Ç Serment de Thals È de l'ingŽnieur et du scientifique

[charte Žthique pour un monde soutenable et non plus insoutenable]

 

LE FILM

 

EXERGUE EN FORME DE SYLLOGISME

 

"La loi, si elle est bien faite, conservera la communautŽ humaine." Aristote

Or, "la technologie est [devenue] comme une hache entre les mains dĠun fou." Einstein

Donc, "Agis de faon ˆ maintenir les conditions d'une vie humaine sur la terre." Jonas

 

10 REGLES

 

¤1. L'ingŽnieur du XXIĦ s. ne concevra plus que des biens durables pour la sociŽtŽ comme pour la nature auxquelles il appartient. Durable signifiant aussi la fin de lĠobsolescence programmŽe.

¤2. A cette fin, il complŽtera le projet de Descartes qui commandait ˆ lĠhomme moderne de devenir comme ma”tre et possesseur de la nature gr‰ce ˆ la mŽthode scientifique, par celui de Francis Bacon lĠinvitant ˆ commencer par obŽir ˆ la nature afin de pouvoir lui commander.

¤3. La question qui pourra toujours lĠaider, de la conception ˆ la rŽalisation de son projet, sera : Ç Tout ce que je peux faire, dois-je le faire ? È Car son problme Ñ qui est dŽsormais celui de Ç la ma”trise de la ma”trise È Ñ ne conna”t pas de rŽponse elle-mme technique, mais seulement Žthique.

 

De ce prŽambule dŽcoulent les rgles suivantes pour mieux orienter ma raison au travail :

 

¤4. En 1er lieu, je fonderai lĠanalyse de tout nouveau projet sur le "Principe de prŽcaution" de Hans Jonas (**). Mon bien correspond-il ˆ un vŽritable besoin, ou n'est-il qu'un gadget ou un encombrant de plus, voire pire ? Ce que je prŽtends ajouter ˆ la nature ne va-t-il la dŽgrader et nous dŽgrader ˆ plus ou moins long terme ? Bref, mon projet est-il de nature ˆ amŽliorer notre condition?

¤5. Si oui, je poursuivrai en mesurant le projet ˆ lĠhistoire. Existe-t-il des solutions au problme que je dois rŽsoudre ? Bref, quelle est sa valeur ajoutŽe effective pour tous ?

¤6. Si son impact sĠavre nŽgatif, je rejetterai  le projet et jĠen documenterai les raisons ˆ toutes fins utiles. S'il y a paritŽ entre les avantages et les inconvŽnients, je consulterai aussi largement que possible la communautŽ technique et scientifique pour assurer son Žvaluation avant toute dŽcision finale.

¤7. Si mon projet est positif, alors je mettrai sa production en Ïuvre en la soumettant ˆ la question ˆ chacune de ses Žtapes, afin de pouvoir vŽrifier en aval la pleine conformitŽ de la cha”ne de rŽsultat au principe de prŽcaution.

¤8. Etant donnŽ l'urgence Žcoclimatique. Au lieu d'enclore dans des brevets privŽs des inventions dĠintŽrt public, je chercherai, dans les limites du droit, ˆ les ouvrir ˆ la coopŽration sur le modle des logiciels libres o chacun est invitŽ ˆ concourir ˆ l'Ïuvre commune. CĠest lˆ lĠidŽe des brevets Žcoresponsables,  ou lĠidŽe de  brevets coopŽratifs [une terminologie crŽŽe pour lĠoccasion].

¤9. Droit et devoir de retrait. Au service d'une entreprise ou de l'Etat, le simple fait de se trouver en situation de contrevenir aux rgles qui prŽcdent en raison d'un ordre erronŽ de sa hiŽrarchie, peut lŽgitimement conduire un ingŽnieur sensŽ ˆ s'y opposer. Par consŽquent, Žtant dĠabord un homme libre et un citoyen, je dois aussi savoir dire non en de telles circonstances. Travailler au service d'une organisation criminelle est une honte (suivant lĠex. des architectes, mŽdecins ou ingŽnieurs nazis).

¤10. Ma responsabilitŽ finale ˆ l'horizon du devenir historique de lĠhomme et de la nature. JĠaurai ˆ mon tour le devoir de transmettre ˆ la communautŽ non seulement le savoir, mais encore l'expŽrience des anciens. Car si la science est en ingŽnierie plus quĠailleurs nŽcessaire, elle ne suffit pas : pour une dŽcision ˆ prendre, ce n'est plus le thŽorme gŽnŽral qui importe, mais le cas particulier dans ce qu'il a d'unique et d'individuel avec toutes ses implications. Or, cette compŽtence ultime relve, non plus du seul savoir thŽorique, mais d'une sagesse pratique que seule l'expŽrience confre.

 

** Principe de prŽcaution et principe de responsabilitŽ du philosophe Hans Jonas. Le principe de prŽcaution signifie en pratique que doit tre interdite une technologie qui comporte le risque mme a minima de dŽtruire l'humanitŽ ou telle valeur particulire en l'homme qui lŽgitimerait son existence.  La formule de son impŽratif Žthique, Ç In dubio pro malo È, signifie que, face aux diffŽrentes consŽquences  positives et nŽgatives  de l'usage d'une technologie, la dŽcision doit tre prise en fonction de l'hypothse du pire.

* Ç Serment de Thals È pourquoi ? Connu comme lĠun des Ç 7 sages È de la Grce, Thals de Milet peut lŽgitimement tre considŽrŽ comme le premier ingŽnieur, et ce dans plusieurs domaines : regardez ses inventions  dans les domaines de la gŽomŽtrie et de ses applications maritimes ou terrestres, mais aussi en Žconomie, dŽfense et politique. Un Leonardo Da Vinci, mais bien avant lĠheure. İPR, BGR,SH, TSSI.

 

SUPPLEMENTS FILM.

 

1. VOIX OFF DEBUT.

 

Ç En dŽbut dĠannŽe, le professeur de sciences de lĠingŽnieur sollicite celui de philosophie pour faire travailler leurs Žlves ˆ une charte Žthique faisant cruellement dŽfaut aux scientifiques et futurs ingŽnieurs, dŽjˆ au sein mme du systme de lĠEN.

 

En fŽvrier 2019, le jour de la fte des amoureux et au cÏur mme du Grand DŽbat National, les Žlves de TSSI, aussi amoureux de leurs Žtudes que de la vie, ont rŽpondu au triple appel du prŽsident de la rŽpublique et de leurs deux professeurs en concevant les meilleures conditions pour penser et agir dans le cadre de la technique mondialisŽe et de l'urgence Žcoclimatique.

 

En voici le rŽsultat.  È

 

 

2. Et filmer les retours respectifs de SH, MR et BGR.

 

3. Image Ïuvre Einstein/Tchernobyl

 

 

É