son sens de philosophie morale : la confrontation aux dilemmes moraux, l’éducation aux choix, la capacité à distinguer le bien et le mal… La morale répondant ici à la question « que dois-je faire ? » et ne se réduit pas à une énonciation de règles et de prescriptions. L’EMC ne dit pas la morale, il confronte l’élève, dans des situations d’apprentissage, à des choix pour construire et comprendre les valeurs et acquérir son autonomie intellectuelle.

 
  • Les démarches et la pédagogie de l’EMC
 
L’EMC est un enseignement intégré qui dans son architecture associe quatre cultures : la sensibilité, le droit et la règle, le jugement et l’engagement. Ces différentes dimensions se construisent en continu et progressivement sur l’ensemble de la scolarité. Le programme ne doit pas être lu de manière hiérarchique ou chronologique. Les quatre dimensions s’articulent les unes aux autres. Le rôle de l’enseignant consiste à les identifier, à les cibler pour pouvoir les structurer sans les confondre.
L’EMC s’appuie sur des valeurs, des savoirs et des pratiques. Ces valeurs s‘apprennent… donc elles s’enseignent, elles se comprennent… donc elles s’expliquent, les élèves les mettent à l’épreuve des faits…donc elles s’éprouvent pour être vécues et pour que les élèves se les approprient… De fait, l’EMC impose une pédagogie active. Débats argumentés, étude de cas, présentation des dilemmes moraux, lecture de textes, pratiques de jeux de rôle, activités théâtrales, engagement dans des projets, sont autant de possibilités pour donner les outils de la structuration d’un jugement moral. L’EMC n’est pas en rupture avec l’éducation civique et l’ECJS mais va vers un approfondissement d’une démarche et de pratiques déjà engagées dans le cadre de ces enseignements.
Conçu par cycle pour le collège, l’EMC nécessite un travail d’équipe pour le choix des objets d’études dans une progression et une progressivité travaillées collectivement. L’EMC visant la formation de l’individu, celle-ci ne peut se circonscrire au seul horaire disciplinaire mais se prolonge dans d’autres disciplines et s’ancre dans le parcours citoyen. Ce parcours est conçu par l’équipe éducative au plus proche de la réalité et des besoins spécifiques des élèves, il intègre les projets de vie scolaire.
  • Evaluer l’EMC 
L’EMC sera évalué comme l’EC à la fin de la scolarité obligatoire. Les connaissances peuvent être contrôlées, incluses dans le DNB. L’EMC comme tout enseignement participe à l’acquisition des compétences attendues du socle commun de compétences, de connaissances et de culture.
   En dehors de cette évaluation sommative, une évaluation plus qualitative et continue notamment par l’auto-évaluation peut être pensée également dans le cadre du parcours citoyen.

 

Date de création : 29/08/2015 : 20:37
Dernière modification : 29/08/2015 : 22:05

Imprimer l'article Imprimer l'article


Institution
Liens directs

logo_tstmg.jpg

Site dédié aux Terminales STMG

 

logo_EDD.jpg

Site académique EDD


Site Histoire des Arts

Site de la DAAC Histoire des Arts
 

logo_centenaire.jpg

Site académique du Centenaire

 

Liens vers les sites nationaux

EduscolHG.png



LogoEdunumHG.png



logo_edutheque.png

 

Edu'bases

logo_geoconfluence.jpg

^ Haut ^