Certifications complémentaires

Les inscriptions aux certifications complémentaires ouvriront le lundi 23 septembre 2019.

Les modalités d’inscription seront mises en ligne sur l’intranet académique dans la rubrique « personnel/ concours certification ».
L’inscription s’effectuera sur l’application CYCLADES GEN et permettra le téléversement des pièces justificatives et du rapport (d’au plus de 5 pages). 
L’inscription à cet examen est un acte personnel. Chaque candidat devra s’assurer du téléversement du dossier complet dans les délais impartis : au plus tard le mercredi 23 octobre 2019 à 17h00.

L’année dernière, notre discipline a été mieux représentée en histoire de l’art. Aussi, maintenir notre niveau de participation est nécessaire. 
La participation au DNL (anglais, italien, espagnol, allemand) peut être utile selon vos projets de carrière.
Ces épreuves sont à préparer selon les attendus institutionnels (programme de lycée).

Pour information :
Les certifications complémentaires concernent pour le 2nd degré :
1 – Les Arts suivants à travers 4 options : cinéma-audiovisuel ; danse ; histoire de l’art ; théâtre.
2 – Les DNL (enseignement des arts plastiques dans une langue étrangère) pour les sections européennes.
3 – Les langues et cultures de l’antiquité à travers 2 options : Latin et Grec.

J’invite ceux qui parmi vous sont intéressés à consulter les références suivantes :
– arrêté du 23 décembre 2003 (JO du 6/1/2004) modifié ;
– arrêté du 6 mars 2018 (JO du 18/03/2018) ;
– note de service n° 2004-175 du 19 octobre 2004 – BOEN n° 39 du 28 octobre 2004
– note de service n° 2009-188 du 17-12-2009 – BOEN n° 48 du 24 décembre 2009
– note de service n° 2018-041 du 19-03-2018 – BOEN n° 12 du 22 mars 2018
– arrêté d’ouverture DEC3/XIII/2018/325 du 17 juillet 2018

La note de service n° 2004-175 du 19 octobre 2004 précise que la délivrance d’une certification complémentaire poursuit deux objectifs :
– permettre à des enseignants de valider des compétences particulières qui ne relèvent pas du champ de leur concours,
– constituer un vivier de compétences pour certains enseignements pour lesquels il n’existe pas de sections de concours de recrutement afin de mieux préparer le renouvellement des professeurs qui en ont la charge.