D’Col, dispositif d’aide et de soutien pour les élèves en difficulté, Delphine Barbirati

Comment le numérique permet‐il d’étayer les apprentissages fondamentaux dans une approche individualisée ?

Les points marquants de la présentation

  • Service proposé dans le cadre de faire entrer l’école dans l’ère du numérique

Décrire en une ou deux phrases deux à trois éléments saillants pour l’état des lieux et pour les attentes posées par cet atelier

  • 15 élèves maximum par groupe de travail ; 20 % des élèves inscrits bénéficient d’un tuteur CNED, plateforme accessible sur tablette.
  • Les élèves de 6e et de CM2 de l’éducation prioritaire sont concernés.

Décrire en une ou deux phrases les objectifs de la démarche pour généraliser cette pratique

  • Aide aux élèves n’ayant pas validé le palier 2 de compétences.
  • Stimulation de l’élève, accompagnement pour favoriser l’autonomie.

Décrire les actions principales à conduire à court et moyen terme, et le(s) niveau(x) adéquat(s) de mobilisation pour assurer la généralisation de cette pratique (établissement / académie / national)

  • Élargir à d’autres publics (SEGPA, élèves dans des classes ne relevant pas de l’éducation prioritaire).
  • Évoluer vers une plus grande mise en valeur des compétences.
  • Inscrire plus clairement cette offre dans le cycle 3.
  • Réduire la « fracture numérique » : manque d’équipement.

À quoi verrons-nous que nous avons relevé le défi posé par la problématique de l’atelier : preuves, indicateurs ?

  • Le dispositif sera étendu.
  • Les résultats des élèves (PISA) seront meilleurs.
  • Les compétences d’autonomie, de citoyenneté seront accrues…