COLLÈGE DU VIVARAIS

"Portrait" de l’Atelier Théâtre

mardi 17 avril 2007

Dans notre fabuleux établissement, certains élèves talentueux ont décidé d’exprimer leur génie à travers un art, une dimension : le théâtre.

C’est pourquoi nous nous retrouvons une fois par semaine dans la salle de réunion pour répéter, dans la joie et la bonne humeur (mais sérieusement quand même !), nos pièces ; cette année, nous avons choisi des pièces humoristiques mais qui ont quand même une logique (voir les "Textes de l’Atelier Théâtre" de M. Aguettazoff !!)... Des séances organisées le soir avec le comédien permettent de corriger les erreurs, de fignoler et peaufiner les expressions à avoir sur le texte, et nous aident à mieux découvrir et devenir nos personnages...

Déjà l’année dernière, l’Atelier Théâtre a eu un grand succès à la fête du collège, et nous avons même représenté nos pièces le lendemain pour M. le Principal qui n’avait pas été là la veille...Là aussi, nous avions joué sur l’humour...L’ensemble des pièces avait été nommé "À la recherche de Georges" (nom brillament trouvé par Miguel Aguettazoff, mais que la troupe ne trouvait pas assez poignant, elle préférait "Georges") et était composée de :

- Le Suppositoire de G. Dubillard, joué par Maëlle, Pierre-Élie et Camille B., respectivement la femme pincée, celui qui croit tout savoir et le pauvre Georges, le mort sur le le buffet en marbre ;

- La Sardine et le Porte-Avions, de Sébastien Thiéry, joué par Lucie et Camille P., respectivement l’employée de L’ANPE et la "philo-phobe" des chiffres ;

- En famille, de Jacques Prévert, joué par Camille B., Mégan, la tête de Pierre-Élie et Pierre-Élie décapité, respectivement la mère qui a tué son mari il y a 25 ans, le fils assassin et le frère, vitime du meurtre, en morceaux...

- Rumeurs, de Jean-Michel Ribes, où on apparaît tous...

* Camille B. : l’homme au journal du début, celui qui demande l’heure à la fin ;

* Mégan : celle qui demande l’heure au début, Françoise l’illuminée ;

* Camille P. : Mme Tronche (la vieille femme du début et l’assassin de la fin)

* Lucie : Francine (comme la farine ! euh non mince pas de pub on oublie cette parenthèse) la barraquée

* Pierre-Élie : M. Bacon (l’avocat)

* Maëlle : Mme Bacon (l’émancipée qui coupe toujours son mari en plein milieu de ses tirades) (dans le texte original il ny a qu’un seul Bacon)

"À la recherche de Georges" a été superbement orchestré par Miguel Aguetazoff et Sylvano Barthélémovitch, sous l’oeil bienveillant et professionnel de Myriam Massot, la comédienne de l’année dernière... Merci encore à eux !